Encyclopédie Wikimonde

Établissement slave sur la péninsule balkanique

Aller à : navigation, rechercher
Directions d'invasions et de réinstallation des Slaves jusqu'en 650.
La densité de population slave autour de 650.

L'établissement slave sur la péninsule balkanique a duré trois siècles[Quand ?] et a complètement changé l'aspect ethnique[précision nécessaire] des Balkans. Il fait partie des invasions barbares, et le changement est facilité par la Peste de Justinien[1].

Jusqu'à la soi-disant[évasif] lutte contre les Avars et les Esclaves de Maurice, les Slaves du territoire de la Dacie n'effectuaient que des incursions et des pillages, mais à partir du VIIe siècle ils conquirent et habitèrent en permanence la péninsule balkanique[2].

Plus tard, au IXe siècle, ils sont devenus une composante majeure du Premier Empire bulgare et étaient auparavant des fédérés et des alliés du khanat bulgare du Danube.

Les Slaves du Sud sont deux groupes principaux — bulgare et serbo-croate, et ces derniers comprennent les slovènes. Les premiers descendent dans la péninsule balkanique de la Valachie et de la Moldavie, et les seconds à travers la Pannonie. Le degré d'affinité ethnique entre les anciens Thraces et Illyriens et les Slaves du Sud est toujours controversé, compte tenu du manque de données sur la langue des Thraces et des Illyriens, mais c'est un fait qu'au Moyen-Âge, il n'y avait pas de Thraces et d'Illyriens depuis l'apparition des Slaves dans les Balkans[3]. La frontière médiévale entre les Slaves bulgares et les serbo-croates était toujours claire jusqu'à l'émergence de la soi-disant[évasif] « vieille Serbie » au XIXe siècle, et elle a commencé de Mont Rumija à Stari Ras pour se terminer au nord à Sirmium[style à revoir][4],[5].

Les Slaves bulgares ont également conquis le territoire de la Grèce antique[précision nécessaire], créant SklaviniesVagenetia, forteresses — Ezeros, et dans le Péloponnèse se sont installés Ézérites et Mélinges. Certains de ces Slaves ont déménagé[Quoi ?] en Anatolie pour former les soi-disant[évasif] Slaves d'Asie Mineure.

Un écho tardif médiéval de ce processus historique est la Chronique de Monemvasia[6].

Notes et références

Voir aussi

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).