Encyclopédie Wikimonde

Écoquartier du Peyrouat

Aller à : navigation, rechercher

Écoquartier du Peyrouat
Écoquartier du Peyrouat
Écoquartier du Peyrouat
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Landes
Ville Mont-de-Marsan
Géographie
Coordonnées Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 609 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Transport
Bus Tma ligne B
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Landes

Voir sur la carte administrative des Landes
City locator 14.svg
Écoquartier du Peyrouat

Géolocalisation sur la carte : France

Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Écoquartier du Peyrouat

L'écoquartier du Peyrouat est un écoquartier situé sur la commune de Mont-de-Marsan, préfecture du département français des Landes.

Présentation

Lancé le 1er décembre 2010 par la mairie, ce projet d'écoquartier a pour but de transformer le Peyrouat, ancienne banlieue délabrée. La fin de ses travaux a été officialisée le 31 décembre 2014.

Les enjeux écologiques

Le développement de la géothermie pour plus de 400 logements est une énergie renouvelable qui a un coût avantageux. La ville de Mont-de-Marsan s'est engagée à faire une rénovation urbaine du quartier-Nord du Peyrouat, comme l'intégration de parcs urbains au sein des quartiers, l'ajout d'un réseau de transport en commun, etc.

D'autres objectifs, par exemple, la valorisation des ressources sont abordés.

Dans cet écoquartier, des voies en accompagnement des programmes bâtis (alignement d'arbres, bandes plantées, aménagements paysagers, ...), des maisons en bois et des espaces verts collectifs associés à des espaces publics ont été construits, de même qu'un axe vert majeur, support de liaisons douces, afin de valoriser le parc Lacaze. Le tri sélectif a été mis en place, l'eau et l'énergie sont économisées. Par ailleurs, de nouvelles voies de dessertes douces (piétons-cycliste) ont été créées, et des pompes à chaleur à l'hôpital Sainte-Anne et à la ZAC Peyrouat ont été mises en place.

Les enjeux socio-économiques

Le réseau de transport en commun et la mixité sociale ont été renforcés avec l'alternance de logements traditionnels et conventionnés.

Des bâtiments collectifs (17,5 ha) dont la construction de logements sociaux (420 à 450 logements en R+2) facteur de mixité sociale ont été créés. Une crèche a été construite "Câlin Câline" et les différents types de bâtiments ont été étudiés pour intégrer facilement les principes bioclimatiques.

Voir aussi

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).