Encyclopédie Wikimonde

650 km : Perdu dans l'océan

Aller à : navigation, rechercher

650km
Perdu dans l'océan
Éditeur Omegames
Développeur Omegames
Concepteur Alain Truffier

Début du projet
Date de sortie
Version 2 (août 2007)
Genre MMOG, Simulation de survie, Aventure
Plate-forme Navigateur web
Langue Français
Contrôle Souris/clavier

Moteur 2.0

650 km : Perdu dans l'océan est un jeu en ligne massivement multijoueur, gratuit, de simulation de survie en milieu hostile et d'aventure, créé en France par la société Omegames. Actuellement, la V2 du jeu utilise le moteur de jeu d'Omegames, le Rixengine, qui est codé en Java. Le jeu nécessite un navigateur web pour fonctionner.

Synopsis

Le joueur est rescapé d'un crash d'avion et atterrit sur une île déserte. Il doit explorer l'île et développer ses compétences pour survivre : maîtriser le feu, améliorer son campement, chasser, pêcher.

Grâce aux ressources naturelles de l'île (bois, feuille, silex, plantes sauvages…) et aux récupérations faites sur l'appareil (tissu, tôle…), le joueur peut fabriquer ses propres vêtements, armes, campement, outils.

Il a également la possibilité de trouver des objets de la vie civilisée (nommés "artefacts" dans le jeu) tels que des barres de céréales, pioches, scies à bois, marteaux.

Enfin, grâce aux livres que le joueur pourra trouver tout au long de son évolution, il apprendra de nouvelles recettes pour fabriquer des éléments de plus en plus performants.

Historique

La version 1.0 de 650 km.com a été mise en service le 1er février 2006 et a été développée en PHP. Ne pouvant supporter les pics importants de connexions simultanées, en août 2006, un serveur supplémentaire a été mis en place. Après un an, le site comptait 100 000 inscrits.

La nouvelle version de 650 km.com, appelée la V2, a été mise en ligne le 1er août 2007.

Le 19 décembre 2008, Omegames met officiellement en ligne la version hispanophone de "650 km, perdu dans l'océan". Cette version, sous l'aspect technique de la V2, revient aux origines : ainsi un joueur espagnol vivra le jeu comme il l'était lors de sa sortie en février 2006.

Fonctionnement

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Le joueur

Il existe plusieurs types de ressources dans le jeu (bois, feuilles, pierre, tissu, tôle, fruits, viande, poisson et coquillages), permettant de se nourrir mais aussi de construire un campement, des armes, des vêtements et autres objets pour faciliter sa vie sur l'île.

Le joueur est muni de 5 barres :

  • la barre d'énergie, qui détermine le nombre d'actions que le joueur peut encore effectuer (- 5 % pour 1 action, - 2 % pour 1 déplacement). Chaque heure, le joueur récupère 15 % d'énergie ;
  • la barre de santé, qui détermine le nombre de points de vie du personnage ;
  • la barre de soif, qui détermine son taux d'hydratation ;
  • la barre de faim, qui détermine sa faim ;
  • la barre d'hygiène, qui détermine sa propreté.

Les barres de soif, de faim et d'hygiène descendent à chaque heure. Arrivées à 0, elles font chuter la barre de santé.

Quand la barre de santé est à 0 à son tour, le joueur tombe dans un coma de 4 heures où aucune action n'est possible.

Au bout des 4 heures de coma, le joueur reprend le jeu avec une santé moyenne, sans perte de ressources et sa barre d'énergie remplie au maximum.

Les objectifs

Pour évoluer dans le jeu et changer de niveau, un certain nombre d'objectifs (aléatoires) sont fixés au joueur. Par exemple, il faudra trouver un nombre prédéfini d'une ressource particulière, tuer plusieurs animaux d'un même type ou encore fabriquer un objet ou vêtement. Au fur et à mesure de l'avancement dans le jeu, les quantités demandées augmentent et les objets deviennent de plus en plus complexes à réaliser.

Les ressources

Il existe plusieurs types de ressources sur l'île :

Les ressources nutritives
  • Les fruits sont le premier type de ressources nutritives. Ils font remonter la barre de faim d'1 % et la barre d'hydratation d'1 % également.
  • La viande et le poisson ont des caractéristiques intéressantes pour les survivants : ce sont les seules ressources pouvant faire remonter la barre de vie.
  • La dernière ressource nutritive est le coquillage. Assez peu utilisée dans le jeu à l'heure actuelle, elle se trouve facilement mais n'a que peu d'intérêt.

Toutes ces ressources peuvent être mangées mais peuvent aussi servir à la fabrication d'objets ou même au déclenchement de certaines quêtes ou scénarios de salles dans les ruines.

Les ressources de bases

Le bois, les feuilles, la pierre, les silex, les ossements, la tôle et le tissu servent essentiellement à la fabrication d'objets, que le joueur peut faire lui-même à condition qu'il trouve les connaissances liées à l'utilisation de l'objet.

Par exemple, pour fabriquer des vêtements, le survivant devra trouver des livres de couture, pour une fronde le livre d'arme, pour les techniques de tannerie le livre de survie…

Les ressources végétales

Il existe plusieurs types d'environnement dans l'archipel du jeu : marais, jungle, désert, collines, montagnes… Dans chaque environnement, le joueur pourra tenter de cueillir une plante qui vit dans l'environnement où il se trouve, du lierre terrestre dans la jungle ou de la myrte au bord de plage. On dénombre près d'une vingtaine de végétaux différents dans cette catégorie.

Chacune de ces ressources végétales possède des propriétés médicinales qui, lorsque le joueur possède des livres d'herbologie, peuvent lui permettre de fabriquer des médicaments à base de ces plantes. Il est aussi possible de fabriquer de la colle avec du houx ou des élastiques avec du Sonchus oléraceus.

Les ressources minérales

Les ressources comme la houille, l'argile, le sable à vert ou le fer se trouvent essentiellement dans les ruines ou lors d'événement spéciaux.

Actuellement, la seule ressource utilisable est l'argile qui permet, lorsque l'on trouve un livre de survie, de fabriquer un atelier de poterie dans son campement afin d'y fabriquer des briques et des tuiles.

Les livres

Les livres sont des éléments essentiels de la vie sur l'île. Ils permettent de fabriquer différents objets. Les livres se trouvent au fur et à mesure des déplacements sur l'île.

Il en existe deux types : les livres communs et les livres rares.

Dans les livres communs, on trouve le livre de chasse, de pêche, d'armes, de bidouilles et de couture. Les livres de métallurgie, d'herbologie, d'outillage et de zoologie sont les livres rares. Il y a actuellement 56 livres. Les livres se trouvent au fur et à mesure des déplacements sur l'île à partir d'un certain niveau pour les premiers et n'importe quand pour les autres.

Notes et références


Voir aussi

Liens externes


Cet article « 650 km : Perdu dans l'océan » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).