Encyclopédie Wikimonde

Agir en Jeunes Socialistes

Aller à : navigation, rechercher
Logo AJS.jpg

Le courant :[modifier | modifier le code][modifier | modifier le code]

Agir en Jeunes Socialistes (AJS) est le groupe politique qui fait vivre au sein du Mouvement des Jeunes Socialistes les idées et pratiques réformistes issues de la social-démocratie française et européenne. Aujourd’hui, ils sont représentés dans les instances nationales, ils dirigent de nombreuses fédérations et sont actifs dans l’ensemble du pays.

Lors des primaires citoyennes organisées par le Parti Socialiste, ils ont fait le choix de porter la candidature de François Hollande. Aujourd’hui, ils s’inscrivent dans un soutien durable à la politique gouvernementale dont ils disent être un relais dans la jeunesse.

Le groupe Agir en Jeunes Socialistes, qui revendique les idées et pratiques réformistes issues de la social-démocratie française et européenne, se construit dès le départ à partir de 5 axes fondateurs qui constitue son socle de pensée :

- L’ambition d’un nouveau projet européen, et la promotion d’une Europe fédérale, démocratique et sociale ;

- Le socialisme de la production et de l’émancipation, avec une approche du réformisme radical considérant que si l’action publique ne créé pas les richesses, elle doit réunir les conditions pour redistribuer et permettre l’innovation sociale ;

- Une attention forte sur la préservation des libertés publiques, et une approche libertaire des questions de société ;

- La méthode de l’éthique et du dialogue qui caractérise la culture de la deuxième gauche, son attachement à la démocratie sociale, au rapport avec les syndicats et les associations, la capacité à faire naître du compromis dans la société ;

- La démocratie à tous les échelons, qui fonde à la fois une ambition de décentralisation de la prise de décision. Pas plus d’Etat mais mieux d’Etat. Cet adage vaut également pour le fonctionnement des organisations politiques.

Ils défendent l’idée d’un MJS ouvert, démocratique, réfléchi, massifié qui aille à la rencontre de tous les jeunes, de tous les territoires en contribuant à organiser et former les jeunes qui se reconnaissent dans les idées socialistes au sens large, dans le respect des convictions de chacun.

Historique :[modifier | modifier le code][modifier | modifier le code]

En 1999, six ans après la création du MJS, c’est la naissance d’Agir en Jeunes Socialiste lors du Congrès de Tours.

En 2003, lors du congrès de Lamoura, les fédérations du Val-de- Marne et des Côtes d’Armor vont rejoindre le courant au même moment que ce dernier forme Convergence réformistes avec La Relève. Ce congrès va s’avérer délicat pour la minorité du MJS, qui dénoncera des fraudes.

En 2005, lors du congrès de Paris, AJS participant toujours à la Convergence réformiste va obtenir 15% des voix.

En 2009, lors du congrès de Grenoble, AJS va s’associer avec Erasme et Justice pour former la Motion réformiste « Faire l’Avenir ». Ils réaliserons un score de 14%.

En 2011, le congrès de Strasbourg marque un nouveau tournant notamment avec l’arrivée de la fédération du Tarn-et-Garonne qui rejoint AJS.

En 2013, AJS trouve une nouvelle identité graphique et est rejoint par la fédération des Côte d’Or lors du congrès de Saint-Etienne où il présentera seul une motion et obtiendra près de 10% des votes militants.

En 2015, lors du congrès de Lille la convergence réformiste du MJS dont fait parti AJS présentera la motion "Réformistes !". Ils obtiendrons un score jusqu'alors inégalé de 20%. Ce congrès marque une nette montée en puissance de AJS qui devient la seconde sensibilité du MJS.

Prises de positions :[modifier | modifier le code][modifier | modifier le code]

L’Europe est une partie importante de l’identité du courant. Ils se disent favorable à la construction européenne mais, estiment que l’Europe n’est pas assez sociale. Ils militent pour une autre Europe.

Lors du débat sur la loi travail, Agir en jeune socialiste va s’associer à d’autres courants et des fédérations de la majorité pour apporter une critique constructive à la loi et soutenir l’action du gouvernement. A ce titre le groupe fut à l'initiative d'une tribune, co-signée par nombre de ses membres, proposant des solutions et encourageant le dialogue initié par le gouvernement plutôt que l'opposition stérile menée par certains.

Territoire :[modifier | modifier le code][modifier | modifier le code]

Dans les départements ou fédérations, AJS est majoritaire dans 9 département (Val-de-Marne, Yonne, Côte d’Or, Saône-et- Loire, Gard, Tarn-et- Garonne, Haute Vienne, Maine-et- Loire, Morbihan, Côtes-d’Armor et l’Aisne) et présent en forte minorité dans 7 départements (Vendée, Val d’Oise, Seine-et- Marne, Rhône, Bouches-du- Rhône, Hérault).

Régionalement, le courant dispose d’une représentation dans trois comités régionaux (Bretagne et Bourgogne-Franche-Comté et Pays-de-la-Loire) Cet article « Agir en Jeunes Socialistes » est issu de Wikimonde Plus.