Encyclopédie Wikimonde

Alain Lhostis

Aller à : navigation, rechercher

Alain Lhostis
Fonctions
membre du comité national du PCF
En fonction depuis
présidence du conseil d'administration de l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP)
Adjoint au Maire de Paris
Inspecteur général de l'administration du développement durable au ministère de l'Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement
Conseiller de Paris, conseiller du 10e arrondissement
Biographie
Lieu de naissance Drapeau de la France Cormeilles-en-Parisis
Nationalité Française
Parti politique PCF
Profession Mécanographe à la SNCF

Alain Lhostis, né le à Cormeilles-en-Parisis, est un homme politique français, membre du Parti communiste français.

Biographie

Origines, famille et études

Alain Lhostis est le 8e enfant d'un père terrassier et d'une mère au foyer, originaires de Bretagne. Il suit des études secondaires au lycée d'Enghien où il adhérera en 1961 au Cercle des Jeunesses communistes dans le cadre des actions contre la guerre d'Algérie.

Il débute sa carrière professionnelle à 17 ans comme mécanographe à la SNCF, de 1964 à 1970. Il est, à cette période, militant syndical de la CGT et sera un des acteurs importants du grand mouvement de mai/juin 1968 des cheminots à la gare de l'Est. Il deviendra rapidement délégué du personnel.

Parcours professionnel et politique

Il adhère avec Robert Hue au Parti communiste français en . En 1970, il devient premier secrétaire du comité du 10e arrondissement du PCF à Paris.

En 1971, âgé de 25 ans, il est élu le plus jeune conseiller de Paris. Il occupe ensuite, aux côtés de Paul Laurent, Henri Fiszbin et Henri Malberg, des responsabilités au sein de la fédération communiste parisienne.

À la fin des années 80, il rejoint la direction nationale comme collaborateur de Mireille Bertrand auprès de qui il a en charge les questions de santé, d'urbanisme, du logement, du transport et de l'environnement.

Il se consacre totalement de 1970 à 1989 à ses activités politiques, année à partir de laquelle il rejoint le mouvement mutualiste pour y développer son activité professionnelle. Il y exerce parallèlement des responsabilités électives. Il exerce les fonctions de président et vice-président de la Fédération des mutuelles de France.

En , il est réélu conseiller de Paris sur la liste menée par Tony Dreyfus, la gauche parisienne emportant alors 6 arrondissements mettant fin au grand schlem réalisé par la droite depuis 1983.

En , il quitte le mutualisme pour intégrer comme conseiller social le cabinet de Jean-Claude Gayssot, alors ministre communiste de l'Équipement, des Transports, du Logement et du Tourisme et de la Mer dans le gouvernement Jospin. Il est remarqué pour ses talents de négociateur, le journal Le Monde l'appellera d'ailleurs le démineur de Gayssot.

La même année, il est élu membre du comité national du PCF en même temps que Bernard Thibault.

En 2001, Bertrand Delanoë, maire de Paris, lui confie la présidence du conseil d'administration de l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP), dont il sera le dernier président à faire un mandat complet. Son mandat est marqué par la mise en oeuvre de grands projets, dont la construction d'un cyclotron et du nouvel hôpital Necker-Enfants malades. Comme adjoint au maire chargé de la Santé, il impulse une politique de réduction des addictions novatrices, marquée notamment par la création d'un centre de soin spécialisé en toxicomanies (CSST) dans le centre de Paris. Il met aussi en place une politique de dépistage organisé et gratuit des cancers, notamment pour le cancer du sein.

En 2008, il est réélu conseiller de Paris. Il rejoint la haute fonction publique, en devenant Inspecteur général de l'équipement dans ce ministère. Il est aujourd'hui Inspecteur général de l'administration du développement durable au ministère de l'Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement.

Détail des mandats et fonctions

  • de 1971 à 1977 : Benjamin du Conseil de Paris
  • de 1983 à 1995 : Conseiller d'arrondissement dans le 10e arrondissement
  • de 1995 à ce jour : Conseiller de Paris, élu du 10e
  • de 2001 à 2008 : Adjoint au Maire de Paris en charge de la Santé et Président délégué du Conseil d'Administration de l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP)
  • de 2008 à aujourd'hui : conseiller de Paris, conseiller du 10e arrondissement.

Décorations et distinctions

Notes et références

Liens externes

Cet article « Alain Lhostis » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).