Encyclopédie Wikimonde

Amari Radhouane Ryan

Aller à : navigation, rechercher

Amari Radhouane Ryan, né le 5 octobre 1982 à Jendouba en Tunisie, est une figure du grand banditisme français.

Jeunesse

Il a passé une scolarité moyenne entre les départements de la Seine-Saint-Denis et des Hauts-de-Seine. Il habitait un quartier d'Épinay-sur-Seine puis, quelques années plus tard, s'installe dans les Hauts-de-Seine. Le jeune voyou a alors vécu de divers larcins relevant de délits mineur. Très tôt, il s'affiche comme un homme de main de Farid Benhatard, une figure de la pègre du 1er arrondissement de Paris. Il est très vraisemblable qu'à l'époque il faisait office de meurtrier pour le braqueur devenu proxénète. Mais néanmoins, il ne s'est jamais lié d'amitié avec lui travaillant pour c'est intérêt selon la Brigade de répression du banditisme de Versailles.

Parcours

Fichier:Hopital psychiatrique de Laon.jpg
Internement au Centre psychiatrique de Laon département 02 de (Aisne)

Amari Radhouane, dans les années 2002-2008, diverses actions lui ont valu plusieurs mises en examen avec mandat d'arrêt délivré par un juge d'instruction auprès du TGI de Versailles pour les délits suivants : « attaque à main armée », « falsification d'identité » et « tentative de meurtre sur officier de police », jugé irresponsable par la Cour d'assises des Yvelines, il est interné pour une première affaire de hold-up , les rapports psychiatriques a sont sujet acte <<il était dans un état figé, s'enfermant dans le mutisme>>, d'après ses proches, c'est incarcération et c'est internement a répétition l'on profondément marqué.

Amari Radhouane quelques années plus tard décide d'en finir avec son mentor Farid Benhatard pour reprendre les affaires malgré ceux-là , il ose défier Farid Benhatard, l'un des gros caïds de Paris. Le 5 septembre 2002, la tentative de meurtre ne fonctionne pas, une fusillade éclate à la place des Fêtes entre lui et la jeunesse montante, Farid est grièvement touché par plusieurs projectiles de calibre 7, 65 Browning.

Le lendemain suivra l'exécution de Joel pignon 42 ans , le beau frère et bras droit de Farid Benhatard cruellement assassiné devant son épouse dans une station a essence par un meurtrier descendu a bord d'une moto et quelque jour plus tard suivra Kader Benchellali 29 ans un lieutenant de Farid considéré par la police comme le porte flingue de Benhatard est executé lui aussi avec le même mode opératoire devant le domicile familial, il est foudroyé de deux coup de fusil dans le dos dans le département des Hauts-de-Seine.

Le t"moignage d'un commissaire de police au sujet de Amari Radhouane <<il est entouré de vrais durs et impose sa loi, c'est un impulsifs, sanguinaires, extrêmement violent et craints, il se cache derrière une fausse image de gentil homme pour apprivoisé les faibles d'esprit, mais plus Personne n'est dupe, c'est internement ne font que le rendre de plus en plus dangereux>>

Évasion rocambolesque

Hotel de police de Versailles, lieu de l'évasion

Le 3 janvier 2003 la Police Judiciaire de Versailles a lancé une vaste traque à l'encontre du criminel Amari Radhouane , dont l`évasion rocambolesque le Vendredi 3 Janvier 2003 restera à jamais unique, la troisième évasion en deux ans, a suscité un sursaut de fermeté du Préfet des Yvelines Mr Bernard Prévost qui prend la décision de prendre en main le dossier du criminel pour en finir, sa détermination inaltérable lui donneront raison, vers 14h30 de ce jour seul dans un bureau il prétexte avoir soif, une chose que le gardien de la paix exécutera ne voyant que du feu, il réussit à retirer ses menottes en étant à la vue d'aucun agent des forces de l'ordre, au retour du gardien de la paix, dans un laps de temps très court le criminel bloque la porte et lui assène un violent coup de poing à la nuque qui fera perdre connaissance au jeune gardien de la paix fraichement sortie de l'école de police. Le jeune policier effrayé revenu à lui se trouve face a face avec le criminel et sa propre arme de service pointée sur la tempe, d'un sang froid glacial, il lui demande d'enfilée la paire de menotte , le jeune agent menotté au poignet , le criminel lui place du ruban adhésif sur la bouche pour l'empêcher d'alerter les renforts, il saute par la fenêtre du 1ere étage munis de l'arme de service de l'agent, prend en otage le chef de poste de sécurité a l'extérieur et lui demande d'ouvrir la barrière une chose qu'il fait immédiatement, plus tard le chef de poste explique Le temps de réaliser ce qui se passe et de trouver une issue, l'arme était à un mètre de mon visage. Radhouane Amari remonte dans le véhicule et prend la fuite a l'entrée de l'Auto route A 13 en direction de Paris à une vitesse suicidaire , l'alerte est donnée malheureusement ce marginal du banditisme a réussi à semer les policiers

Il sera appréhendé le 12 Mars 2003 par la (BRI) Brigade de recherche et d'intervention après avoir la veille attaqué le banque du Crédit lyonnais dans le 16e arrondissement de Paris avec un complice, par ailleurs pour cette affaire de Hold Up , son avocate acte si un faisceau de coïncidences troublantes permet de penser que mon client pourrait avoir commis les faits, il n'y a pas de «certitude ou quasi-certitude quant à sa participation.

2009: Affaire des machines à sous

Plusieurs membres du grand banditisme ont été mises en examen, dont un nom très connus du milieu du Banditisme Amari Radhouane dans une affaire de machine à sous dans plusieurs bars des départements de l'Oise et du Val d'Oise.

Un coup de filet magnifiquement réussi, opéré par plusieurs unité de police de la PJ de Versailles et du Groupe d'intervention de la Gendarmerie nationale de l'Oise, dans cette affaire trente patrons de bar en était interpellé puis placé sous contrôle judiciaire. Le procureur du Tribunal de l'Oise, affirme que "plusieurs personnes du milieu avaient été mises en examen pour infraction sur les jeux en bande organisée" , deux sont écroués , accusé par la police Radhouane Amari a été placé sous contrôles judiciaires, aucune écoute téléphonique ne pouvait l'accabler, cette affaire criminel a été mise a jour causé par une fusillade surgit dans une ville de l'Oise en 2009.

Lors de son procès , il écope d'une forte amende suivie de 30 mois de sursis , la Procureur de la République fera tout son possible pour qu'il écope d'une peine de prison ferme et lourde en expliquant que la justice a été souvent clémente a son égard et que sa dangerosité perpétuel ne s'arrêtera pas de si tôt tant que la justice ne prendra pas sa responsabilité en lui infligent une peine de prison exemplaire pour le freiner une bonne fois pour toute [1]</ref>

Cet article « Amari Radhouane Ryan » est issu de Wikimonde Plus.