Encyclopédie Wikimonde

André Coyné

Aller à : navigation, rechercher
André Coyné

André Coyné, né à Bioule le et mort le 15 janvier 2015[1], est un universitaire, écrivain et traducteur français, lusophone et hispanophone, spécialiste des auteurs péruviens Vallejo et Moro, il étudie également le surréalisme dans l'œuvre de Emilio Adolfo Westphalen.

Biographie

Après des études à l' École normale supérieure de Paris, puis à l'Université de Strasbourg, André Coyné devient agrégé de l’université. Il part pour le Pérou, pour découvrir le pays de César Vallejo, rencontre César Moro et devient docteur ès lettres de l'université nationale principale de San Marcos (Lima), il sera plus tard membre étranger de l’Académie de la langue du Pérou[2],[3].

De 1948 à 1957, André Coyné enseigne en Amérique latine (Pérou, Brésil, Mexique, Argentine) [4]. Il poursuit sa carrière d’enseignement à l’université Complutense de Madrid, à l’université classique de Lisbonne, au lycée Descartes de Phnom-Penh et au lycée Carnot de Tunis et, enfin, à l’École normale supérieure d’Abidjan comme maître de conférences[2].

Spécialiste des poésies hispanique et lusitanienne, lui-même auteur de recueils de poésies en espagnol, il a traduit des auteurs tels Fernando Pessoa, Juan Donoso Cortés et César Moro. Un pan important de son travail littéraire a consisté à déceler l'influence de la Tradition sur les avant-gardes contemporaines (comme le surréalisme) Il est correspondant pour le Portugal et collaborateur des revues Politica Hermetica et Éléments[5] et rédige un chapitre dans l'ouvrage collectif sur René Guénon[6].

Ouvrages (sélection)

  • César Vallejo y su obra poética, Editorial Letras Peruanas, 1958.
  • César Moro, Los anteojos de azufre: prosas reunidas y presentadas por André Coyné, Lima, Editorial San Marcos, 1958.
  • Carta con dos y dios, poema, Buenos Aires et Paris, E. Delpire, 1965.
  • Alibi à loup d’angle, Buenos-Aires et Paris, Éditions du Pi-hi et Delpire, 1966.
  • Capitan Andres Co. Descubrim del Rio de L, Illustrations de Nicolás Rubió. Dessin de Mario Arbolave, Paris, E. Delpire, 1967.
  • Medio siglo con Vallejo, Lima, Pontificia universidad catolica del Peru, Fondo editorial, 1999.
  • Études d'histoire de l'ésotérisme, París, Éditions du Cerf, 2007.
  • Regards sur Fernando Pessoa: Écosse, Tradition primordiale, Rose-croix et rosicrucianisme, franc-maçonnerie templière, Imago templi, l'Empire de la fin, hermétisme, René Guénon, Aleister Crowley, Zacharias Werner, Golden dawn, Ordo templi orientis, prophétie du Portugal, Archè, 2011.

Bibliographie

  • (es) Carlos Milla Batres : Enciclopedia biográfica e histórica del Perú, 1994, Milla Batres, (ISBN 9789589413036), p. 234.

Notes et références

  1. (es) « Fallece peruanista francés André Coyné », (consulté le 16 avril 2015)
  2. 2,0 et 2,1 Voir sa notice biographique sur le site des Éditions du Cerf.
  3. (es)Académia Peruana de la lengua, texte de D. Le Fort, pages 321 à 327 du pdf
  4. René Daumal, page 397 [1]
  5. Xavier Accart in Le souverain caché, page 220 [2]
  6. in René Guénon

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).