Encyclopédie Wikimonde

Alexandre Aron

Aller à : navigation, rechercher

Alexandre Aron, né le à Nantes et mort le , est un ingénieur français de l'École polytechnique et des Ponts et Chaussées, inspecteur général des Ponts et Chaussées.

Entré à Polytechnique en 1897, il est diplômé dans le corps des Ponts et Chaussées. Affecté à Marseille de 1905 à 1909, il participe à la construction du tunnel du Rove, sur le canal de Marseille à l'étang de Berre. De 1909 à 1914, chargé à Paris du Service de la navigation, il reconstruit le pont Notre-Dame, la Passerelle de l'île Saint-Louis et s'occupe de l'élargissement du pont d'Iéna.

Dès la déclaration de guerre, il est mobilisé comme capitaine d'artillerie puis affecté comme chef d'escadron, à l’École centrale de pyrotechnie de Bourges[1]. Blessé en juillet 1915 à Notre Dame de Lorette, ses deux frères Gilbert Aron[2] (né en 1903) et Maurice Aron[3] (né en 1907), également polytechniciens, meurent au front.

Détaché, après la guerre, à la reconstruction industrielle, il assume de 1920 à 1929 les fonctions de Secrétaire général de la délégation française à la Commission des réparations.

En 1930 au Ministère du Travail, il crée et dirige l'Office national des assurances sociales.

De retour en 1932 au Ministère des Travaux publics et des Transports, il y assume de 1935 à 1940, les fonctions de directeur du personnel et de l'administration centrale[4].

Distinction

  • Chevalier de l'Ordre de la Légion d'Honneur en 1917[5].

Notes

Liens externes

  • Erreur Lua dans Module:Autorité à la ligne 518 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).