Encyclopédie Wikimonde

Angel Isa

Aller à : navigation, rechercher

·

Angel Isa

Angel Isa, pseudonyme de Isa Guccio, est une chanteuse et une musicienne de musique électronique et de grunge, née en Belgique le à Verviers.

Elle signe de nombreux disque et apparitions dans des styles allant du hip hop urbain à la techno et l'eurodance, en passant par le punk, l'electro, le reggaeton et le dubstep.

Biographie

Née à Verviers en Belgique Isabelle Guccio grandit dans un environnement musical puisque son père nommé Mario Guccio est le chanteur du groupe de musique belge Machiavel.

Sa carrière musicale commence fin des années 1980, lors d'une audition pour les frères Belolo, producteurs du groupe mytique Village People pour le label Scorpio Music, elle est choisie pour être la chanteuse/rappeuse du groupe Flagrant Désir avec le track Classic'o Rap vendu à un million d'exemplaires à travers le monde reprise sur différentes compilations : Top Dance Vol 2, Discoverd Bastos Vol 10, Top Dance Vol 4, Hip House vol 41, Creasy Time Vol 37.

À l'âge de 15 ans, elle enchaîne de nombreux concerts en Belgique, une tournée radio Vibration dans toute la France, ainsi que la promo des radios : radio Contact, RTBF, et RTL avec l'émission Dix qu'on aime présentée à l'époque par Alain Simons et Sandra Kim auprès d'artistes tels que : MC Solaar, Benny B, Axelle Red, Confettis.

Dans les années 1990, elle signe le duo électronique Flip sur le label Zomba au côté de Mike Fast & John Hurry ou encore en solo avec Isa Gucci signé sur le label Columbia en France et sur différentes compilations tels Various Generation Dance Vol 6, Tous en Boite Vol 3.

En 1995 elle rencontre Jean-Louis Foulquier qui lui donne sa chance au Carré Hamelot pour le festival Francofolies de la Rochelle avec son projet solo Grunge Angel Isa. Elle signe aux côtés de Isabelle Boulay, l'album Des roses et du sang chez Trema, le label français créé par Jacques Revaux et Régis Talar. Elle enchaîne les émissions télé : Mcm session, Cap'taine Café, Convivial poursuite.

En 1998, elle s'installe à Paris dans un squat appelé « Le Socapi » dans le Marais en face du musée Picasso, s'ensuivront de nouvelles rencontres et initiatives élargissant tous les jours un peu plus son autonomie, qu'elle partage à travers ses textes avec sa guitare folk dans des lieux-dits improbables.

En 2000, de retour à Bruxelles elle devient végan et développe ses chansons dans le collectif M.A avec Albano Villan au sampler, Martin Graindorge à la batterie, Anton Cracco à la basse, Sisca Locca & Bad Smurf au visuel, Olivier Meunier aka Génoflex au mix visuel et vidéo .

Le collectif M.A sera actif sur la scène underground et présentera en 2002 le projet Discoteka au festival des Musiques volantes à Metz en première partie du groupe français L'Enfance rouge.

En 2001 elle co-fonde l'asbl Les Petits Belges avec Nicolas Wierinck qui donne lieux en 2003 à un premier festival vj Cimatics[1] en collaboration avec le collectif Visual Kitchen.

Les Petits Belges produit différents événements à Bruxelles : Individual Friends, Electrobel, Les Restos du cœur aux Halles de Schaerbeek [2] et s'associera avec la radio drum/bass Boups pour ensemble devenir les pionniers dans l'organisation d'un nouveau mouvement : les free party.

Par la suite ils rassemblent des Bruxellois à la cité administrative pour un événement de l'été à Bruxelles Le Gazon[3], il aura lieu aux Parc royal à partir de l'année 2006.

En 2002 Elle fonde le groupe Electro/Punk Nena's Polla avec Albano Villan dont naîtra un premier album Love&Fuck tirage à 100 exemplaires en mode DIY sorti sur la compilation Mind the gap du magazine Gonzo. S'en suivront deux albums Bô mon bôbô et Sniff toujours.

En 2004 elle rejoint le groupe rap alternatif festif Tes yeux rouges où elle s'initiera au scratch et au sampler. Elle signera les arrangements scratch de l'album Music is my religion.

En 2006, elle fonde « Mingapop » un label de musique sur le net qui fera la promotion de l'échange réciproque de non-exclusion, des initiatives personnelles et du voyage avec le bus RTT mobil de Sylvain Spinoy , chanteur du groupe Orange Kazoo. La rencontre du label et du bus créera le Boum Boum Bus Tour : tournée itinérante en bus pour mettre en valeur les milieux alternatifs.

En 2012, elle se lance dans un projet solo scrach : WAPppETONA. Elle sort un double LP vinyle Live at 58 aux sonorités hip-hop, transe, urban, minimal sur le shop de wapppetona.com

En 2016 elle réalise quatre maxis vinyle 45t la Bestia, el Mistico, el Jefe, lo Desconocido produits par Christine Verschorren[4] ( Deus, Ghinzu, Moon Dog Junior, ... )

Pour les titres AKkkISOY et PEPppSPERO, WAPppETONA s’associe à Frantz Centner pour les clips vidéo. Des artistes internationaux tels que Guifari aka Guillaume Desmaret du collectif FarmProd (pionnier street art bruxellois ) ou Ak Cole (petit fils de Stranger Cole ), lui apportent leurs collaborations.

Concerts

Angel isa a participé à de nombreux festivals et lieu alternatifs , dont notamment :

  • 1999 : Festival Francofolies de La Rochelle[5]
  • 2000 : Festival Rock'air[6]
  • 2002 : Festival Musique volantes[7]
  • 2003 : Festival cimatics[8]
  • 2006 : Festival Miconomics[9]
  • 2008/2015 : Les RTT, Festival cimatics, Nihon Bashi, festival Micronomics, L'Ecolabus, Schel'dapen, Dunya Tour Festival, LX Homebase ... Ainsi que des concerts dans des salles comme, le Cinéma Nova, Les Ateliers Claus, Le 123 Bocal, Matarcar, la Légia, A l'envert, le 302, le Kinky Star, Emma 06, La roulotte perchée, Cavalino Bianco, Palmares Club, Barakason, la Friche de belle mai, El Inca, Ecxeda Realesed Party, Festival a ras del suelo, latitude 50, Bouillon Kube, La Poste, Le Bhyrrrr, al chouette, recyclart, Ancienne Belgique, Botanique, Kraak, Bar2000, Archiduc, Zebra, Briques à braques, Farm Prod party, Le Vert Pop, Magazin 4, DNA, Garcia Lorca, Quartier la Baraque,

Autre projet

En 2008 : Le Boum Boum Boum Bus Tour est une tournée itinérante dans les associations alternatives[10].

Discographie

Albums

  • Angel Isa, Des roses et du sang
  • Angel Isa, Acoustique
  • M.A, M.A
  • Nena's Polla, Discoteka
  • Nena 's Polla, King Kong
  • Nena's Polla, Love & Fuck
  • Tes Yeux Rouges, Music is my religion
  • Nena's Polla, Bô mon Bôbô
  • Nena's Polla, Snif Toujours
  • Wapppetona, Live at 58

Single

  • Flagrant Désir, Classic'o'Rap
  • Flagrant Désir, Bouger votre b.i.p
  • Flip, Yeah Yeah Yeah
  • Isa Gucci, Solo Esta Noche
  • Isa Gucci, Tout au bout de la nuit
  • Angel Isa, Des roses et du sang
  • Angel Isa, Comme un papillon
  • Angel Isa, Oxygène
  • Angel Isa, Tout foutre en l'air
  • Wapppetona, la Bestia
  • Wapppetona, el Mistico
  • Wapppetona, el Jefe
  • Wapppetona, lo Desconocido

Notes et références

  1. « Home - Cimatics Platform - Audiovisual Festival / art / media / music / technology », sur www.cimatics.com (consulté le 29 mars 2016)
  2. (nl-BE) Out.be, « Dag van de Restos du cœur (La Tentation) », sur Out.be (consulté le 29 mars 2016)
  3. B.M.(st.), « Gazon musical à Bruxelles », sur www.lalibre.be (consulté le 29 mars 2016)
  4. « Imbibé, désinhibé, nature, quoi! | frontstage/ », sur blog.lesoir.be (consulté le 29 mars 2016)
  5. « 13es Francofolies: le programme », sur L'Humanité (consulté le 28 mars 2016)
  6. « [Archive '2012] Rock'Air », sur archive-ch-2012.com (consulté le 29 mars 2016)
  7. « MV#7_artistes 2002 », sur thibo.pagesperso-orange.fr (consulté le 29 mars 2016)
  8. « cimatics 2009 », sur media.digitalarti.com (consulté le 29 mars 2016)
  9. mipsum.be, « - Festival Micronomics 2006-2008 », sur micronomics2006-2008.citymined.org (consulté le 29 mars 2016)
  10. mipsum.be, « - Festival Micronomics 2006-2008 », sur micronomics2006-2008.citymined.org (consulté le 28 mars 2016)

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).