Encyclopédie Wikimonde

Alain Durel

Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Durel.

Alain Durel,né en 1961 à Antony, est un écrivain et homme de théâtre, travaillant à Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris[1].

Biographie

Après avoir été comédien, auteur dramatique et metteur en scène, Alain Durel se lance sur les traces des soufis en Égypte, puis sur celles des yogis en Inde (où il étudie plusieurs années la musique classique de l'Inde du sud) et découvre finalement le christianisme sous sa forme orientale, au Mont Athos, où il effectue plusieurs séjours, allant jusqu'à mener la vie monastique une année durant au Monastère de Stavroniketa. Il est initié à la spiritualité orthodoxe par les ascètes qu'il côtoie sur la Sainte Montagne (notamment le père Païssios ou l'ermite libanais Isaac Atallah).

Puis, il étudie quelques temps la théologie à l'Institut Saint-Serge, à Paris, où il se lie d'amitié avec Olivier Clément qui l'encourage à travailler sur saint Grégoire de Nysse. S'éloignant un temps de la spiritualité, il entreprend des études de philosophie et de science politique qui le conduisent jusqu'au doctorat. Engagé un moment dans le mouvement social, il milite dans un syndicat anarchiste, la CNT, rédigeant plusieurs articles dans la revue Les Temps maudits. Sa thèse de doctorat, sur le thème de la réification, est publiée chez l'Harmattan à compte d'auteur en 2004.

Par la suite, il publiera La Quête aux Presses de la Renaissance. Maxence Caron lui permettra[réf. nécessaire] de faire paraître Eros transfiguré aux Editions du Cerf, et par le biais de Jacques de Guillebon, il publiera aussi Enquête sur la mort de Dieu chez Tempora.

Œuvres

Notes

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).