Encyclopédie Wikimonde

Éric Lobo

Aller à : navigation, rechercher
Éric Lobo
Description de cette image, également commentée ci-après
Eric Lobo en 2018.
Alias
Le biker de l'extrême
Naissance (55 ans)
Marseille
Activité principale
Distinctions
prix de l'aventure 2018 - festival de l'aventure des Angles
Auteur
Langue d’écriture français
Genres

Éric Lobo est un écrivain, photographe et voyageur français né le à Marseille.

Biographie

Éric Lobo, né le 14 novembre 1963 à Marseille, est grand voyageur, photographe, aventurier et écrivain, de nationalité française, résidant actuellement en France. Il s’est particulièrement illustré par ses ouvrages ethno-photographiques et ses tours du monde à moto.

Vie duale

En 1983, il termine une classe préparatoire HEC à Marseille, mais avant de rejoindre l'Institut supérieur de gestion à Paris (ISG MBA), il fait son service militaire dans les transmissions au 60e régiment d’artillerie au camp de Canjuers dans le Var. De retour à la vie civile, il quitte la Provence pour finir ses études à Paris. Fin 1985, il y rencontre Anne-Lise Clauzet, originaire de Besançon. Ils vivent leurs premières années de couple dans le quartier latin et se marieront 5 ans plus tard. À l’été 1986, Éric est victime d’un grave accident en deux-roues, au retour d’un voyage. Il est percuté près d’Aix-en-Provence par une voiture, un choc frontal à 100 km/h, qui va notamment diminuer l’usage de son bras gauche. Avant même qu'il obtienne son diplôme supérieur d'école de commerce, la société Auguste-Thouard & Associés, rebaptisée Atisreal], leader français de l’intermédiation en immobilier tertiaire, l’embauche comme consultant. En 1999, 15 ans plus tard, il laissera la direction de son équipe parisienne chez Atisreal qui va devenir BNP Paribas Real Estate]) pour prendre la présidence d’une filiale du groupe Vendome Rome qu’il crée à Buenos Aires, pour développer l’activité de conseil et de transactions immobilière de bureaux pour l'Amérique latine — une coentreprise avec le Banco Hipotecario Nacional de Argentina — et ce jusqu’en 2002, avec les félicitations du premier ministre français Lionel Jospin. À son retour en France en 2002, il devient membre du comité de direction de COPRIM et se voit confier la direction commerciale et le développement de cette filiale de promotion de la Société générale qui fusionnera en 2005, avec SOGEPROM, au sein de laquelle ses fonctions sont élargies. Concomitamment à cette activité, il pratique l'ethno-photographie.

Voyages

Voyages et reportages ethno-photographiques

Sa passion pour la photographie et les voyages l’ont conduit depuis 1988, à mener une vie duale d'homme d'affaires et de photographe-ethnologue pour l'agenceHoa-Qui-Jacana-Explorer] et Gamma. Avec Anne-Lise, ils commencent par la découverte du Ladakh en Inde. Victimes d’affrontements entre Ladakhi et Kashmiri, leur séjour s’écourte, Éric se passionne pour cette région himalayenne et la religion bouddhiste. Quelques mois plus tard, en 1989, ils vont au Tibet. Eric rencontre l’Allemand Heinz Stücke sur un marché de Shigatzé, ce dernier traverse le monde à vélo depuis 1960. Heinz amplifiera ce goût de la découverte de cette « planète sans frontière ». L’hiver suivant, ils reviennent en compagnie de la tibétologue Mireille Helffer qui termine son livre les instruments de la musique tibétaine, pour assister aux fêtes du Monlam Chen-mo. Sa passion pour le Tibet et les fêtes bouddhiques et laïques, ainsi que pour l’ethnologie, se renforce. Il raconte ses expériences dans un livre de photographies Tibet, jours de fêtes (texte de Katia Buffetrille, Romain Pages, 2002 ; publié en République tchèque par Tigris, 2002). Encouragé par un courrier du réalisateur Jean-Jacques Annaud, publié dans sa biographie Par-delà l'horizon, Trente ans de photographies, en décembre 2018, Éric poursuit sa passion. Éric et Anne-Lise se marient en 1991, leur voyage de noce, se déroulera en 1993 — Vietnam, Laos et Cambodge. Caroline voit le jour en 1994 et Philippine, 5 ans plus tard.

Minorités d'Asie

De 1988 à 2002, son intérêt qu'il porte sur les minorités asiatiques le conduira dans les régions les plus isolées et inaccessibles du monde qu'il photographiera et immortalisera dans ces livres : déploiements des grands Thangka du Tibet notamment celui de Drepung publié dans GEO, fêtes lamaïques du Monlam Chen-mo, fêtes des mille lumières au Jokhang, fête de Tsechu au Monastère de Samye, pasteurs nomades du Changtang, femmes « girafes » des tribus Padaung, Intha du Lac Inle et tribus shans des montagnes, lieux de culte de Po-Wantaung Hill (XIe siècle) et Than-Boat-Day (XVIIIe siècle) où siègent un million de bouddhas en pierre, rocher d'or de Kyaik-Hti-Yo, Bagan et ses milliers de pagodes. Il sera le premier à se lancer au fond du lac Nam Ngun au Laos, pour photographier clandestinement le travail des « bûcheron-plongeurs », puis ce sera le tour des temples montagnes d’Angkor Vat et des sites quasi inaccessibles de l’architecture khmères, minée par toutes les factions - y compris celle des khmers rouge encore menaçants, il s’intéressera aux danses et transes des chamans des îles Mentawai, puis aux jungles épaisses de l’Irian Jaya, fêtes d’«initiation » chez les tribus Yali, chasse avec les Papous Korowai, etc. Autant de moments, de couleurs et d’émotions recueillies par le voyageur tout au long de ses nombreux voyages en Asie qui, des hauts plateaux himalayens à la jungle gorgée d’eaux des basses terres de la Papouasie, lui ont permis d’approcher les cultures les plus diverses et relaté dans ses ouvrages : • Esprits d’Asie, Du Tibet à la Papouasie (Éditions Du May et Romain Pages, 1997 ; publié en allemand par ReiserArt, 2004), Esprits de jungle, Irian Jaya, l’univers irréel des Papous (Romain Pages, 1999) et 20 000 kilomètres à travers l’Asie des minorités (Romain Pages, 2010). Il survit à plusieurs crises de paludisme bi-parasitaires - Plasmodium falciparum et Plasmodium vivax (malaria) - contracté au sud de l’Irian Jaya au cours d’une de ses expéditions en territoire Asmat. Il est soigné à l’institut Pasteur.

Cuba - culture

À l’apparition du phénomène climatique « el niño », Éric Lobo doit changer les plans de son projet sur les Unas, ces Papous tailleurs de pierre, en Irian Jaya. En 1996, il se lie d’amitié avec l’intellectuel cubain Chinolope, avec qui il produit quatre ouvrages sur Cuba : Esprits de Cuba, Havane et musique (texte de Chinolope, Éditions Du May et Romain Pages, 1998 ; publié en allemand par ReiserArt, 2001), Son de Cuba (Barataria, 2006), Cuba métissage, le merveilleux dans le monde réel (texte de Chinolope, préface de Fidel Castro, photographies d'Éric Lobo, Romain Pages, 2005), Les Havanes (texte de Chinolope, Romain Pages, 2003), puis avec Miguel Barnet. Homme politique et ethnologue cubain, Barnet fait des études en sociologie auprès de Fernando Ortiz Fernández, pionnier de l’anthropologie cubaine. Miguel lui confit ses poèmes sur la Havane pour son premier livre sur Cuba : Esprits de Cuba, Havane et musique (texte de Chinolope, Éditions Du May et Romain Pages, 1998 ; publié en allemand par ReiserArt, 2001). Eusebio Léal Spengler, directeur du programme de restauration de la vieille ville de La Havane et de son centre historique, site du patrimoine mondial de l’UNESCO. Son amitié avec les musiciens Compay Segundo, Rubén Gonzales, Ibrahim Ferrer et Tata Güines lui permettent de témoigner en image sur le sujet complexe du métissage à Cuba, sous son triple aspect : culturel, musical et religieux. Plusieurs rencontres avec Fidel Castro, lui permettront d’obtenir l’introduction, par El Commandante, de son ouvrage sur le métissage, sur le thème de l’« éducation et non-discrimination ». Éric et Anne-Lise se séparent en 2002. Éric rencontre à Miami, la vénézuélienne Patricia Morisson en 2006 et se marient en 2008 à la mairie de Neuilly-sur-Seine.

Road Angels, le tour du monde à moto

La vie duale de photo-reporter et homme d’affaires, qu’il mène depuis vingt-cinq ans va s’arrêter avec la crise financière de 2008, qui mettra un terme à son activité dans le secteur immobilier. En février 2010, après avoir perdu tout ce qu’il a construit en 25 ans, il perd également sa mère et se lance, corps et âme dans un tour du monde en Harley-Davidson Road King Police, la plus imposante des motos de la marque américaine. Parti sans carte ni GPS, c’est grâce aux conseils des bikers rencontrés en chemin qu’il traverse l’intégralité de l’Eurasie puis de l’Amérique du Nord, en huit mois et 36 000 kilomètres, pratiquement sans argent. Durant ces pérégrinations à moto : 40 000 km à travers toute la Fédération de Russie lui permet des rencontres singulières : le président des Loups de la nuit, Alexandre « Khirourg » Zaldostanov, qui se portera garant sur sa découverte de la Russie ; il rencontre à Novossibirsk, le sportif le plus titré de l’histoire de toute la Russie, le catcheur Alexander Karelin. Sa fille Caroline co-écrira les textes de l’album photo Road Angels, tour du monde en Harley-Davidson (Romain Pages, 2010). La rencontre avec la romancière portugaise Ana Amorim Dias aboutira sur l'écriture de sa biographie Olho ubiquo, a vida de Éric Lobo (Editions Old Skull - Portugal, 2012), qui sera traduite en français l'année suivante sous le titre Eric Lobo, Au-delà de l’aventure (Editions Old Skull - 2013).

Arctic Dream, au bout du monde à moto

Il divorce avec Patricia en 2012. Cinq ans après son premier tour du monde à moto, Éric Lobo s’est lancé dans une nouvelle aventure : un voyage aux confins de l’hémisphère boréal, au Canada, qui l’a conduit, lui et sa Harley-Davidson – modèle Dyna Street Bob –, à travers le Caucase, l’Altaï et le Kamtchatka, jusqu’à la banquise de l’océan Glacial Arctique à Tuktoyaktuk, depuis le port Palos de la Frontera, le port des trois caravelles de Christophe Colomb. Un voyage sans assistance, ni outil de navigation. 123°C d’amplitude thermique (+49°C à -74°C) avec la même machine sur 50.000 km. Ses exploits seront présentées en Europe, en Russie, aux États-Unis où il rencontrera la famille Davidson à de nombreuses reprises (Willy G. Davidson et son fils Bill, vice-president du Harley-Davidson museum of Milwaukee, avec qui il se lie d'amitié) et aussi au Québec à travers ses conférences.

Œuvres écrites et photographiques

récits de voyages

  • Arctic Dream, Harley-Davidson (https://www.editions-oldskull.com/nos-services) (avec Ana Amorim Dias, Éditions Old Skull, 2016)

Œuvres photographiques et ethnophotographiques

  • Arctic Dream, Harley-Davidson (https://www.editions-oldskull.com/nos-services) (avec Ana Amorim Dias, Éditions Old Skull, 2016)
  • Road Angels, Mon tour du monde en Harley-Davidson (https://www.editions-oldskull.com/) (co-écrit avec Caroline Lobo, Romain Pages Éditions, 2011)
  • Les Havanes (texte de Chinolope (https://www.ecured.cu/Fernando_L%C3%B3pez_Junque), Romain Pages, 2003)
  • Tibet, jours de fêtes (texte de Katia Buffetrille, Romain Pages, 2002 ; publié en tchèque par Tigris, 2002)
  • Cuba musical (Textes et photographies d'Eric Lobo avec CD audio, Romain Pages, 2002)

Portraits

  • Par-delà l’horizon, trente ans de photographies (https://www.editions-oldskull.com/nos-services) (Editions Old Skull (https://www.editions-oldskull.com/), décembre 2018)
  • Olho ubiquo, a vida de Éric Lobo (https://www.editions-oldskull.com/nos-services#pardelaboutique) par Ana Amorim Dias (Editions Old Skull (https://www.editions-oldskull.com/) - Portugal, 2012)
  • Eric Lobo, Au-delà de l’aventure (https://www.editions-oldskull.com/nos-services) par Ana Amorim Dias (Editions Old Skull (https://www.editions-oldskull.com/) - 2013)

Filmographie

  • 2008 : Plan 9 from Outer Space
  • TVA Canada, la matinale de Salut Bonjour, le biker de l’extrême. https://www.facebook.com/SalutBonjour.tv/photos/a.381299561761/10154682272956762/?type=1&theater
  • KZN TV, Kazan TV
  • « Road Angels » par Luiz Carvalho, Tvi 24 Portugal en collaboration avec Reuters, le 3 novembre 2012
  • « Eric Lobo photographe-ethnologue » Aventure 8 sur C8
  • « FR3 Nouvelle-Aquitaine 11 janvier 2018 (https://www.youtube.com/embed/xT_mGu69jCY)

Presse nationale et internationale

  • Le biker de l'extrême (https://www.google.com/search?q=Moto+heroes+eric+lobo&tbm=isch&source=iu&ictx=1&fir=7vJQUoqDTlt7eM%253A%252CzgUh004S_0dfgM%252C_&usg=AI4_-kSZkCIX4KlheolacdLIIu4OV1_sFA&sa=X&ved=2ahUKEwjtpa7HyebfAhVBvxoKHaD6CmAQ9QEwBHoECAAQBA#imgrc=7vJQUoqDTlt7eM:) Philippe Canville de Moto Heroes
  • Il refait sa vie grâce à sa moto de Dominique Lelièvre, Le Journal de Québec (https://www.journaldequebec.com/2017/07/07/il-refait-sa-vie-grace-a-sa-moto)
  • Moto Magazine https://www.dailymotion.com/video/k5NcUb1tdOzlQxae2CU
  • Le biker de l’extrême raconte son tour du monde (https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/divatte-sur-loire-44450/le-biker-de-l-extreme-raconte-son-tour-du-monde-5514849) Ouest France
  • Le biker qui a roulé sur les glace de l'Arctique (https://www.24heures.ch/vivre/Le-biker-qui-a-roule-sur-les-glaces-de-l-Arctique/story/22369015) 24 heures de Genève
  • Le globe rider par Philippe Canville (photos de Fabrice Berry), Moto Heroes n° 2, septembre-novembre 2012
  • Great Escape » par Bag, Hog Japan n° 66, septembre 2012
  • Road “King” trip par Zed, Freeway Magazine n° 248, août 2012
  • Le traqueur d’aventures par Collin Audibert, Road Trip n° 55, février-mars 2012
  • Bons baisers de Russie par Dominique Clochard, Maximoto n° 114, janvier 2012
  • Grande évasion par Gabriel Dujardin, Cool Ride n° 12, décembre 2011-janvier 2012
  • Le “baroud-biker” illuminé par Philippe Canville, Good Vibrations hors-série, décembre 2011
  • Éric Lobo, portrait d’un wilder » par Gaby, Wild Motorcycles n° 121, décembre 2011
  • Dédicace d’un tour du monde par Marie-Thérèse Bernabé-Garrido, L’Indépendant n° 320, le 17 novembre 2011
  • Le tour du monde en Harley se finit à Elne par Marie-Thérèse Bernabé-Garrido, L’Indépendant n° 307, le 4 novembre 2011
  • A very long trip par Bag, Wild Motorcycles n° 120, novembre 2011
  • Le tour du monde en Harley-Davidson par Fabrice Roux, Freeway Magazine n° 246, novembre 2011
  • Pures tripes par Dominique Clochard, Maximoto n° 112, octobre 2011
  • Échappement libre, le voyage à moto par Olivier Péretié, Challenge n° 259, le 8 juin 2011
  • Du pays catalan à la mer Noire (photos de Bernard Vergnes), Cool Ride n° 16, septembre-octobre 2012 « Back to Odessa », Freeway Magazine n° 242, août 2012 « 7 500 km in 12 giorni », Low Ride Italia, 2e semestre 2012

Notes et références

Liens externes

  • Erreur Lua dans Module:Autorité à la ligne 424 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
  • Erreur Lua dans package.lua à la ligne 80 : module 'Module:Bases/audiovisuel' not found.

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).