Encyclopédie Wikimonde

Éric La Casa

Aller à : navigation, rechercher

Éric La Casa (né en mai 1968 à Tours) est un artiste sonore, vivant et travaillant à Paris.

Biographie

Depuis le milieu des années 1990, à l'écoute de l'environnement, il interroge la perception du réel et élargit la question du musical aujourd'hui. Par son approche esthétique de la prise de son, son travail s'inscrit tout autant dans les champs de l'art sonore que de la musique. Conséquences de ses processus in situ d'écoute, il crée des formes (d'attention) qui s'insinuent dans les sites, y infusent lentement et en deviennent d'autres espaces possibles. De même que la carte stimule la lecture d'un pays, l'objet esthétique in situ renouvelle notre relation à l'espace et au paysage.

Il développe ainsi des installations et environnements sonores, en créant des dispositifs spécifiques / in-situ, selon des protocoles différents, qui s'élaborent au plus prés du terrain. Quelques exemples significatifs : "L'improbable horizontal", en 2003, sur le bassin versant du lac d'Annecy, "Reflected Waves" en 2005-11, sur la notion de centre géographique à Melbourne, "Zone sensible", en 2007-11 sur les territoires des abeilles, "Double exposition", en 2010, sur l'atelier-musée Zadkine, "Appels à contre-courbes", en 2010, sur la biodiversité du parc des Côteaux à Bassens, "Low Velocity Zone", en 2011, sur les multiples territoires (lexicographique...) du manteau, en 2013 "Jardin)(Claire-voie", sur le jardin et la question du treillage, en 2016 "Tentative d'épuisement (sonore) d'un lieu" d'après le texte de Perec[1], sur la place St Sulpice à Paris, et "Deaf pain", sur la représentation sonore de Bilbao. Depuis 2006, Il forme un duo avec Michaële-Andréa Schatt avec laquelle il crée des installations ("De la dilatation du paysage", "Low Velocity Zone", "Claire-voie").

Il conçoit aussi des pièces musicales, uniquement composées à partir de ses enregistrements de terrain, pour des éditions CD en solo :

  • "Les pierres du seuil part 4-7" en 2000
  • "Les oscillations" en 2005
  • "AIR.ratio" en 2006
  • "Dundee 2" en 2009, double CD rétrospectif
  • "W²" en 2010
  • "Soundtracks" en 2015

Il collabore avec des musiciens tels Jean-Luc Guionnet, Slavek Kwi, Cédric Peyronnet, Seijiro Murayama, Philip Samartzis, Akio Suzuki, ou de plasticiens, chorégraphes tels Tarek Atoui, Christian Jaccard, , Ken Jacobs, Corin Sworm, Noé Soulier, ou encore Yvan Cledat & Petitpierre...)

Depuis 1997, il forme un duo avec Jean-Luc Guionnet pour des créations en concert (Inscape/HOME), sur supports (CD, livre...), et des installations.

Il produit des essais radiophoniques, principalement pour France Culture, sur des questions d'écoute :

  • le Bruit de fond (1998)
  • Vents sur écoute (2000)
  • Auscultation - le rôle du son dans la médecine (2003)
  • Enquête en haut-fonds (2005)
  • AIR.ratio (2006) qui traite de la ventilation et de ses conséquences acoustiques principalement dans les immeubles modernes
  • L'océan ne se passe pas (2013) sur la question de la nature et de ce qui n'en est pas
  • L'attente (2014)
  • L'attente (suite) Europe (2015) sur la relation de preneurs de son à l'attente,
  • Habiter, toujours plus loin dans les dimensions quotidiennes du sonore (2015) sur une écoute au quotidien de son espace privée et public.

Entre 1996 et 2007, il collabore à la revue des musiques d'aujourd'hui, Revue & corrigée, pour laquelle il s'intéresse aux artistes sonores.

Entre 2007 et 2009, il intègre le Laboratoire Architecture/Anthropologie en tant que chercheur sur un projet de redéfinition des territoires culturels en Ile-de-France, sous l'égide des ministères de la culture et de l'équipement (PUCA).

Depuis 2009, il codirige les éditions Swarming et les rencontres d'art sonore Magnetic Traces (deux projets en collaboration de Philip Samartzis, du RMIT, Australie).

Notes et références

  1. Tentative d'épuisement d'un lieu parisien
  1. Émissions radiophoniques sur le site web de France Culture
  2. Interview sur Imagine-magazine.com
Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 175 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).