Encyclopédie Wikimonde

Alain Hostachy

Aller à : navigation, rechercher
Alain Hostachy
Alain Hostachy 2011

Alain Louis Adrien Hostachy né le à Lyon, France, est un guitariste et compositeur français.

Il rejoint le groupe The New Gate Birds (1965) et crée Octopus (1969 à nos jours).

Biographie

Il est attiré par la musique britannique au début des années 1960[réf. souhaitée]. En 1963, il est devenu le plus jeune batteur de Lyon.[réf. souhaitée]

Il rencontre les New Gate Birds en 1964, au collège d'enseignement général (aujourd'hui lycée) Frédéric Faÿs de Villeurbanne, avec qui il participera à plus de 75 concerts sur la région et en Allemagne[réf. souhaitée].

Conforté par son succès, les trois managers du groupe (un Français, un Allemand et un Hollandais), organisent une tournée en Allemagne et le groupe décide de ne pas participer à un concert avec Jimi Hendrix (qu'il ne fit pas) en Suisse[réf. souhaitée]. Sa réputation lui offre alors différentes opportunités et il a eu l'opportunité de jouer avec des artistes tels que Jacky Mallerey ou Mick Micheyl[réf. souhaitée].

En 1969, propulsé par son envie de participer au mouvement de musique expérimentale, il s'adonne à des nouvelles recherches en fondant le groupe Octopus avec Alain Guarneri, Jean Paul Mas et Albert Chekroun. Il se lance alors dans la mise en musique de pièces de théâtre notamment d'Edgar Allan Poe aux côtés du metteur en scène Robert Marin lequel tient le poste de directeur de la Maison des jeunes et de la culture de Villeurbanne et du Théâtre Bonneterre.

Dès 1969, il met également en musique des auteurs français comme Raymond Queneau (Saint-Ouen's blues), Michel Leiris (Savannah, Jolly Fellow), Antonin Artaud, réalise des arrangements de chansons de Colette Magny en compagnie de Frank Bathiard et Jacques Launay.

En 1976, il écrit une adaptation française d'un morceau du groupe écossais The Sensational Alex Harvey Band, The Faith Healer sous le titre Le Sorcier, aujourd'hui sous Creative Commons.

De 1980 à 1983, il anime, en compagnie de Christian Giraud, sur les ondes de HAPPY RADIO, alors la plus grande radio de Lyon[réf. souhaitée], et sur la station Studio 7, une émission sollicitant les nouveaux artistes lyonnais ou nationaux tels que Rose Laurens, Kent, Louis Trio, Jean-Louis Murat, Ananke, ZiskaKan, André Manoukian et son groupe de jazz Horn Stuff, Les Avions, Pulsar, ou Gabor K., tous les lundis soirs à 22h, intitulée « Les Talents d'Achille ».

Sa passion pour la musique l'emmène vers de nouvelles activités artistiques telles que la danse, la pyrotechnie musicales et le jazz. Pour coller au plus près de ces nouvelles formes artistiques, il obtient en 1990 sa licence d'artificier en pyrotechnie[réf. souhaitée].

En 2010, suite logique des « Talents d'Achille », il crée « Les Impros-Bables », les rencontres de musiques improvisées de Villeurbanne dans les registres jazz, pop, blues et rock auxquelles sont conviés chanteurs et improvisateurs en herbe ou aguerris de la région.

De 1969 à 2010, il a mené parallèlement un longue carrière dans l'enseignement[réf. souhaitée].

Après cinq années consécutives, « Les Impros-Bables », nom des sessions mensuelles de jazz, blues, rock, pop, avec des musiciens invités, deviennent « Les Talents d'Achille Live » en souvenir de son émission de radio dans les années 1980 avec Christian Giraud.

Bibliographie

  • Alain Hostachy, un rocker pas comme les autres., article paru dans Le Progrès du 14 décembre 2009[réf. nécessaire].

Notes et références


Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).