Encyclopédie Wikimonde

Alainpers

Aller à : navigation, rechercher

Alainpers, pseudonyme d'Alain Persouyre, (né en 1961 à Le Trioulou dans le Cantal en France) est un sculpteur et un artiste contemporain français.

Alainpers réalise des sculptures monumentales et des installations d'art contemporain. Il utilise la lumière cinétique, rythmée et captivante pour créer ce qu'il nomme des « marque temps » et représente le temps à travers le prisme poétique de son imagination.

Sa démarche artistique est celle du designer lorsqu'il s'inspire du mouvement, des rythmes, des flux et de la fluidité des matériaux. Elle est celle de l'expérimentateur de concepts lorsqu'il s'agit de questionner les réflexions philosophiques et scientifiques sur le temps.

Du cadran solaire antique à l'horloge atomique, en passant par les inventions de Nicolas Grollier de Servière (en) (1596–1689), Alainpers est fasciné par l'évolution de la compréhension et de la mesure du temps au fil des siècles. Il s'intéresse aussi bien à l'utopie du mouvement perpétuel qu'aux théories de la relativité générale et de la mécanique quantique. Ses sculptures monumentales sont l'expression d'une méditation sur le temps, processus au long cours, où les spéculations scientifiques et intellectuelles trouvent une dimension spirituelle.

Biographie

Enfant, il joue avec les éléments naturels. Il écoute le vent. Il observe les ruisseaux, les rivières. Il construit des éoliennes et des moulins. C'est un apprentissage tant technique que spirituel. Alainpers passe des jours et des nuits à observer, à réfléchir, à l'affût de ces forces qu'il tente de canaliser. Au fil de ses recherches et de multiples essais, il acquiert une compréhension des matériaux et de leur résistance face aux forces de la nature. A mesure qu'il progresse, c'est par son intuition et son ingéniosité qu'il parvient à trouver des solutions. Finalement, c'est la nature et ses rythmes qui animent la quête d'Alainpers.

A l'âge de 17 ans, Alainpers visite, à Toulouse, une exposition de l'artiste Nino Calos (1926-1990) qui est un des représentants de l'art luminocinétique. C'est un choc artistique et esthétique qui se révélera déterminant pour son avenir. Il poursuit pourtant ses études d'ingénieur en électronique. Après un bref passage dans l'aéronautique puis dans le design industriel, Alainpers se tourne vers des études artistiques à l'École des Beaux Arts de la Ville de Paris. Il présente ses premières œuvres dès 1989.

Art numérique

2008 : Bluelink, logo virtuel et animation numérique, écran de veille, société Bluelink.

Expositions d'art contemporain

  • 2001 : Le Temps à l'Ecu de France, Viroflay[1].
  • 2003 : Les Marque-temps, Mairie de la Ville de Paris pour le colloque organisé par le Bureau des Temps[2].
  • 2004 : Les Marque-temps, Biennale internationale du temps, Besançon.
  • 2008 : L'échelle de Jacob, Tour Saint Aubin[3], Angers[4].
  • 2009 : L'heure est grave, Maison des vins de Graves, Graves.
  • 2010 : La flèche du temps[5], dans le cadre de l'exposition « Vern volume »[6], Vern sur Seiche.
  • 2011 : Un autre temps, dans le cadre de l'exposition “Crans Montana Art Discovery”[7], Suisse.
  • 2012 : Temps de lumière, espace Beaujon, Paris[8][9][10][11][12][13][14], France.

Sculptures monumentales

  • 1989 :La clepsydre, cour d'entrée du collège La Malmaison à Rueil-Malmaison[15].
    Inspirée d'un modèle du XVIIe siècle, cette clepsydre se retourne automatiquement, à chaque heure, une fois terminé l'écoulement de l'eau. Incrustée d'une horloge linéaire et lumineuse, cette œuvre illustre l'histoire de la représentation du temps par les hommes à travers les siècles.
  • 1990 : Fenêtres de lumière, Lycée de Rivière Salée, Martinique[16].
    Décor en treillage PVC et panneaux couleur sur les façades d'entrée.
  • 1996 : Le lever du Temps, Issy les Moulineaux.
    85 x 85 cm, verre sablé et feuille de plomb 12 h, 60 min, 60 s. Cette œuvre suggère que notre horloge la plus essentielle n'est autre que le soleil.
  • 1997 : Dialogue avec le temps, Centre Hospitalier Intercommunal, Créteil.
    Hall d'entrée des urgences, 180 x 180 cm. Verre feuilleté sablé.
  • 1998 : Les douze directions du temps, Siège social Alcatel, Paris.
    Des cordages de fibres optiques lumineuses matérialisent une colonne de 11 mètres de hauteur sur laquelle 12 flèches de verre sont fixées. Chacune représente une heure et est traversée par un point lumineux qui représente les minutes. Il s'agit d'une horloge, échelle du temps. Chaque flèche est orientée dans un direction différente.
  • 1999 : Midi quelque part, Hall d'entrée de la compagnie aérienne TAM, Paris.
    Horloge digitale murale. 170 x 400 cm. Temps et fuseaux horaires.
  • 2002 : L'Onde, Hall d'entrée du collège Maréchal Leclerc, Puteaux.
    Tableau de verre de 280 x 280 cm suspendu dans l'espace du hall.
  • 2004 : Passé / Futur, Hall d'entrée ALCATEL, Vélisy.
    Horloge digitale murale de Ø 150 cm avec heures, minutes et secondes, résille inox et bois.
  • 2004 : La Voile, Hall principal du Centre Hospitalier Intercommunal, Créteil.
    Horloge digitale murale. Trois voiles de verre sablé dont une voile-temps, 300 x 200 cm, verre à vitrail, inox et bois.
  • 2004 : Les Voiles du temps, SODEXI, Aéroport Charles de Gaulles.
    Mobile constitué de 12 voiles-temps et de cordages. 20 x 6 m, altuglas bombé, verre à vitrail et cordages de marine.
  • 2005 : La Naissance du temps, École Jules Ferry, Levallois.
    Dessin en mosaïque 1 300 x 1 300 cm, Horloge mécanique Ø 200 cm et horloge romaine à diodes.

Projets de sculptures urbaines

  • Nan Kang, Parvis de la gare de Nan Kang, Taipei.
    24 totems disposés en cercle symbolisant les fuseaux horaires.
  • Midi quelque part sur la terre, Puteaux.
  • La Tour du Temps
    Avenue du Siècle à Shanghai avec l'EPAD et ARTE J.M. Charpentier.
    Quatre horloges linéaires disposées le long d'une tour-signal en verre de 90m de haut.
  • Le jardin Montaigne, rue Montaigne, Puteaux.
  • Le Temps à la charnière des millénaires, EPAD à la Défense.
    Evènement autour du passage à l'an 2000 à La Défense. Concept basé sur des projections laser.
  • Les Ondes de Seine
    Signal horaire destiné aux sept écluses en amont de Paris sur la Seine. Pour le compte des Voies Navigables de France.
  • Entre temps, Parvis de La Défense EPAD.
    Deux horloges monumentales de 17 m de haut face à l'immeuble Cœur Défense.
  • Signal temps-marée, Tour Hoverspeed à Oostende.
    Habillage de la tour d'entrée du port avec deux horloges monumentales et structure inox.

Notes et références

  1. http://www.ville-viroflay.fr/temps-libre/culture/94.html
  2. http://www.paris.fr/politiques/citoyennete/bureau-des-temps/p8161
  3. http://www.angers.fr/fileadmin/plugin/tx_dcddownloads/DP_triptyque.pdf
  4. Échelle de Jacob
  5. http://www.reflexiences.com/dossier/91/le-voyage-dans-le-temps-a-t-il-un-sens-/16/la-fleche-du-temps/
  6. http://www.ze-magzine.com/design2.php?ArtID=58&numID=10
  7. http://www.businessmontres.com/breve_2182.htm
  8. http://www.dandy-magazine.com/alainpers-un-%C3%A9lectron-libre-sculpteur-du-temps
  9. http://www.youtube.com/watch?v=uqrkCEyRSzg
  10. http://journal.hautehorlogerie.org/fr/passion/best-picks/light-fantastic-3180/
  11. http://actu.workpress.org/actu/09/alainpers-expose-a-beaujon-du-15-au-31-octobre-2012-l%E2%80%99exposition-%C2%AB-temps-de-lumiere-%C2%BB-presente-diverses-horloges-poetiques/
  12. http://www.artcotedazur.fr/a-voir,94/region-parisienne,180/alainpers-s-expose-a-beaujon,5802.html
  13. http://24h.linkyoto.com/tag/alainpers-expose-a-beaujon/
  14. http://hebdo.askco.info/tag/beaujon/
  15. http://www.clg-la-malmaison-rueil.ac-versailles.fr/spip.php?page=album&id_article=17&debut_photos=9#album_menu
  16. http://cms.ac-martinique.fr/etablissement/jzobel/

Cet article « Alainpers » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 175 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).