Encyclopédie Wikimonde

Alain Torchet

Aller à : navigation, rechercher

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Alain Torchet (29 décembre 1933-27 février 1982), fils d'Édouard Torchet, croix de guerre 1939-45, et de Suzanne Mottez, comptait deux peintres parmi ses arrière-grands-pères : Lionel Royer et Victor Mottez.

Diplômé d'HEC, il fut appelé en octobre 1957 sous les drapeaux pour la guerre d'Algérie.

Croix de la Valeur militaire et une étoile de bronze (citation à l'ordre du régiment ou de la brigade) pendant ce conflit, il en revint en janvier 1960.

Il écrivit des articles d'analyse et d'opinion dans l'hebdomadaire "L'Esprit Public" fondé par Roland Laudenbach sous les pseudonymes d'Alain Paclair et d'Alain Forclair en mars 1961.

Il fournit aussi régulièrement des articles au quotidien Combat dès les années 1960 et surtout 1970, jusqu'à la disparition de ce titre en 1974, sous le pseudonyme de Christian Alain.

Membre fondateur du Parti socialiste en 1971, il fut plus tard membre de son comité directeur. Il aida notamment son ami Jean Bastide, alors député-maire du Grau-du-Roi. Il était également proche de Michel Hervé, alors député-maire de Parthenay, et de Georges Frêche.

Après l'échec du PS aux législatives de 1978, il reprit son pseudonyme de Christian Alain pour fustiger la stratégie de François Mitterrand dans une tribune publiée par le quotidien Le Monde. En septembre 1978, une seconde tribune dans le même quotidien marqua son rapprochement avec la ligne de Michel Rocard.

Il donna ensuite quelques articles économiques à ce journal Le Monde.

À sa mort prématurée, il était délégué syndical pour la CFDT dans un grand groupe chimique.

Il était le père de l'historien et écrivain Hervé Torchet et du sculpteur Yann Torchet.

Cet article « Alain Torchet » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).