Encyclopédie Wikimonde

Adina Rosetti

Aller à : navigation, rechercher

Adina Rosetti née en 1979 à Brăila, en Roumanie, est une écrivaine et journaliste roumaine. Elle a publié son premier roman, Deadline, en 2010.

Biographie

Elle a fait des études d'économie[1] et un master en journalisme avant de se consacrer à l'écriture. À partir de 2004, elle publie des articles et reportages dans les revues Dilema veche, Dilemateca et Time Out Bucarest. En 2007, elle reçoit le prix « Le jeune journaliste de l'année » (accordé par Freedom House Romania et Edipresse AS) pour ses articles et reportages dans le domaine de la culture[2]. En 2008 elle rejoint la rédaction d'Elle Roumanie. Son roman Deadline est considéré par la critique comme l'un des meilleurs débuts littéraires des vingt dernières années en Roumanie.

Deadline

Ce roman, paru en 2010 en Roumanie[3], est inspiré par le cas d'une jeune roumaine travaillant dans une entreprise multinationale qui est décédée à la suite d'un excès de travail. Adina Rosetti crée son histoire autour des personnages fictifs dans l'entourage de cette fille. Ces personnages n'ont pas connu l'époque communiste. Génération fin des 1970, ils vivent au temps de la liberté mais une liberté pas encore complètement assumée ou intégrée. Un potentiel ex-directeur de la fille décédée n'est pas capable de comprendre sa part de la faute dans la tragédie ; un bloggeur qui a suivi le cas s'est engagé contre le système corporatiste ; un vieux clochard voit le fantôme de la fille. Le roman d'Adina Rosetti parle du style de vie, et du stress au travail dans les entreprises multinationales : des employés-moniteur, avec leurs idéales repousses, leurs passions échangées pour des primes, leurs vies personnelles passés au bureau parmi des rapports, graphiques, tableaux, réunions, bouffe catering, et du temps libre comme team building.

Adina Rosetti met en scène avec humour les frustrations et le conflit perpétuel entre la sensation de sacrifice et l'ambition professionnelle des employés des multinationales. Pour André Clavel, de L'Express, ce roman « a fait du bruit dans son pays, parce qu'il est le triste symbole d'une société de plus en plus épuisée »[4].

« Avec Deadline, la jeune (34 ans), Adina Rosetti trousse d'une écriture alerte le portrait en forme de fable d'une Riylanie en proie à la folie de la libéralisation sans frein. Un roman qui, au-delà de son aspect grinçant, pose des questions fondamentales sur le sens de la vie dans nos sociétés ultralibérales. »

— Alexis Liebaert , Magazine Littéraire, 529, mars 2013

.

Publications

  • Deadline, traduit du roumain par Fanny Chartres, éd. Mercure de France, 410 p., 2013 - ISBN 9782715233553.

Références

Voir aussi

Articles de journaux

  • (ro) Liliana Paicu, « Am face bine să mai renunţăm la pretenţiile intelectuale inutile », Dilema Veche,‎ (lire en ligne).
  • André Clavel, « Les Lettres roumaines s'invitent au Salon du livre de Paris », L'Express,‎ (lire en ligne).
  • Nils C. Ahl, « Libres comme l'air, la nouvelle génération d'écrivains roumains », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  • Alexis Liebaert, « Adina Rosetti », Le Magazine littéraire, no 529,‎ (lire en ligne).
  • (ro) Marius Chivu, « Moarte de corporatist », Dilema Veche,‎ (lire en ligne).

Sources sur le web

Erreur Lua dans Module:Autorité à la ligne 424 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Cet article « Adina Rosetti » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).