Encyclopédie Wikimonde

Antigone Mouchtouris

Aller à : navigation, rechercher

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 115 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value). Antigone Mouchtouris (grec moderne : Αντιγόνη Μουχτούρη), née en à Athènes en Grèce, est professeure de sociologie de la culture à l’Université de Lorraine. Elle dirige actuellement la collection art, culture, philosophie et temps dans la collection Topos aux éditions Le Manuscrit. Elle est également auteure d’ouvrages de sociologie et de pièces d’art dramatique.

Biographie

Elle a grandi à Athènes où elle devient journaliste grâce au soutien de Michalis Katsiyeras. Puis elle choisit la France et arrive à Paris en décembre 1974. Elle commence des études de sociologie à l'Université de Montpellier en 1975 qu’elle poursuit à l’Université de Paris X où elle suit les cours de Jean Baudrillard qui a influencé sa trajectoire. Elle soutient sa thèse en 1986 sur La Culture littéraire populaire en Grèce pendant les années 1940-1945 : La Chanson populaire de résistance sous la direction de Marie Claude Groshens. Puis elle obtient son habilitation à diriger des recherches, sous la direction de Bernard Valade en 2001 à l’Université Paris-Descartes. Elle a commencé à enseigner à partir de 1990 à l’Université de Nanterre avec la responsabilité pédagogique du Master II ‘Consultant culturel et projet artistique’ (1992-2002) ; puis elle a été nommée Professeur en 2004 à l’Université de Perpignan et rejoint l’Université de Lorraine en 2009. Parallèlement elle a enseigné à l’École du Louvre (1998-2004). Elle a assuré des cours à l’École de Santé publique à Nancy et au département de maïeutique de l’Université de Montpellier I. Mère de deux enfants, elle est mariée à Charles Dreyfus Pechkoff.

Recherches et collaborations

Elle a travaillé aux archives de Peuple et Culture auprès de Joffre Dumazedier, Geneviève Poujol et Benigno Cacérès (1982-1986). Fondatrice de l’ALRES, l’Association languedocienne pour la recherche économique et sociologique (1990-2004), elle y développe, en particulier, des projets de santé publique à Montpellier avec le professeur René Baylet spécialiste de santé publique et Jean-Louis Poujol cancérologue.

Elle a été conseillère technique de Michèle André secrétaire d’État chargée des droits des femmes et de l’égalité des chances entre les hommes et des femmes (1990-1992).

Elle a développé ses recherches au sein du laboratoire VECT-Mare Nostrum à l’Université de Perpignan sur l’imaginaire et au laboratoire GEPECS (Groupe d’étude pour l’Europe de la culture et de la solidarité) à l’Université Paris-Descartes (2009-2013) responsable de l’axe Culture, savoir et solidarité.

Elle fait partie des néo-aristotéliciens. Ses recherches ont exploré cinq thèmes :

- Les femmes et leur place dans la société actuelle (mères adolescentes, la femme enceinte et ses besoins et aspirations, la femme et la gestion des microcrédits à Djibouti).

- Les jeunes et leur contre-culture (les jeunes de la nuit, leur expression artistique en banlieue).

- La sociologie de la culture populaire, de la réception et du public avec la formation des concepts : itinéraire et déplacement noétique, et, la temporalité de la réception.

- Les émotions dans les transformations sociales en théorie esthétique.

- La dynamique temporelle des conduites sociales à travers trois dimensions du temps : chronos, kairos, kinesis.

Ses nombreux travaux ont réactualisé les concepts d’aspirations et de représentations de Paul-Henry Chombart de Lauwe, avec lequel elle a collaboré au Centre de recherche de Montrouge (1990-1998). Elle lui consacre un ouvrage : L’actualité de Paul-Henry Chombart de Lauwe avec en particulier la collaboration de Guy Rocher, Bernard Valade, Thierry Paquot, Chris Younés.

Au sein de l’École du Louvre (1998-2004) sa collaboration avec la muséologue Colette Dufresne Tassé permet de développer des projets pour l’ICOM CECA (ICOM International Committee for Education and Cultural Action).

Collaborations internationales

Elle poursuit ses collaborations internationales avec Marie-Andrée Bertrand de l’Université de Montréal pour porter des recherches sur le thème des femmes et de leurs droits, avec Violaine Lemay de la même université, sur le thème de la discrimination et sur Antonio Gramsci. Invitée par Michael Lachance à l’Université du Québec à Chicoutimi elle écrit pour la revue québécoise Inter Art Actuel.

Antigone Mouchtouris collabore également avec le professeur de sociologie Valentin Ngu-Ndongo de l’Université de Yaoundé au Cameroun, avec le sociologue Brahim Labari au Maroc à Agadir et avec les professeurs Evangelos Prontzas, Grigorio Tsalas, Ismème Kriari du département de sociologie de l’Université Panteion d’Athènes en Grèce.

Collaborations nationales

Au niveau national, elle a publié des ouvrages avec Frédéric Monneyron (Université de Perpignan), avec Eric Letonturier et Bernard Valade (Université Paris-Descartes). Ce dernier lui a préfacé plusieurs ouvrages depuis les années 2000.

Parallèlement elle a développé des collaborations scientifiques avec Louis Ucciani, le philosophe d’esthétique (Université de Franche-Comté). Avec le professeur émérite de la même Université, le sociologue Francis Farrugia, elle a codirigé deux ouvrages théoriques de même que le réseau thématique Sociologie de la connaissance de l’Association Française de Sociologie (AFS) et de l’Association Internationale de la Langue Francophone (AISLF).

Ouvrages

Ouvrages personnels sous le pseudonyme Nicky-Attiki

Ouvrage personnel sous le pseudonyme Nicky-Rivers

Ouvrages en codirection

  • Le patrimoine de l’autre, avec Francesca de Michelli, éd. Le Manuscrit, collection Topos, Paris, 2019 (ISBN 978-2-304-04776-9).
  • Stress et temporalité. Du travail à la performance sportive, avec Dr Olivier Lambert, éd. Le Manuscrit, collection Topos, Paris, 2014, financé par le pôle scientifique et le laboratoire 2L2S[4].
  • Eros et Liberté, avec Joëlle Deniot et Jacky Réault, éd. Le Manuscrit, Paris, 2014.
  • Éléments sociologiques et biologiques du comportement, avec le Professeur R. Baylet, éd. Sauramps, Montpellier, 1992 (ISBN 2-84023-006-2).
  • Lire en banlieue, avec Anne-Marie Green, éd. L’Harmattan, Paris, 1994 (ISBN 2-7384-2370-1).

Ouvrages collectifs sous sa direction

Ouvrages collectifs en codirection

Livres en langues étrangères

  • En grec :
    • Παρατήρηση: Ένα εργαλείο γνώσης του κόσμου, éd. Papagissi, Athènes, 2020.
    • Κοινωνιολογια του λαικου πολιτισµου, éd. Papagissi, Athènes, 2015 (ISBN 978-960-02- 3116-8).
  • En italien :
    • Sociologia del publico ; in ambito culturale artistico, éd. L’Harmattan Italia, 2014 (ISBN 978-88-7892-266-2).
  • En croate :
    • Les mythes politiques, avec Frédéric Monneyron Politicki mitovi, éd. Tim Press, Zagreb, 2012 (ISBN 978-2-84952-087-1).

Références

  1. Antigone Mouchtouris, Les jeunes ; approche politique du corps, Sauramps Medical - Grand format - Sauramps [lire en ligne (page consultée le 2020-06-24)] 
  2. Gilles Ferréol, « Mouchtouris Antigone, Sociologie de la culture populaire. Paris, L’Harmattan, 2007, 198p. », Recherches sociologiques et anthropologiques, vol. 39, nos 39-1,‎ , p. 195–196 (ISSN 1782-1592, lire en ligne, consulté le 4 janvier 2021)
  3. Christophe Evans, « Sociologie des publics », sur bbf.enssib.fr, (consulté le 4 janvier 2021)
  4. Marie-Line Bretin, « Antigone Mouchtouris, Olivier Lambert, dirs, Stress et temporalité. Du travail à la performance sportive. Paris, Éd. Le Manuscrit, 2015, 157 pages », Questions de communication, no 29,‎ , p. 487–489 (ISSN 1633-5961, lire en ligne, consulté le 24 juin 2020)

Liens externes

  • Erreur Lua dans Module:Autorité à la ligne 518 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
  • Erreur Lua dans package.lua à la ligne 80 : module 'Module:Bases/architecture' not found.
  • Erreur de script : le module « Dictionnaires » n’existe pas.

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).