Encyclopédie Wikimonde

Adlirec

Aller à : navigation, rechercher

Adlirec est une langue européenne construite, équitable et semi-artificielle. Son but est d'obtenir un langage auxiliaire commun pour tous les citoyens de la communauté européenne. Son principe est un lexique constitué de mots déjà parlés, donc apprentissage rapide ainsi qu'une grammaire cohérente, simple, spécialement adaptée. Les mots sont choisis équitablement et proportionnellement parmi les langues nationales européennes. Ces mots choisis ne sont pas modifiés (origine historique conservée). La langue est évolutive. Créée en 1950 (adli) par Antoine Piras qui a élaboré un programme informatique spécifique en 1982, l'adlirec a été déposée en 1989 à la bibliothèque nationale de Paris ainsi qu'à celles de Berlin et de La-Chaux-de-Fond (Suisse).

Le choix et la répartition des mots sont déterminés par une formule qui a pris en compte, pour chaque langue nationale: son étendue territoriale, la démographie, le développement économique et la valeur de l'idiome. Ce principe de répartition doit permettre son acceptation par les différents États.

Dans sa grammaire, la conjugaison des verbes est convenablement standardisée par un système créatif d'affixes de deux lettres. Il n'y a pas de groupes de verbes. Le verbe reste invariable aux six personnes. Parmi ces règles et ses avantages il faut remarquer qu'il n'y a pas de lettres doubles, ni d'homographes ni de 'h' inutiles. Les apostrophes et les accents n'existent pas sauf le point sur les 'i'. C'est l'alphabet latin de 26 lettres qui est retenu, il est identique aux alphabets anglais, français, allemand, néerlandais et hongrois. Toutes les lettres se prononcent, L'orthographe et la phonétique des noms propres sont conservées.

A l'origine, la répartition était d'environ 41 % pour l'anglais, 20 % pour l'espagnol, 18 % pour le français, 10 % pour l'allemand, 8 % pour l'italien et 4 % pour les autres langues. Actuellement ce pourcentage est légèrement modifié du fait de l'évolution, notamment du développement économique.

LES MOTS Le lexique adlirec contenait 50 000 mots depuis sa publication en 1989. Depuis cette date, quelques mots sont rajoutés du fait de l'évolution (système de fiches oranges). Voici un exemple de quelques mots retenus dans ce lexique

FRANCAIS : merci, -dormir, absolu, baril, calcul, abri, amplification. ANGLAIS : best (meilleur), shop (boutique), dog (chien), -sing (chanter), -admit (admettre), program (programme), person (personne). ALLEMAND : mit (avec), nebel (brouillard), damit (afin que), oft (souvent), bald (bientôt), rot (rouge), warum (pourquoi), sinken (affaissement). ESPAGNOL : otono (automne), ropa (vêtement), -atacar (attaquer), calor (chaleur), como (comment), boca (bouche), pozo (puits). ITALIEN : noventa (quatre-vingt-dix), -bere (boire), ora (heure), mas (mais), altri (autrui), ago (aiguille), aderenza (adhérence), subito (aussitôt). NEERLANDAIS: adres (adresse), lepel (cuillère), pil (pilule), -aclarar (éclairer), boter (beurre), kamer (chambre), ketel (bouilloire). PORTUGAIS : milibar (millibar), notada (notamment), -atar (attacher), sete (sept), bala (balle), -curar (guérir), prata (argenterie). SUEDOIS : fotograf (photographe), baner (bannière), aveny (avenue), metod (méthode), forsvar (plaidoyer), balsal (salle de bal), polis (police). DANOIS : barok (baroque), -fugte (humidifier), forstad (banlieue), arva (héritier), paraply (parapluie), -agere (négocier), al (anguille). POLONAIS : alfabet (alphabet), bufet (buffet), atak (attaque), basen (piscine), abak (abaque), oficer (officier), abazur (abat-jour), -dac (allouer). FINNOIS : erota (démissionner), arvo (estimation), lasta (éclisse), armo (miséricorde), esite (prospectus), lasti (cargaison) Article publié sur Wikimonde Plus.