Encyclopédie Wikimonde

Accordéon Gadji

Aller à : navigation, rechercher
Accordéon Gadji

Gadji, c'est une marque d'accordéon Basses standards mais également la naissance d'un accordéon destiné au jazz créé en 2009. L'accordéon Jazz est l'aboutissement de deux envies communes par deux passionnés : Marcel Loeffler et Stéphanie Simon.

  Gadji, pourquoi ce nom ? Gadji vient de la langue manouche, ce qui représente Marcel Loeffler étant d'origine manouche, et la signification en Français de Gadji, veut dire : une fille non manouche, ce qui représente Stéphanie Simon ! Les deux créateurs du projet étaient identifiés en un mot. Mais Gadji, n'est pas seulement une marque, c'est deux gammes bien distinctes : la gamme standard et la gamme Jazz.

La gamme Standards est composée de 7 modèles, tous soigneusement travaillés, réalisés avec des matériaux de qualité supérieure, personnalisés afin que votre accordéon devienne un objet précieux. Stéphanie Simon n'a pas souhaité avoir un catalogue de 15/20 instruments, elle a préférée travailler dans le détail et la qualité sur une gamme répondant à beaucoup d'attente. Du 2 voix 80 basses au 4 voix double boite 120 basses, tous les accordéons Gadji Standards ont été réalisé avec un savoir faire afin de répondre à votre demande.

La Gamme déclencheur ( 8 modèles ) du petit mélodique main gauche pour les enfants au 95 touches main droite pour les professionnels. Comme les autres gammes, ils sont équipés pour la plupart de musique a mano et de boutons en vrai nacre main droite et main gauche.

La gamme Jazz (5 modèles) s'adresse aux jazzmen qui souhaitent écouter de vrais accords de jazz main gauche. Fini l'accord « presque » Majeur 7 ou « presque » Mineur 7, l'accordéoniste abandonne le jeu « des 2 accords plaqués » pour faire un accord similaire avec Gadji, vous pouvez accompagner, improviser avec de vrais accords de Majeur 7, Mineur 7 et Neuvième et Treizième. Vous pouvez faire des suites d'accords sonnant jazz, beaucoup plus librement, tout en enrichissant avec la main droite. Il permet une logique de conduite dans l'enchaînement des accords, et de vous libérer l'esprit pour faire une rythmique beaucoup plus marquée (tels les guitaristes de Bossa Nova pour la musique brésilienne par exemple). La main gauche de Gadji inaugure un nouveau type de complémentarité entre les deux mains, en solo ou en formation, pour de la bossa, du bebop, le swing et toutes les variétés de Jazz. Il offre une ouverture supplémentaire à toute la technique, la richesse et la complexité de la pratique du jazz.

Ce qui différencie cet instrument des autres, c'est sa main gauche : elle est composée d'accords spéciaux, plan de clavier imaginé par Marcel Loeffler

  • des majeurs 7 à la place des majeurs parfaits
  • des mineurs 7 à la place des mineurs parfaits
  • des neuvièmes et treizièmes à la place des septièmes.

Ces accords sont composés de 3 notes, sans la fondamentale, ce qui implique de plaquer la basse pour l'ajouter aux accords, afin d'avoir de vrais accords de 7/9/13.

Jusqu'à ce jour, sur un basse standard, on pouvait fabriquer ces accords, mais ils n'étaient pas justes, des notes indésirables se rajoutaient. Or avec cette nouvelle main gauche, les accords sont justes, purs et chauds comme un pianiste peut les apprécier. De plus, cela facilite le jeu et permet de gagner en rythmique pour les bossas et autres.

Marcel Loeffler en concert avec son accordéon Gadji

Liens externes

Site officiel

Nouvel Accord

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).