Encyclopédie Wikimonde

Amalek (rappeur)

Aller à : navigation, rechercher

Amalek de son vrai nom Pierre-Marie Payet est un rappeur d'extrême droite français de tendance catholique traditionaliste[1] actif depuis 2015, et militant fervent contre la pédo-criminalité

Histoire

D'origine réunionnaise, sa famille (selon Amalek) fut longtemps militante à l'extrême droite. Son père, Lionel Payet[2],[3], fut pendant longtemps un cadre du Front national.

En 2015, il sort son premier album, Premier Sang dont les chansons sont ouvertement contestataires, jugées homophobes et antisémites (bien que les paroles ont souvent un ton humoristique et exagéré)[4]. Il se fait connaître la même année avec une chanson en trio : JMLP avec Kroc Blanc et MC Amor, deux autres rappeurs d'extrême droite[5], le titre remporte un franc-succès en bénéficiant d'un énorme bad-buzz[réf. nécessaire], en dépit de la censure il atteindra plus d'1 200 000 vues avant d'être supprimé de YouTube en 2019.

Amalek sort NB, un album en 2017 avec son compère Laryen avec lequel ils forment le duo Nobless Bastard. Il apparait également sur différents projets d'autres rappeurs nationalistes tels qu'Instinct de Kroc Blanc, La Haine d'MC Amor, Aryanité et Blitzkrieg de Ze Peke YoM.

Fin 2019, il annonce préparer Second Souffle, son troisième album (deuxième solo) et annonce qu'il s'appellera à présent RaFaL, en référence à l'Archange de la Bible.

Condamné en appel en 2020 à une peine de six mois de prison ferme pour les chansons P.A.J (Pute à Juif) et La Chasse aux pédés, Amalek est à ce titre le seul rappeur français ayant été incarcéré pour ses chansons. Il a purgé une peine de treize mois de prison pour différentes affaires d'incitation à la haine et d'injures publiques en 2018-2019, dont la diffusion de vidéos sexuelles du maire et ex-député Jean-Paul Dupré.

Amalek anime deux blogs, news.oddr.biz et monsieurpm.wordpress.com, traitant de politique, religion, anthropologie, conspirationnisme et notamment des révélations sur ce qu'il appelle l'entrisme maçonnique au sein de l'extrême-droite, visant particulièrement la mouvance de la Nouvelle Droite, ce qui lui vaut de nombreuses haines de la part de son propre milieu.

Discographie

Premier Sang

[6]

  1. Vallanzasca (Intro)
  2. Pax Vobiscum
  3. Mesrine (Interlude)
  4. PAJ
  5. Interlude
  6. Justice II
  7. Pas du matin
  8. La Chasse
  9. La Lumière dans le noir
  10. Republik's Nightmare
  11. Y'a pas qu'ça
  12. Cheetah feat. Kroc Blanc
  13. Putes du Système
  14. 8Z
  15. Clément mérite
  16. Regarde feat. Maxos
  17. Peu d'hommes d'honneur
  18. Mea Culpa
  19. Comme Vlad Tepes
  20. Rafales de balles dans ton veaucer
  21. Outro

NB

  1. Trap de faf
  2. Anima Sola
  3. NB
  4. No Man's Land
  5. Faites des morts
  6. Le Bûcher
  7. Babtou de merde
  8. P.A.C
  9. La gauche m'a tuer feat. Riina
  10. La Came
  11. Pizzagate feat. MC Z.E.R.A
  12. Ma Bro
  13. Increvable feat. Maxos
  14. Amalek and Pals feat. MC Amor, Kroc Blanc, Leinad, North
  15. Absque Spirituali feat. AGB13
  16. Laissez-les-nous

Références

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).