Encyclopédie Wikimonde

Équipe autonomiste

Aller à : navigation, rechercher
Équipe autonomiste
Parti provincial actif

Présentation
Chef Guy Boivin
Caractéristiques
Idéologie Autonomisme
Représentation actuelle
Assemblée nationale
0 / 125
(40e législature)
Historique
Fondation 2012
Candidat
Élu
Opp.
Gouv.
OuiNonNonNon

Site Web http://equipeautonomiste.ca/

Équipe autonomiste est un parti politique québécois, créé en réaction à la fusion de l'Action démocratique du Québec (ADQ) et de la Coalition Avenir Québec (CAQ). Équipe autonomiste a souhaité reprendre une partie du programme de l'ancienne ADQ et ainsi donner le plus d'autonomie possible aux individus, aux organismes et au gouvernement provincial, toujours au sein de la confédération canadienne.

Histoire

Équipe autonomiste est née le 14 décembre 2011 [1], le jour où Gérard Deltell a annoncé qu'il recommandait la fusion de son parti, l'Action démocratique du Québec (ADQ), avec le parti en devenir de François Legault, la Coalition Avenir Québec [2]. C'est ce jour-là qu'Éric Barnabé [3] a enregistré le nom d'Équipe autonomiste auprès du Directeur général des élections du Québec [4].

Dès mai 2011, François Legault avait approché le parti Action démocratique du Québec [5] afin d'asseoir son nouveau parti, Coalition Avenir Québec, et d'obtenir ainsi une représentation à l'Assemblée nationale du Québec. Un vote des adhérents de l'ADQ sur une proposition de fusion est annoncé ; plusieurs voix s'élèvent au sein de l'ADQ pour la dénoncer. Des militants de la région de Québec considèrent que, quel que soit le résultat de la consultation, l'Action démocratique du Québec est déjà morte dans l'opinion publique et décident de créer un nouveau parti : Équipe autonomiste [6].

Le 22 janvier 2012, le résultat de la consultation des militants de l'ADQ valide la stratégie de fusion [7]. Le 25 janvier suivant, Équipe autonomiste dépose les cent signatures requises par la Loi électorale (Québec) et le parti est officiellement autorisé par le Directeur général des élections du Québec, le 21 mars 2012 [8]. Dès l'annonce d'élections partielles, pour juin 2012, dans les circonscriptions de LaFontaine et d'Argenteuil [9], le jeune parti présente déjà des candidats [10].

Idéologie

S'inspirant du programme d'Action démocratique du Québec [11], le parti Équipe autonomiste prône un courage politique, imposant de prendre des mesures parfois impopulaires pour le bien de la société. Il appelle à l'implication de tous les citoyens dans le meilleur de ses capacités pour l'avancement de la société et une justice sociale redéfinie qui aiderait correctement, mais uniquement, ceux qui ont vraiment besoin [12].

La liberté de choix, l'autonomie, la responsabilité individuelle et la valorisation de l'effort et du mérite font partie du corpus idéologique de l'Équipe autonomiste qui voit le lourd endettement de la province comme la conséquence de multiples programmes d'aide déresponsabilisant le citoyen. À ses yeux, les politiciens actuels concentrent plus leurs efforts à satisfaire les caprices des minorités bruyantes pour acheter des votes plutôt que sur la majorité silencieuse qui paye sans se plaindre ouvertement[12]. Le parti s'assume ainsi clairement plus à droite sur l'échiquier politique.

Ses objectifs sont :

  1. renseigner la population pour encourager une culture d'autonomie individuelle et de contribution des citoyens envers la société ;
  2. diminuer les dépenses de l'État pour réduire la dette et laisser plus d'argent aux contribuables ;
  3. sélectionner et financer judicieusement les services essentiels à la population et les programmes nécessaires pour l'avenir de la société ;
  4. mettre en place des solutions peu coûteuses et simples avant d'entreprendre des réformes globales ;
  5. rassembler les citoyens qui adhèrent aux valeurs du parti et qui sont motivés à réaliser un projet de société bénéfique pour le présent et le futur du Québec dans le Canada[12].

Résultats électoraux

Résultats électoraux de l'Équipe autonomiste
Élection Sièges Voix
Candidats /
Circonscriptions
en élection
Sièges
obtenus
Nombre Pourcentage
Juin 2012 2 / 2 0 62 0 %

Note: Les années en italiques indiquent des élections partielles.

Chefs

Liste des chefs de l'Équipe autonomiste
Chef Mandat
Éric Barnabé [13] 2011-2012
Gérald Nicolas [13] 2012
Guy Boivin [13] 2012-...

Références

  1. « [1] L'ADQ se joint à la CAQ de François Legault », sur www.radio-canada,ca, le 14 décembre 2011.
  2. « [2] voir l'historique de ce parti »
  3. « [3] »
  4. « [4] Réserve de noms de parti »
  5. « [5] voir l'historique de ce parti »
  6. Caroline d'Astous, Des adéquistes déçus - Des militants opposés à la fusion avec la CAQ veulent créer Équipe autonomiste, Le Journal de Montréal, 27 décembre 2011
  7. Robert Dutrisac, L'Action démocratique du Québec n'est plus, Le Devoir, 22 janvier 2012
  8. « [6] Enregistrement officiel d'Équipe autonomiste »
  9. « [7] Candidats dans Argenteuil et dans LaFontaine »
  10. « [8] Équipe autonomiste pourrait présenter un candidat contre MacMillan »
  11. Robert Dutrisac, Un nouveau parti de droite remplacera l'ADQ, Le Devoir, 5 janvier 2012
  12. 12,0, 12,1 et 12,2 « [9] Mission d'Équipe autonomiste »
  13. 13,0, 13,1 et 13,2 Chef par intérim.

Voir aussi

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).