Encyclopédie Wikimonde

Antoine Baduel

Aller à : navigation, rechercher
Fichier:Antoine baduel disque diamant.jpg
Andoine Baduel (à gauche) recevant un disque de diamant des mains de Pascal Nègre en 2007.

Antoine Baduel (né le 8 décembre 1971 à Château-Thierry, Aisne), est un animateur radio et producteur français. Il est président directeur général de Radio FG dont il est l'un des fondateurs.

Biographie

Fils d'un père directeur commercial d'un groupe de plasturgie et d'une mère directrice financière, il est passionné de musiques, d'architecture, il est également doué pour les langues étrangères : bilingue franco-allemand (il arrive 3ème au Prix Strasbourg Lycée qui récompense les meilleurs élèves français en allemand en 1988), il parle couramment l'anglais, l'espagnol et l'arabe.

Il est admis après son baccalauréat en école de commerce. C'est au cours d'un stage en 1991 qu'il fait la connaissance d'Henri Maurel qui vient de récupérer une fréquence radio à Paris. Antoine Baduel, déjà amateur d'un style musical émergeant, la techno, que l'on appelle aujourd'hui l'électro, travaille conjointement avec Henri Maurel sur un dossier qui sera remis au CSA et qui définit les contours d'un programme musical totalement novateur, dédié aux DJs et aux musiques électroniques. Le CSA accepte ce dossier et leur octroi une pleine fréquence en 1992 sur le 94.4 FM à Paris, Radio FG est née.

Dès 1992, Laurent Garnier et Didier Sinclair rejoignent FG comme DJs résident. Au fil des années, Antoine Baduel, déjà réputé pour découvrir les jeunes talents de la French Touch propose des résidences à de jeunes DJs talentueux mais peu connus du grand public. Parmi ceux-ci, les Daft Punk, Bob Sinclar, Martin Solveig, David Guetta, David Vendetta, Antoine Clamaran rejoignent FG .

Antoine Baduel, comprend très vite que n'ayant pas les moyens de communiquer de façon classique par pub TV ou affichages et organise des soirées FG dans les clubs les plus prestigieux parisiens de l'époque. C'est ainsi qu'à l'occasion de soirées FG au Palace qu'Antoine fait la connaissance du directeur artistique du club, David Guetta. Il organise ensuite, lorsque le Queen ouvre sur les Champs Élysées la soirée "Club House" le mercredi soir. Ce sera plus tard les soirées "Scream" à l'Élysée Montmartre puis "Club FG" à la Loco.

En 1998, Antoine Baduel comptera parmi les co-fondateurs d'un projet ambitieux pour faire connaître au plus grand nombre la musique électronique: la Technoparade.

En 2000, il décide de lancer une émission, "Happy Hour", dont l'ambition est d'inviter des invités aussi différents que des politiques, des acteurs, des DJs, des humoristes , des architectes ou encore des grands couturiers, tout en faisant jouer chaque jour des auditeurs en direct au mythique "ni oui ni non" et en diffusant les dernières nouveautés de la Playlist FG. Pari réussi puisqu'il s'agit de l'une des émissions les plus écoutées en Ile de France et que 50 Cents, Janet Jackson, Nicolas Sarkozy, Jack Lang, Jean-Paul Gautier, Karl Lagerfeld, Michel Serrault, Tommy Lee Jones, des centaines d'autres DJs et invités ont répondu aux questions d'Antoine Baduel depuis 7 ans.

En 2001, un label de disques destiné à faire connaître les jeunes talents et les morceaux les plus joués sur FG est créé: FG recordings. Il est aujourd'hui le premier label dance/house/électro en France en terme de vente de disques (un disque FG est vendu toutes les 50 secondes en France).

En 2007, Antoine Baduel s'est vu remettre par Pascal Nègre, PDG d'Universal Music France, un disque de diamant pour le million de compilations de la collection "DanceFloor FG" vendues en France.

En janvier 2008, le Ministre de la Culture, Madame Christine Albanel lui attribue les insignes de Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres[1]

Notes

  1. par une publication au Journal Officiel pour faire suite à un arrêté en date du 23 novembre 2007.


Article publié sur Wikimonde Plus.