Encyclopédie Wikimonde

André Parant

Aller à : navigation, rechercher

André Parant, né le à Salins-les-Bains (Jura), est un diplomate français, ministre plénipotentiaire de 1re classe.

André Parant
André Parant à la Résidence des Oliviers, à l'occasion du lancement du programme Tahar Djaout de formation des journalistes algériens.

Formation

André Parant suit ses études secondaires au Lycée Vaugelas de Chambéry. Titulaire d'une licence en droit, André Parant est diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris et ancien élève de l'École nationale d'administration, promotion Henri-François d'Aguesseau.

Carrière

André Parant est nommé et titularisé secrétaire des Affaires étrangères le 1er juin 1982. D'abord en poste à l'administration centrale (Français à l'étranger et étrangers en France), André Parant est nommé, en 1984, premier secrétaire à l'ambassade de France au Maroc. Il y reste trois ans, jusqu'à son départ pour Bruxelles à la représentation permanente de la France auprès des Communautés européennes. En 1990, il rejoint Bangui, capitale de la République centrafricaine, comme chef de la mission de coopération et d'action culturelle.

Détaché auprès du ministère de la coopération pendant deux ans à partir de 1993, il intègre ensuite le cabinet du ministre des affaires étrangères en tant que chargé de mission de 1995 à 1996.

André Parant est ensuite nommé consul général à San Francisco de 1996 à 1999 puis exerce à l'administration centrale les fonctions de sous-directeur d'Egypte-Levant, à la direction Afrique du Nord Moyen-Orient (ANMO). Il devient en 2002 conseiller technique à la cellule diplomatique de la Présidence de la République. André Parant est nommé en 2005 ambassadeur, Haut représentant de la République française à Dakar et ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire à Banjul (en résidence à Dakar). Il gagne en 2007 le Liban où il est nommé successivement premier conseiller et ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire. Après avoir exercé durant trois ans (2009-2012) les fonctions de conseiller Afrique à la Présidence de la République, Nicolas Sarkozy le nomme en mai 2012, juste avant le changement de majorité, ambassadeur, haut représentant de la République française en Algérie[1],[2].

Les relations entre la France et l'Algérie se sont renforcées durant ses fonctions avec notamment la visite d'État du président de la République française François Hollande en décembre 2012, marquée par la « Déclaration d'Alger pour l'amitié et la coopération »[3],[4], et la tenue en décembre 2013 de la première réunion du Comité intergouvernemental de haut niveau[5], décrit par André Parant comme une « instance de dialogue et de concertation au niveau des Premiers ministres »[6].

Il est nommé ambassadeur de France en Égypte le 15 septembre 2014[7].

Distinctions

  • Chevalier de l'Ordre national du Mérite, 12 mai 1999 [8]
  • Chevalier de la Légion d'honneur, 13 juillet 2006[9]

Références

Cet article « André Parant » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).