Encyclopédie Wikimonde

Alain Benguigui

Aller à : navigation, rechercher
Alain Benguigui

Alain Benguigui est un producteur français, président des sociétés de production cinématographique et audiovisuelle Sombrero Productions, Sombrero Films et Sombrero Fiction.

Biographie

D’abord à la tête de Sombrero Productions, Alain Benguigui s’illustre très tôt sur la scène de la production indépendante internationale avec les films Bord de mer de Julie Lopes-Curval, Caméra d'Or au Festival de Cannes en 2002[1], et Brodeuses d’Éléonore Faucher, Grand Prix de la Semaine de la Critique[2] à Cannes en 2004.

À travers sa nouvelle structure Sombrero Films, il continue d’accompagner dans leurs premiers pas de jeunes auteurs de talent, et produit en 2007 Les Yeux Bandés, premier film de Thomas Lilti (réalisateur des futurs Hippocrate, Médecin de campagne et Première Année), puis en 2011 Légitime Défense de Pierre Lacan. Il poursuit en parallèle sa collaboration avec Julie Lopes-Curval, en produisant en 2009 Mères et Filles.

Alain Benguigui lance en 2009 le label STUDIO MAD, une collection de films de genre parmi lesquels Mutants de David Morley (2009), Vertige d’Abel Ferry (2009) et Captifs de Yann Gozlan (2010).

Il produit ensuite en 2013 La Stratégie de la poussette, comédie romantique grinçante signée Clément Michel, puis en 2017 : L'Embarras du choix d’Éric Lavaine, avec Alexandra Lamy[3], et Les Grands Esprits, comédie sociale d’Olivier Ayache-Vidal portée par le duo Denis Podalydès / Abdoullaye Diallo.

Enfin, en juin 2019, Alain Benguigui lance aux côtés d’Emmanuel Bézier une toute nouvelle structure exclusivement dédiée à la production de contenus audiovisuels, Sombrero Fiction.

Ancien membre de la commission d’Avance sur recettes du Centre National du Cinéma et de l'image animée (CNC), Président du BLOC (2008), Alain Benguigui est membre élu de la Commission Long-métrage d’UNIFRANCE[4], des Commissions Exécutives PROCIREP & ANGOA[5], et du board de l'Union des Producteurs de Cinéma (UPC). Il est également parrain du marathon d'écriture du court-métrage, catégorie court-métrage, au Festival international de Valence[6].

Alain Benguigui est également membre du Collectif 50/50 qui a pour but de promouvoir l’égalité des femmes et des hommes et la diversité dans le cinéma et l’audiovisuel[7],[8].

Filmographie

Récompenses

Références

  1. Festival de Cannes, « BORD DE MER - Festival de Cannes 2002 », sur festival-cannes.com (consulté le 20 juillet 2020)
  2. UNIFRANCE, « Cannes 2004 : Palmarès de la 43e Semaine Internationale de la Critique », sur unifrance.org (consulté le 17 juillet 2020)
  3. Francois-Pier Pelinard-Lambert, « Eric Lavaine retrouve Alexandra Lamy pour son prochain film », sur Le Film Français, (consulté le 29 juillet 2020)
  4. Océane Le Moal, « UniFrance renouvelle les membres de ses commissions », sur Le Film Français, (consulté le 29 juillet 2020)
  5. Sarah Drouhaud, « Procirep/Angoa : maintien des perceptions, Alain Sussfeld reconduit », sur Le Film Français, (consulté le 29 juillet 2020)
  6. « Alain Benguigui », sur scenarioaulongcourt.com
  7. Christophe Carrière, « Femmes dans le cinéma : "La parité n'est pas qu'un problème de nana !" », sur LExpress.fr, (consulté le 3 avril 2020)
  8. Le Collectif 50/50, « Le collectif 5050 », sur collectif5050.com (consulté le 5 avril 2020)

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).