Encyclopédie Wikimonde

Alexandre Pesey

Aller à : navigation, rechercher
Alexandre Pesey
Nationalité Drapeau : France Française
Profession
Activité principale
Directeur de l'IFP
Autres activités
Formation

Alexandre Pesey est un entrepreneur civique : fondateur et directeur de l’Institut de Formation Politique (IFP) qui organise des séminaires de formation à destination des jeunes engagés en politique, dans les médias et dans l'associatif[1]. En 2003, il a aussi créé la Bourse Tocqueville.

Biographie

Alexandre Pesey est diplômé en droit et en sciences politiques de l'Université Paris II-Assas et en gestion de l'EM Lyon[2]. Après avoir été élu dans les différents conseils de l’Université Paris II (CA, CEVU, École doctorale), il passe un an aux États-Unis dans les années 2000, où il étudie de près le fonctionnement de la société civile américaine[1]. À cette époque, il travaille à Washington D.C. comme journaliste sur la chaîne de télévision américaine, CNN[3]. À son retour en France, il poursuit dans le journalisme à BFM et France 3[4], avant d’enseigner le droit et les sciences politiques à l’Université Panthéon-Assas. Alexandre Pesey est marié et père de cinq enfants.

Créations

La Bourse Toqueville

Inspiré par son expérience américaine de la société civile outre-atlantique, il décide de fonder, en 2003, la Bourse Tocqueville. Chaque année ce séjour permet à des jeunes de « découvrir les initiatives lancées par la société civile américaine, d’observer le poids important qui est le leur auprès des décideurs et rapporter en France les méthodes éprouvées »[5]. Immergés au cœur de Washington D.C., les lauréats découvrent les centres du pouvoir et vont à la rencontre des décideurs américains (élus, journalistes, universitaires ou encore experts)[1]. Ils assistent également à des formations (levées de fond, média-training…).

L'Institut de Formation Politique

Article détaillé : Institut de formation politique.

En 2004, il fonde, avec Thomas Millon, chef d'entreprise, et Jean Martinez, avocat, l’Institut de Formation Politique[1], qui a pour ambition d’identifier, de recruter et de former des étudiants et des jeunes actifs engagés au service de la France[6]. L’institut, indépendant de tout parti, est généralement décrit comme libéral-conservateur[7], même si Alexandre Pesey affirme qu’il est ouvert à l’ensemble des courants de la droite[8].

Notes et références

  1. 1,0, 1,1, 1,2 et 1,3 « A l'école française des "libéraux-conservateurs" », sur Le Monde,
  2. « Peut-on à la fois agir pour ses convictions et monter son entreprise ? », sur http://www.lefigaro.fr,
  3. Tugdual Denis, « Le plan secret de l'ultra-droite », sur L’Express, (consulté le 25 septembre 2017).
  4. Ludovic Greiling, « L’IFP, une école de combat », sur http://www.politiquemagazine.fr,
  5. Julien Charnay, « Les jeunes libéraux défient Sarko », Le Point, no 104,‎
  6. Charles-Henri d'Andigné, « Alexandre Pesey : combattant culturel », sur http://www.famillechretienne.fr,
  7. « L'IFP, pépinière pour libéraux-conservateurs et cathos identitaires - Politique - La Vie », sur www.lavie.fr (consulté le 4 janvier 2017)
  8. Charles des Portes, « L'école des fans… de l'UMP ? »(Archive (http://web.archive.org/web/*/https://www.marianne.net/L-ecole-des-fans-de-l-UMP_a231023.html) • Wikiwix (http://archive.wikiwix.com/cache/?url=https://www.marianne.net/L-ecole-des-fans-de-l-UMP_a231023.html) • Archive.is (http://archive.is/https://www.marianne.net/L-ecole-des-fans-de-l-UMP_a231023.html) • Google (https://www.google.fr/search?q=cache:https://www.marianne.net/L-ecole-des-fans-de-l-UMP_a231023.html) • Que faire ?), sur Marianne.net, (consulté le 20 mars 2014).


Cet article « Alexandre Pesey » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 175 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).