Encyclopédie Wikimonde

Affaire Fouad Mourtada

Aller à : navigation, rechercher

L'affaire Fouad Mourtada fait référence aux événements qui ont concerné l'informaticien marocain diplômé de l'École Mohammadia d'ingénieurs (EMI) de 26 ans Fouad Mourtada. Ce dernier a été arrêté et incarcéré au Maroc le 5 février 2008 pour s'être fait passer sur Facebook, durant quelques jours, pour le frère du roi Mohammed VI, le prince Moulay Rachid. Condamné à trois ans de prison et 1300 $ d'amende pour usurpation d'identité[1], il a été gracié par le roi en mars 2008[2].

Historique

Réactions

Au Maroc comme à l'étranger, la violente réaction des autorités marocaines a suscité l'émoi de nombreux internautes. La filiale marocaine de Etisalat est accusée d'avoir «divulgué» aux enquêteurs l'adresse IP permettant d'identifier Fouad Mourtada et d'aider ainsi «les services de sécurité à traquer ses clients»[réf. nécessaire] Dans le cercle des internautes marocains, Maroc Telecom est violemment pris à partie. De nombreuses pages sur Facebook ont été créées à travers le monde entier[réf. nécessaire] pour le soutien de l'ingénieur ainsi qu'un site de pétitions. Par ailleurs, des membres de la blogosphère marocaine ont protesté contre son emprisonnement en faisant une grève d'édition de 24 h[1].

Notes et références

Voir aussi

Articles connexes

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).