Encyclopédie Wikimonde

Éclats de Nabe

Aller à : navigation, rechercher

Éclats de Nabe est une série de courts métrages mettant en scène l'écrivain Marc-Édouard Nabe et les visiteurs de la galerie qu'il tenait à Paris, entre 2015 et 2017.

Historique

Contenu

En septembre 2015, Marc-Édouard Nabe inaugure une galerie située rue Frédéric-Sauton, dans le 5e arrondissement de Paris. La galerie, auto-financée, expose les œuvres picturales de l'écrivain. Ouverte à tous, les visiteurs sont filmés dans leurs interactions avec l'écrivain ou son entourage. Des personnalités y apparaissent, telles que l'éditeur Dominique Gaultier, le chanteur Edouardo, le musicien Marcel Zanini (père de Nabe), l'écrivain Marc Lambron, le dessinateur Willem, le parolier Jean-Marc Natel, le comédien Jackie Berroyer, l'écrivain Jean-Claude Lamy, la conseillère en communication Sophia Chikirou, le chanteur Hervé Vilard, l'humoriste Bruno Gaccio ou l'universitaire Henri Godard.

En dehors des personnalités, les courts métrages mettent en scène l'équipe entourant l'écrivain (David, Valentin, Julien, Julien, Anthoine, Aziz, Tommy, Antoine, Yacine, Denis, etc., sans oublier le SDF Darius[1]) et des anonymes (jeunes gens, femmes, étrangers, curieux, lecteurs ou non). Les accrochages et décrochages des différentes expositions ont également fait l'objet de films. Dans d'autres films, l'écrivain se met en scène discutant de divers sujets avec de nouveaux visiteurs.

Réalisation

Chaque film a été tourné dans la galerie de l'écrivain, entre septembre 2015 et janvier 2017, et a été réalisé par David Vesper, assisté de Valentin Ribolla et Julien Vesper. Les courts-métrages sont diffusés sur la plateforme d'hébergement de vidéos, Youtube.

Chaque « Éclat » est filmé en caméra subjective, ce qui donne aux films l'aspect d'un documentaire spontané sur la vie de la galerie. La réalisation s'inspire du travail de Jean Rouch, Jean Eustache, Andy Warhol, tout en empruntant aussi à la téléréalité.

Échos

Attentats du 13 novembre 2015

Le 25 novembre 2015 est publié un long métrage de 80 minutes reprenant des discussions menées avec divers visiteurs autour des attentats du 13 novembre. Le film, intitulé « Nabologie du terrorisme », est l'analyse à chaud des évènements par l'écrivain[2]. Dans ses communiqués envoyés à l'écrivain en mai et en juin 2017, au nom des « soldats du Califat en France », Adam Djaziri trouvait la « Nabologie » « forte intéressante »[3]

Campagne présidentielle française de 2017

Deux jours avant le premier tour de l'élection présidentielle de 2017, un court-métrage avec Sophia Chikirou a été mis en ligne. La conseillère en communication du candidat Jean-Luc Mélenchon s'était rendue dans la galerie à la veille du 14 juillet 2016. Le film est long de 35 minutes.

Le Bulletin Célinien

Le film mettant en scène Marc-Édouard Nabe échangeant en juillet 2016 avec Henri Godard, spécialiste de l'œuvre de Louis-Ferdinand Céline, et sa femme Janine, a été intégralement retranscrit un an plus tard dans le Bulletin Célinien[4]. L'universitaire annonçait qu'il renonçait à prendre en charge l'édition critique de Bagatelles pour un massacre, L'École des cadavres et des Beaux Draps, décision jusqu'alors inconnue. Il révélait également avoir arrêté de travailler sur Céline, après À travers Céline, la littérature, paru en 2014.

Lien externe

Notes et références

  1. Darius, qui fut le sujet d'une collection de tableaux le représentant, exposés dans la galerie : http://www.marcedouardnabe.com/?product_cat=darius
  2. « L'analyse de Marc-Edouard Nabe sur les attentats du 13 novembre », AgoraVox,‎ (lire en ligne, consulté le 12 février 2018)
  3. « Champs-Elysées : l'assaillant suspecté d'être l'auteur d'une lettre à plusieurs médias », LeJDD.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 12 février 2018)
  4. Erreur Lua dans Module:Outils à la ligne 73 : attempt to index local 'frame' (a nil value).

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).