Encyclopédie Wikimonde

Alliance des jeunes révolutionnaires

Aller à : navigation, rechercher

Alliance des jeunes révolutionnaires
Logotype officiel.
Logotype officiel.
Présentation
Fondation 2006
Siège 87, rue du Faubourg-Saint-Denis 75010 Paris
Idéologie Internationalisme, révolution, socialisme
Affiliation internationale Internationale révolutionnaire de la jeunesse (IRJ)
Couleurs rouge
Site web http://ajr.national.over-blog.com/

L'Alliance des jeunes révolutionnaires (AJR) est une organisation révolutionnaire de jeunesse, proche du Parti ouvrier indépendant. Son journal bimestriel s'intitule « Révolution, tribune libre de la jeunesse ».

Il s'agit d'une organisation de jeunes en construction (qui a tenu son 2e Congrès les 25 et 26 octobre 2008 à Lyon, où étaient présents 67 délégués, et 10 observateurs, représentant 319 jeunes de toute la France). L'organisation, originellement nommée « Alliance des jeunes pour la révolution », a changé de nom lors de ce deuxième congrès.

L'organisation combat pour la révolution mondiale, pour en finir avec le système capitaliste et ses institutions (Fonds monétaire international, Banque mondiale, Union européenne, etc.), pour la défense des droits de la jeunesse, partout dans le monde. Elle combat pour la construction d'une Internationale révolutionnaire de la jeunesse[1], avec d'autres organisations de jeunesse, comme Juventud Revoluçao au Brésil[2].

L'AJR se prononce contre la guerre et l'exploitation, et pour le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes.

L'organisation se prononce également contre la déqualification, la précarité et le chômage des jeunes. Elle se prononce pour un vrai travail, un vrai salaire, pour l'embauche de tous les jeunes en Contrat à durée indéterminée dans le privé, pour l'interdiction de tous les contrats précaires, pour l'embauche de tous les jeunes sous Statuts nationaux dans la Fonction publique, et pour l'interdiction des licenciements. Elle se prononce pour la défense des diplômes nationaux, des concours nationaux, pour l'abrogation du LMD (réforme européenne des universités), pour l'abrogation de la LRU (loi d'autonomie des universités), pour le retrait de la « masterisation » des concours, pour le retrait définitif de la réforme des lycées.

A l'appel d'étudiants Californiens, elle organise des rassemblements le 20 mars 2010 pour le retrait des troupes d'Afghanistan. Elle participe également à la tenue d'une conférence mondiale contre la guerre et l'exploitation à Alger, le 27 et 28 novembre 2010, conférence ayant rassemblé des syndicalistes et militants politiques de plus de 40 pays.

L'organisation est présente en particulier dans les universités et les lycées, et prépare aujourd'hui son troisième congrès à Paris.

Liens externes

Notes et références

Cet article « Alliance des jeunes révolutionnaires » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).