Encyclopédie Wikimonde

Affaire Montmirail

Aller à : navigation, rechercher

L'affaire Montmirail s'est déroulée pendant les mois de juin et juillet 1997.

Les faits

Bernard Hanse, professeur d'éducation physique et sportive au collège de Montmirail (Marne), n'a pas supporté l'accusation de pédophilie prononcée contre lui par un élève. Le 10 juin 1997, l'enseignant se donnait la mort. Peu après, l'enfant qui avait accusé son professeur se rétracta. Bernard Hanse sera finalement innocenté de toute accusation par la Justice et officiellement réhabilité par le ministre délégué aux affaires scolaires, Xavier Darcos, à l'Assemblée nationale le 4 mars 2003. Le 21 juin 2002, la Cour d'Appel du Tribunal des mineurs de Reims a rendu son délibéré final qui clôt définitivement cette affaire.

Extrait de l'arrêt rendu par la Cour d'Appel de Reims :

« Attendu que c'est à la suite de son expulsion, à l'origine d'un contact physique, peut-être mal interprété, entre élève et professeur, que X à l'évidence ulcéré d'être ainsi traité devant ses camarades, a imaginé d'accuser Bernard Hanse de s'être livré à des attouchements dont il a cru pouvoir établir l'existence, en les rapportant mensongèrement à ses condisciples afin que ces derniers puissent ultérieurement corroborer ses dires, ce qu'ils se sont refusés de faire; que l'accusation portée contre le professeur apparaît ainsi dépourvue de fondement ».

Bibliographie

  • L'école du soupçon, les dérives de la lutte contre la pédophilie par Marie Monique Robin
  • La dictature de l'émotion par Paul Bensussan et Florence Rault (Belfond - 2002)

Articles connexes

  • L'affaire d'Outreau présente des questionnements similaires sur la parole de l'enfant.

Source

Cet article « Affaire Montmirail » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).