Encyclopédie Wikimonde

Air Ouest

Aller à : navigation, rechercher
Air-Ouest
AITAOACIIndicatif d'appel
AIR OUEST
Repères historiques
Date de création 2017
Généralités
Basée à Drapeau de la France Chateau d'Olonne
Taille de la flotte 02
Nombre de destinations Île-d'Yeu, Les Sables-d'Olonne, La Roche-Sur-Yon
Siège social Drapeau de la France Aérodrome des Sables-d'Olonne-Talmont
Dirigeants Pierre-Yves Eugène



Air-Ouest est une compagnie d'aviation française basée à Château-d'Olonne sur l'aérodrome des Sables-d'Olonne dans le département de Vendée.

Histoire

La société Vendée Aviation a lancé sa compagnie aérienne Air-Ouest avec l'objectif de relier l'île d'Yeu aux aérodromes de la Roche-Sur-Yon, Les Sables-d'Olonne[1] ou Nantes[2].

Le responsable de Vendée Aviation et d'Air-Ouest se nomme Pierre-Yves Eugène, ancien pilote de ligne, 9000 heures de vol et pilote de Cessna 206, 207 soloy et 208 Caravan[3], membre du conseil de discipline du personnel navigant professionnel de l’aéronautique civile [4]. Ce dirigeant voulait déjà en 2009, créer une ligne du même type entre Granville et Jersey[5].

Air-Ouest s'est vue attribuer son certificat de transport aérien par l'aviation civile le 25 juillet 2017[6]. Le vol inaugural s’est déroulé le mardi 8 août depuis La Roche-sur-Yon vers d'Ile d'Yeu suite à l’obtention de ce certificat[6].

Le siège de la compagnie est situé dans les locaux de sa maison mère, Vendée aviation, sur l'aérodrome des Sables-d'Olonne (Aérodrome de la Lande) sur la commune du Château-d'Olonne[7].

Pour la saison 2017, Air-Ouest ne proposait que des vols à la demande entre les aérodromes Vendéens et L'île-d'Yeu. Elle était en concurrence avec la compagnie d'hélicoptère Oya Vendée qui propose une liaison commerciale vers L'Île-d'Yeu au départ de Fromentine en Vendée[6].

A 300 km/h, il suffira donc qu’une vingtaine de minutes pour relier les Sables-d'Olonne à l’île vendéenne. Cela en fera l’une des plus courtes liaisons aériennes régulières de France voire du monde, derrière par exemple celle entre Brest et Ouessant, opérée en Cessna 208 Caravan de Finist'air pour 15 minutes de vol[2], ligne qui a déjà été exploitée par une compagnie aérienne au nom de "Air Ouest" dans les années 1972-1976 (Elle exploitait les lignes régulières Brest-Ouessant, Brest Plymouth et Granville-Jersey. Elle voulait exploiter en 1976 les lignes Rennes-Jersey et Laval-Nantes)[8].

Pour la saison 2018, Air-Ouest veut proposer une service commercial régulier entre l'île et La Roche-sur-Yon, les Sables d'Olonne ou Nantes[2].

Elle étudie également une liaison commerciale dans le Morbihan (56) entre l'aéroport de Lorient Bretagne-Sud et l'aérodrome de Belle île en Mer[9], liaison commerciale qui a déjà existé pendant près de 20 ans. Belle-Ile qui a déjà accueilli entre 1955 et 1960 une compagnie aérienne au nom de « Air Ouest » assurant des liaisons entre Nantes, La Baule et Quiberon[10].

La compagnie pourrait desservir à la demande tous les aérodromes du nord-ouest de la France (l'île d’Oléron, Belle Île[11], Cholet, Angers, Le Mans, Lorient, Vannes… jusqu’à Brest au nord ou Royan et Bordeaux au sud)[2].

Si l'activité croît suffisamment, Air-Ouest envisagerait l'achat d'un Cessna Gran Caravan susceptible d'accueillir 12 ou 14 personnes[2].

Flotte

Air-Ouest est équipée de deux avions[12]:

  • Un Cessna 208 Caravan (F-HMVA) équipé d'une turbine d'une puissance de 650 chevaux, vitesse 270 km/h, pouvant accueillir 8 passagers ou 500 kg de fret.
  • Un Cessna 206 (F-GAMJ) équipé d'un moteur à pistons d'une puissance de 310 chevaux, vitesse 240 km/h, pouvant accueillir 5 passagers ou 250 kg de fret.

Notes et références

Voir aussi

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).