Encyclopédie Wikimonde

Affaire Benjamin Griveaux

Aller à : navigation, rechercher
Benjamin Griveaux, ancien secrétaire d'État auprès du Premier ministre et Porte-parole du gouvernement.

L'affaire du candidat LREM Benjamin Griveaux porte sur la mise en ligne de vidéos intimes de nature sexuelle lors des élections municipales de Paris. Elles ont été publiées par Piotr Pavlenski, activiste réfugié russe qui les aurait eues de la main d'une amie à lui. Ces photos auront fait plus de 2 millions de vues en une semaine sur les réseaux sociaux[1]. Il a donc fait appel à la justice après son retrait à la candidature de la mairie de Paris[2].

Chronologie de l'affaire

Benjamin Griveaux, le tête de liste de La République en Marche à la mairie de Paris, a révélé le vendredi 14 février qu'il retirait sa candidature en raison de la mise en ligne sur internet de vidéos à rapports sexuels lui étant attribuées[3]. Ce jour-là, un activiste russe, Piotr Pavlenski, a avoué être celui qui a publié les vidéos l'incriminant. Des opposants au président Emmanuel Macron ont relayé ses photos après les avoir partagées sur Instagram notamment par le député ex-LREM Joachim Son-Forget[3]. Le samedi suivant, Benjamin Griveaux porte plainte contre Piotr Pavlensky accusé des les avoir diffusées.[réf. nécessaire]

Piotr Pavlenski justifie son acte en dénonçant "l'hypocrisie" de Benjamin Griveaux. Ce dernier "a utilisé sa famille pour dire que tous les pères et maris de Paris seront vengés. Il a réalisé de la propagande des valeurs et principes familiales traditionnelles", d'après le russe[4],[5],[6],[7].

Références

  1. France Inter, « Affaire Benjamin Griveaux : chronologie d'une chute », sur www.franceinter.fr, (consulté le 12 mars 2020)
  2. « Municipales : Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion sur internet de vidéos à caractère sexuel », sur Franceinfo, (consulté le 12 mars 2020)
  3. 3,0 et 3,1 « Ce que l'on sait de l'affaire Griveaux », Le Point,‎ (lire en ligne, consulté le 12 mars 2020).
  4. « Piotr Pavlenski avoue avoir volé les vidéos à sa compagne Alexandra de Taddeo : le point Griveaux », sur www.journaldesfemmes.fr (consulté le 12 mars 2020)
  5. « Piotr Pavlensky : «Je pensais que la France était le pays de la liberté d’expression» », sur RT en Français (consulté le 12 mars 2020)
  6. « Le réfugié russe en France Piotr Pavlenski revendique la diffusion de vidéos X de Griveaux », sur fr.sputniknews.com (consulté le 12 mars 2020)
  7. « Affaire Griveaux : Beauvau ne voit pas de raisons de retirer le statut de réfugié à Pavlenski », sur RT en Français (consulté le 12 mars 2020)

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).