Encyclopédie Wikimonde

Amédée Poilleux

Aller à : navigation, rechercher

Amédée Poilleux
Naissance 29 septembre 1861
Glaignes
Décès 9 juillet 1917 (à 55 ans)

Mort au combat
Origine Drapeau de la France France
Allégeance Armée française
Arme Infanterie
Grade Commandant
Années de service 1882-1917
Conflits Première Guerre mondiale
Faits d'armes Seconde bataille de Champagne
Combats de Violu et de la Cude
Bataille du Chemin des Dames
Distinctions Chevalier de la Légion d'honneur
Croix de guerre 1914-1918 (France)
Médaille coloniale : agrafe Algérie
Médaille commémorative de la bataille de Verdun

Amédée Poilleux, né Amédée Jean-Baptiste Poilleux, est un officier militaire français, commandant français né le 29 septembre 1861[1] et mort au combat le 9 juillet 1917,[2]. Il est chevalier de la Légion d'honneur (« Cote LH/2185/39 ») [3].

Biographie

Jeunesse

Amédée Poilleux nait à Glaignes dans l'Oise, il est le fils de Théophile Poilleux et de Sophie de Bray. Beaucoup de membres de sa famille sont officiers au sein de l'armée.

Carrière militaire

Avant la Première Guerre Mondiale

Il décide d'entrer à l'école de Saint-Cyr mais échoue au concours d'entrée. Il s'enrôle comme simple soldat au 35e régiment d'infanterie de ligne le 13 novembre 1882. Il y devient caporal en 1883 et est promu sergent le 29 avril 1887.

Le 12 mars 1888 il est promu officier et devient sous-lieutenant au 87e régiment d'infanterie. Il est lieutenant le 1 août 1891[4].

Il est affecté au 84e régiment d'infanterie le 4 novembre 1899 et devient capitaine.

Le 24 novembre 1905 il est affecté au 3e régiment de zouaves[4].

Il est nommé chevalier de la légion d'honneur le 10 juillet 1907.

Il est affecté au 3e régiment de tirailleurs algériens le 25 juillet 1910.

Pendant la Première Guerre mondiale

Lorsque la Grande Guerre éclate en 1914, Amédée Poilleux est capitaine au 3e régiment de tirailleurs algériens. Il participe à Première bataille de la Marne puis à la Seconde bataille de Champagne avec son régiment.

Il est affecté au 28e bataillon de chasseurs alpins le 1er février 1916. Il participe à la bataille de la Somme, il combat dans les Vosges, il est présent aux combats de Violu et de la Cude (4 décembre 1916 –12 janvier 1917).

Il combat à la Bataille du Chemin des Dames et participe à l'offensive du 16 avril 1917 dans le bois de Beaumarais.

Il est promu commandant le 11 mai 1917.

Il est blessé lors d'une contre-attaque en juillet 1917. Il est transporté à l'hôpital puis à Paris où il décède suite à ces blessures le 9 juillet 1917[2].

Il est inhumé au carré militaire du cimetière de Vaugirard à Paris.

Décorations

Rubans aux couleurs des décorations françaises

Chevalier de la Légion d'honneur Croix de Guerre 1914-1918 Medaille Coloniale Médaille commémorative de la bataille de Verdun

Medaille-legion-chevalier.jpg*Chevalier le 10 juillet 1907

Légion d'honneur

Amédée Poilleux est nommé chevalier de la Légion d'honneur[5] le 10 juillet 1907 (« Cote LH/2185/39 »)

Sources

  • Base Léonore et documents du ministère de la Guerre.
  • Service historique de défense
  • Mairie de Glaignes
  • La guerre 1914-1918 du 28e BCA

Notes et références

Cet article « Amédée Poilleux » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).