Encyclopédie Wikimonde

44=Breizh

Aller à : navigation, rechercher
Collectif 44=Breizh pour
la réunification de la Bretagne
Cadre
But Réunification de la Bretagne
Zone d’influence Loire-Atlantique et Bretagne
Fondation
Fondation 2007
Identité
Siège Nantes
Président Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Porte-parole Jonathan Guillaume
Tomaz Laquaine-Jakez
Membres Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Site web http://www.44Breizh.com/

Le collectif 44=Breizh est un collectif de jeunes, créé en 2007, actif dans le domaine de la réunification administrative de la Bretagne historique, c'est-à-dire à l'intégration du département de Loire-Atlantique à la région Bretagne.

Origine

Le collectif 44=Breizh a été créé en 2007, pour réclamer une région Bretagne à cinq département, en s'inspirant de deux collectifs : Stourm ar Brezhoneg (SAB) (défense de la langue bretonne et du bilinguisme) et le Front Anti Pays de Loire.

Actions

  • 5 avril 2008 : Rassemblement devant l'hôtel de région des « Pays de la Loire ». Deux drapeaux des Pays de la Loire ont été détaché des mâts et remplacés par un Gwenn ha du[1]. Le même jour Jacques Auxiette porte plainte pour vandalisme[2].
  • 30 juin 2008 : 44=Breizh, le Centre d'étude et de recherche contre la ligériose et Bretagne Réunie appellent à un rassemblement devant la Cité des Congrès à Nantes[3]. Quinze organisations se sont joints à l'appel[4]. Près de 200 personnes participent au rassemblement[5].
  • 20 septembre 2008 : participation à la manifestation pour la réunification qui a réunit 10 000 personnes.[6]
  • 30 octobre 2008 : rencontre avec le préfet au sujet des plaques d'immatriculation 44 et Bretagne[7].

Justice

Depuis la création du collectif 44=Breizh, 12 militants sont passés devant la justice pour des faits de barbouillage, déboulonnage de panneaux Pays de la Loire, violence et rébellion en réunion[8] et sont toujours en procès

Orientation politique

[réf. nécessaire]

Organisation

Le collectif fonctionne en interne de manière autogestionnaire.

Le collectif est principalement situé à Nantes. Cependant des comités locaux (Nantes, Rennes, Saint-Nazaire[réf. nécessaire]) organisent des actions indépendantes aux autres comités (tractage, actions, concerts de soutien, débats...)

Notes et références

  1. Article de l'Agence Bretagne Presse du 5 avril 2008
  2. Article de l'Agence Bretagne Presse du 5 avril 2008
  3. Article de l'Agence Bretagne Presse du 11 juin 2008
  4. Article de l'Agence Bretagne Presse du 27 juin 2008
  5. Article de l'Agence Bretagne Presse du 1 juillet 2008 (http://www.agencebretagnepresse.com/fetch.php?id=11383&searchkey=44=Breizh=)
  6. Article de l'Agence Bretagne Presse du 24 septembre 2008 (http://www.agencebretagnepresse.com/fetch.php?id=12286&searchkey=44=Breizh=)
  7. Article de l'Agence Bretagne Presse du 30 octobre 2008 (http://www.agencebretagnepresse.com/fetch.php?id=12739&searchkey=44=Breizh=)
  8. Article de l'Agence Bretagne Presse du 28 octobre 2011

Voir aussi

Sources

  • « 44 = Breizh réclame un train Nantes-Rennes », Ouest-France,‎ (lire en ligne)
  • « Un millier de personnes pour la fresque humaine à Nantes », Le Télégramme,‎ (lire en ligne)
  • « Le collectif 44=Breizh embarque pour la manif du 18 juin », Le Télégramme,‎ (lire en ligne)
  • Maryvonne Cadiou, Fest noz de soutien aux 6 jeunes “barbouilleurs de la réunification” à Nort-sur-Erdre (http://www.agencebretagnepresse.com/fetch.php?id=23686&title=Fest%20noz%20de%20soutien%20aux%206%20jeunes%20%93barbouilleurs%20de%20la%20r%E9unification%94%20%E0%20Nort-sur-), Agence Bretagne Presse, 28 octobre 2011

Article connexe

Lien externe

Cet article « 44=Breizh » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).