Encyclopédie Wikimonde

Amnistia.net

Aller à : navigation, rechercher

Amnistia.net est une société de presse qui édite un site web payant d'information francophone et une revue PDF disponible pour les abonnés. Cette société a pour but de diffuser des informations qui seraient bloquées, selon sa rédaction, par les autres médias. Elle est installée à Paris.

Parmi les textes d'Amnistia.net se trouvent des articles, au ton souvent polémique et parfois au discours proche de l'extrême gauche[1], sur l'Italie, l'Irak, la Corse, le mouvement identitaire breton, sur des réseaux négationnistes dans des institutions françaises, sur des liens entre l'État et les médias grand public en France.

L'équipe d'Amnistia.net est composée de journalistes, de spécialistes de l'édition, et d'écrivains comme Didier Daeninckx.

Critiques

Les critiques du site se concentrent le plus souvent sur la personnalité de Didier Daeninckx : la revue Éléments publie en mars 2001 sous la plume de Pierre Bérard « Didier dénonce… sur http://amnistia.net ». De même, le journal Politis, dans son édition du 12 juillet 2001, consacre sa une et un dossier de quatre pages sur « L'affaire Daeninckx », notamment ses participations à amnistia.net, qualifiées de "procès staliniens", avant de publier, le 11 octobre, un droit de réponse de Didier Daeninckx.

D'autres critiques portent sur le passé politique d'une partie de la rédaction, le site comptant parmi ses rédacteurs des ressortissants italiens, anciens membres des Brigades rouges, réfugiés en France (notamment son rédacteur en chef, Enrico Porsia, et son directeur de publication, Corrado Balocco).

Liens externes

Notes et références

Article publié sur Wikimonde Plus.