Encyclopédie Wikimonde

Albert-Claude Bay

Aller à : navigation, rechercher
Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 114 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Albert-Claude Bay est un syndicaliste français, né le 15 août 1901 et décédé le 12 août 1970[1].

Professeur délégué (1925), puis agrégé de mathématiques (1932), il est militant du syndicat CGT des lycées, puis du Syndicat des Personnels de l'Enseignement Secondaire (SPES) à la création de celui-ci, en 1937. Il est alors trésorier de la section de l'académie de Paris.
À la Libération, il est élu membre de la Commission administrative nationale du SNES, et s'engage en faveur de l'autonomie de la FEN au moment de la scission.
Auparavant, en 1947, il avait fortement poussé à la fusion des différents syndicats du second degré de la FEN au sein d'une seule organisation. Il fut même le secrétaire général de l'union des syndicats du second degré, qui devait préfigurer ce nouveau syndicat, mais l'entreprise échoua et seuls le SNES et le SNCM (Syndicat national des collèges modernes) fusionnèrent, en 1949. Secrétaire général adjoint du SNES[2] en 1948, il est élu secrétaire général l'année suivante et mènera jusqu'en 1955 le courant autonome de son syndicat, baptisé "Liste A".

Membre, à ce titre, du bureau fédéral national de la FEN, il en démissionne en 1951 pour protester contre les atermoiements de la direction de la fédération sur la question du « reclassement ».

Il rompt en 1958 avec la majorité du syndicat, officiellement pour cause de lassitude et de fatigue, mais plus vraisemblablement à la suite de désaccords multiples, notamment par rapport aux prises de positions syndicales sur des sujets « de société », comme la décolonisation, mais aussi sur le projet Berthoin. En 1960, d'ailleurs, Il rejoint un courant minoritaire, la « liste C » qui propose un « retour au syndicalisme » et la « défense de l'enseignement secondaire ». Il restera élu à la C.a. et au Bureau national sur cette liste, qui obtient entre 6 % et 12 %, jusqu'à sa retraite, en 1966.

Bibliographie

Références

  1. http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article15966&id_mot=4532
  2. Jacques Girault, Les enseignants dans la société française au XXe siècle: itinéraires, enjeux ... (lire en ligne)


Cet article « Albert-Claude Bay » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 175 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).