Encyclopédie Wikimonde

Aline d'Arbrant

Aller à : navigation, rechercher
Aline d'Arbrant.

Aline d'Arbrant est le pseudonyme féminin de l'auteur de La Gynarchie, fantaisie qui introduit l'idée d'un XXIe siècle dominé par les Femmes, où l'homme, devenu inutile, serait conservé en tant qu'esclave géniteur, domestique ou agent de service. Ces derniers trouveraient leur épanouissement dans la servitude et la soumission à la femme. Les hommes féminisés seraient valorisés. Les récalcitrants travailleraient en usine ou dans des fermes avec un encadrement féminin très dur. Les condamnés seraient euthanasiés.

Biographie

Sa biographie la fait naître en 1952, à Nancy (France), et exercer comme Professeur dans un Institut. Elle dit s'inspirer du SCUM Manifesto de Valerie Solanas (1936-1988), féministe lesbienne américaine qu'elle aurait rencontré aux USA quelque temps avant sa mort. Elle a fondé l'association Gynarchy International dont le siège est en Angleterre.

Si "La Gynarchie" expose une sorte de théorie de la suprématie féminine, les Aventures de Wandine imaginent la vie quotidienne impliquée par ce mode d'organisation. C'est le cas aussi pour Zone Décontaminée et Les Esclaves de Lesbos qui décrivent des îlots gynarchistes virtuels à travers le monde.

Ses autres romans, parmi lesquels, Vengeance Saphique et Lesbiennes et sadiques témoignent d'un fantasme d'exaspération hédoniste de lesbiennes imaginaires contemporaines vouant aux mâles machistes une haine inextinguible.

"Aline d'Arbrant" a d'abord été édité aux éditions Diachroniques, puis sous forme de livres électroniques sur son site Gynarchy International. Plusieurs titres, dont deux BD sont également disponibles sur Lulu.com.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Références


Cet article « Aline d'Arbrant » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 175 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).