Encyclopédie Wikimonde

Éric Quénard

Aller à : navigation, rechercher

Éric Quénard
Illustration.
Éric Quénard à gauche, inaugurant un gymnase dans le quartier Orgeval.
Fonctions
Conseiller général de la Marne

(14 ans et 10 jours)
Élection 18 mars 2001
Réélection 16 mars 2008
Circonscription Canton de Reims-5[1]
Prédécesseur François Legrand
Successeur Raphaël Blanchard
Amélie Savart
1er adjoint au maire de Reims

(6 ans et 14 jours)
Maire Adeline Hazan
Successeur Véronique Marchet
Biographie
Date de naissance (48 ans)
Lieu de naissance Reims (Marne)
Nationalité Française
Parti politique Parti socialiste
Diplômé de Université de Reims Champagne-Ardenne
Profession Juriste

Éric Quénard, né le à Reims, est une personnalité politique française, membre du Parti socialiste.

Biographie

Famille

Né à Reims le 26 juin 1972, il est issu d'une famille de gauche, tant du côté paternel que du côté maternel. La famille Quénard est une lignée de compagnons charpentiers originaire du Sud-Ouest marnais, et plus précisément du canton d'Anglure.

Son père, Gilles Quénard, ancien principal de collège et encore présent dans le milieu associatif, a été un responsable marnais du Parti socialiste, candidat à la mairie de Reims en face au ministre Jean Taittinger et candidat aux législatives en face au député Jean Falala, futur maire de Reims. Sa mère, précédemment aide soignante, appartient à une famille de vignerons coopérateurs de la Montagne de Reims. Il a un frère cadet, Arnaud, né en , syndicaliste et actuellement cadre dans un organisme social du Bordelais.

Éric Quénard est marié à la petite-fille d'Henri Macquart, ancien conseiller général socialiste de 1945 à 1967, Président du Syndicat Général des Vignerons de Champagne (SGV) de 1946 à 1960 ainsi que fondateur de la Coopérative générale des vignerons (COGEVI), un homme unanimement reconnu comme l'artisan du fameux contrat interprofessionnel de 1959 qui apporta la stabilité et la prospérité dans le vignoble champenois. Ils sont parents d'un fils prénommé Théo, né en .

Études

Après avoir suivi ses parents au fil des affectations successives de son père en Mayenne puis au Mans, Éric Quénard est revenu à Reims avec eux pour y terminer ses études secondaires au lycée Clemenceau. Bachelier en , il s'inscrit en faculté de droit à l'université de Reims tout en travaillant pendant cinq ans comme surveillant d'internat dans un lycée de la ville, rue de Courlancy, de 1991 à 1996 pour financer lui-même ses études.

Ayant obtenu sa licence en , Éric Quénard passe sa maîtrise en avec un mémoire intitulé "Décentralisation et corruption", à une époque marquée par divers scandales sur le financement des partis. Il complète ses études par l'obtention d'un DEA de droit public et de sciences politiques en , en soutenant un mémoire intitulé "L'itinéraire de Marcel Déat du socialisme au fascisme".

Carrière politique

Il est adhérent au Parti socialiste depuis l'âge de 18 ans en . En , il devient à Revin l'assistant parlementaire de Philippe Vuilque, député des Ardennes. En , de retour à Reims, il devient l'assistant parlementaire d'Adeline Hazan, députée européenne du Grand-Est, et le reste jusqu'en .

En , à l'âge de 28 ans, Éric Quénard est élu conseiller général de la Marne dans le canton populaire de Reims-5, qui compte les 24.000 habitants du quartier Croix-Rouge. Il conserve son mandat jusqu'au redécoupage de , siégeant à la 5e commission chargée des affaires éducatives, culturelles et sportives. Aux élections municipales de , qui voient la gauche triompher à Reims face aux deux listes rivales de droite conduites respectivement par les ministres UMP Renaud Dutreil et Catherine Vautrin, Adeline Hazan quitte son mandat européen et devient maire, avec Éric Quénard comme 1er adjoint chargé du Logement et de l'Urbanisme. Il conserve cette fonction jusqu'en . Parallèlement, en cette qualité, il préside l'office public d'HLM de Reims au cours de ces six années. Il est également président directeur général de la société d'économie mixte "Reims Evénements" qui gérait le parc des expositions et le palais des congrès.

Aux élections législatives des 10 et , dans la première circonscription de la Marne, Éric Quénard affronte le ministre UMP du Commerce Renaud Dutreil et obtient 46.3 % des suffrages au second tour contre 53.7 % à son adversaire. Après la crise au sein de l'UMP locale, qui avait vu deux ministres en exercice s'affronter pour la mairie de Reims, Renaud Dutreil renonce à son mandat de député pour se consacrer à une carrière dans les affaires, provoquant ainsi une élection partielle. Dans la première circonscription, lors de l'élection législative des 7 et , Éric Quénard affrontera Arnaud Robinet (devenu maire de Reims depuis 2014), recueillant 47.5 % des suffrages contre 52.5 % au candidat de droite.

Aux législatives des 10 et tenues dans la foulée de l'élection présidentielle, Éric Quénard affronte cette fois l'ancienne ministre UMP Catherine Vautrin, dans la seconde circonscription de la Marne, à la suite d'un redécoupage fractionnant la ville de Reims entre 4 circonscriptions pour en rattacher les quartiers de gauche à l'arrière-pays rural et viticole. Malgré ce découpage gouvernemental sur mesure décidé sous la présidence de Nicolas Sarkozy pour favoriser l'UMP, Éric Quénard obtient 47 % des voix contre 53 % à Catherine Vautrin, mais la devance nettement sur la partie rémoise de la circonscription.

Appelé par Jean-Paul Bachy, président de la région Champagne-Ardenne, pour devenir son directeur de cabinet en , Éric Quénard exerce cette fonction jusqu'à la refonte de la carte territoriale et la fusion de la région avec la Lorraine et l'Alsace en . La préférence des Champardennais était plutôt de se fédérer avec leurs voisins de Picardie. Depuis, sur le plan professionnel, il travaille dans le cadre d'une mission d'aide au développement concernant plusieurs pays francophones d'Afrique.

Il est tête de liste PS pour les élections municipales de 2020 à Reims[2]. Le , sa liste termine à la 2e position avec 12,31% des voix derrière celle du maire sortant Arnaud Robinet.

Notes et références

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).