Encyclopédie Wikimonde

Alain Corson

Aller à : navigation, rechercher

Alain Corson, prononcé Corsonne, est un auteur-compositeur-interprète français, né le 25 novembre 1979 à Thionville dont la voix fait cohabiter à la fois le genre pop rock et le registre traditionnel des ténors lyriques légers.

Biographie

Origines familiales et formation

Alain Corson est né à Thionville en Lorraine le 25 novembre 1979. Encouragé par sa mère institutrice, il suit dès son enfance une formation musicale classique. Après son baccalauréat, il obtient un BTS de commerce international.

En 2001, il intègre les ateliers de chant et d'auteurs compositeurs d'Alice Dona pendant deux ans et participe ainsi à l'ouverture du concert de la Rose d'Or à L'Olympia[1].

Inspiré par la chanson Miss Sarajevo interprétée en duo par Bono et le ténor italienLuciano Pavarotti , il est auditionné au conservatoire régional de Thionville pour apprendre le chant lyrique, apprentissage qu'il démarre dans la classe de Véronique Klesse qui voit en lui une carrière prometteuse dans le classique, apprentissage qu'il ne poursuit toutefois pas.

De Cordier à Corson

Il abandonne un poste dans une grande banque luxembourgeoise pour se consacrer totalement à la musique à la suite de la mort de sa mère. Il choisit alors le pseudonyme de Corson, contraction de la première syllabe du prénom et du nom de sa mère.

Carrière d'auteur-compositeur-interprète

À 17 ans, il rejoint comme chanteur le groupe Samsara et fait ses premières scènes.

En 2006, il est engagé pour joué dans la comédie musicale Roméo et Juliette tournée Asie. Grâce à Gérard Presgurvic et Redha, il est pris pour jouer la doublure des rôles du comte Capulet et du frère Laurent dans Roméo et Juliette en tournée asiatique[2] où il chante avec Joy Esther, chanteuse avec qui il continuera à chanter, notamment à la « Scène Bastille » en 2009[3] et lui écrira des chansons[4]. En 2007, il participe aussi au projet de la série L'Hôpital sur TF1 pour laquelle il prête sa voix sur les musiques de Renaud Barbier.

Il a une voix qui sort de l'ordinaire, faisant cohabiter à la fois le genre pop rock (Sting, Bono, David Gahan ou encore Depeche Mode) et la plus pure tradition des chanteurs lyriques (registre des ténors légers). En novembre 2011, son premier enregistrement We'll come again démontre le lien avec les voix lyriques et la connaissance de la musique symphonique[5],[6]. En hommage à sa mère disparue prématurément, il déclare « J'ai voulu mettre dans cet enregistrement, ce que j'avais au plus profond de moi, l'hommage à ma mère était donc une évidence. »[7].

Discographie

  • We'll Come Again, sorti le 13 octobre 2011
  • Corson EP, sorti le 15 décembre 2011, cinq titres (We'll Come Again/Lost in the Air/The Rain/Forever Young/Still).
  • The Rainbow, sorti le 1er avril 2013

Liens externes

Notes et références

  1. Biographie d'Alain Cordier, in le quotidien Le Républicain lorrain, [lire en ligne].
  2. Alain Cordier : les artistes.
  3. Première partie d'Ivan Pavlak : Alain Cordier chante en duo avec Joy Esther "Retouche moi", lire en ligne|lien=http://www.youtube.com/watch?v=T-usuP-uYbw
  4. Ivan Pavlak.
  5. Nouveauté musicale : Corson, la révélation pop, 8 novembre 2011.
  6. Vincent Kheng, Corson, la révélation pop (http://coulissesmedias.com/musique/corson-la-revelation-pop).
  7. Corson, la pop élégante d'un débutant (http://www.keek.fr/article/3082-corson-la-pop-elegante-d-un-debutant), 11 novembre 2011.

Cet article « Alain Corson » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).