Encyclopédie Wikimonde

André Vandenbussche

Aller à : navigation, rechercher
André Vandenbussche 2007 ocres - jeu d'enfant

André Vandenbussche, né en 1951 à Roncq (Nord), est une plasticien et peintre contemporain français.

Biographie

Après des études au Lycée Gambetta deTourcoing, il intègre l'École Beaux-Arts de Tourcoing de 1969 à 1972. Il se marie avec Geneviève Rogez avec qui il a trois enfants, Céline (ép. Longone), Vincent et Pierre-Yves. Dès les années 1970, il se lance dans la peinture avec des œuvres à la plume et à l'aquarelle. Puis, il explore de nouveaux domaines graphiques et picturaux en utilisant l'acrylique et les encres colorées. Au cours des années 1990, il aboutit à un style alliant les ocres naturelles à l'acrylique. Certaines de ses oeuvres sont utilisées pour illustration dans les institutions de la région Nord[1]

De 1969 à 1980 : D'un style académique à la lisière de l'abstraction

Dès 1970, André Vandenbussche va multiplier les expositions en présentant des œuvres à la plume et l'aquarelle. L'artiste y applique les techniques académiques à travers des œuvres figurant des paysages. Il s'inspire largement de ses nombreux voyages en Forêt-Noire. C'est par la suite que la vision représentative de son environnement va se transformer et évoluer pour aboutir à perception incluant des impressions tactiles ou auditives.

De 1980 à 1996 : Exploration des domaines techniques

Dans cette même logique, André Vandenbussche va poursuivre son exploration tout en utilisant de nouvelles techniques. Il remportera le Prix de la Fondation Paul Ricard pendant trois années consécutives.

Il travaille sur les jeux de lumières, en saturant la couleur; il décompose les perspectives (largement influencé par les icônes grecques qu'il découvre lors de ses voyages dans les Cyclades et en Crête).

Il expérimente également le travail à l'acrylique et à l'encre.

De 1997 à nos jours : Ocres et acrylique

C'est à cette période qu'il se rend dans le Luberon et découvre les carrières d'ocre de Rustrel autrement appelées le Colorado provençal[2].

Il utilise ces matières premières en les appliquant directement à la main.

Poursuivant sa recherche de nouveaux genres artistiques, il ponctue certaines séries par un retour minimaliste autour de trois couleurs dont les formes en mosaïques puisent leur inspiration dans des éléments de sa région et de son entourage : cafés flamands, déguisement de carnaval, corps de fermes, arbres du Nord, et aussi de ses voyages: Visages de femmes (Mali)...

Ses œuvres sur toile s'expriment également dans une surface plus importante. Le format s'agrandit ; la profondeur des couleurs naturelles nécessite un volume d'exposition plus important.

Principales expositions et palmarès

  • 1983 : Prix de la Ville d'Hornaing[réf. nécessaire]
  • 1986 : Prix du Ministère de l'Intérieur[réf. nécessaire]
  • 1990 : Prix de la Fondation Paul Ricard[réf. nécessaire]
  • 1991 : Prix de la Fondation Paul Ricard[réf. nécessaire]
  • 1992 : Prix de la Fondation Paul Ricard[réf. nécessaire]
  • 1996 : Prix du Conseil régional du Nord-Pas de Calais[réf. nécessaire]
  • 2002 : Prix de la Communauté urbaine de Lille[réf. nécessaire]
  • 2006 : Prix de la Ville de Lille[réf. nécessaire]

Notes et références

Lien externe

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).