Encyclopédie Wikimonde

Abdelhak Kachouri

Aller à : navigation, rechercher

Abdelhak Kachouri a grandi en Seine-Saint-Denis.

Il est père de famille et a 42 ans.

Il vit dans un territoire riche de sa diversité de parcours, d'origines, d'histoires et fort de sa jeunesse.

Un petit bout de la France qui a fait de lui un homme engagé et passionné par la République. Il a fait le choix de s'engager en politique très tôt pour combattre toutes formes de racismes et de discriminations.

Après avoir longuement œuvré au service des plus faibles dans les quartiers populaires de Saint-Ouen (93), il a dirigé plusieurs centres d'animation à Paris. Puis, il a fait une pause en choisissant d'aller vers le secteur du privé notamment dans les ressources humaines et le conseil stratégique en matière de sécurité publique.

Une expérience qui lui a permis d’affiner davantage son carnet d’adresses.

Il s’intéresse depuis 15 années aux questions de sécurité publique et privé, ce qui lui donne la possibilité de participer à de multiples rencontres aux côtés de décideurs nationaux, européens et internationaux.

Dès 2007, il s’est engagé aux côtés du Député de la Première circonscription de la Seine-Saint-Denis, pour porter l'exigence de justice et d'égalité pour les habitants. Il fut à cette occasion Député suppléant.

En 2008, il a été élu 2ème Maire-adjoint à Saint-Ouen, sa ville d’enfance, en charge de la Sécurité.

En 2010, il a été désigné tête de liste aux élections régionales en Seine-Saint-Denis, ce qui s'est traduit par une grande victoire et par sa nomination en tant que Vice-président de la Région Île de France en charge de la Sécurité, de la Politique de la Ville et de la Citoyenneté.

Il fut l’un des plus dynamiques dirigeants de la Région île-de-France salué par tous dont l’opposition régionale. L’actuelle dirigeante de la Région IDF, Valérie Pécresse dit de lui qu’il est un « homme solide et travailleur, toujours agréable et respectueux des autres ».

Il est membre de la réserve de la Gendarmerie Nationale avec le grade de Commandant.(RC)

Il vit cela comme une fierté tout comme le fait d'avoir été élevé au grade de Chevalier dans l'Ordre National du Mérite en 2014 sur proposition de Nicolas Sarkozy, alors Président de la République.

En 2014, il a conduit la liste de la Gauche rassemblée aux élections locales dans sa ville à Neuilly-sur-Marne pour s’opposer au Maire dont le manque de respect à l’égard des femmes l’a convaincu de l’affronter. Ce fut le premier acte politique qui en appellera bien d'autres.

Il travaille depuis cette élection, à la préparation des prochaines échéances locales, avec en ligne de mire, les élections municipales de 2020.

En 2015, en décembre plus précisément, il a décidé de ne plus se représenter à l'élection régionale en Île-de-France suite à un désaccord politique avec celui qu’il appelle encore affectueusement «Barto » lié « notamment » à la composition de la liste. 

Il évolue de nouveau dans le secteur du privé en tant que cadre dirigeant d’une grande entreprise.

Souvent pressenti pour devenir Préfet de la République, il est régulièrement sollicité pour intégrer des cabinets ministériels et ces dernières années à deux reprises le gouvernement en tant que Secrétaire d’état, en vain.

Il est un redoutable « réseauteur » reconnu comme tel par ses pairs.

Membre fondateur d’un cabinet international de conseil « Les 5 » composé de 650 personnes à travers le monde, il a ses entrées dans les plus hautes sphères des gouvernements européens.