Encyclopédie Wikimonde

Arènes du Nord de la France

Aller à : navigation, rechercher

A la fin du XIXe siècle, certaines villes du « Nord » de la France accueillent des corridas dans des arènes (Autun, Cholet, Deuil-la-Barre, Limoges, Le Havre, Lyon, Maisons-Laffitte, Malo-les-Bains, Nantes, Paris, Reims, Rochefort-sur-Mer, Roubaix, Vichy[1]...).

Roubaix

Arènes de Roubaix en 1899

Entre 1899 et 1904, des corridas sont organisées à Roubaix, sur la piste des arènes construites en 1888 (appelées aussi torodrome), juste à côté du vélodrome de la ville, rue Pergolèse, près du parc Barbieux[2]. Francis Marmande rappelle dans Le Monde : « pas mal de spectacles taurins, de Roubaix à Arles en passant par Le Havre, se donnaient en France[3] ».

Le taureau et le lion - Arènes de Roubaix 14 juillet 1899

Le 14 juillet 1899, un combat à mort entre un taureau et un lion y est présenté à 12 000 spectateurs[4],[5].

Ces courses tauromachiques, qui regroupent des milliers d'aficionados, sont très critiquées par certains Roubaisiens qui, en 1904, parviennent à faire détruire les arènes. Les corridas se poursuivent alors au vélodrome voisin, où elles avaient commencé en 1893, et continuent d'accueillir des matadors renommés, la dernière course se déroulant le 15 juin 1914[6],[7].

Le Havre

En 1868, Le Havre accueille l’Exposition Maritime Internationale. Un cirque en bois (appelé Coliseo de los toros) est construit, à l’angle de la rue Neuve-Corneille (devenue rue Frédéric-Lemaître) et du boulevard François Ier. La « temporada » du Havre, commence le dimanche 28 juin et tous les dimanches, des combats de taureaux se déroulent devant de nombreux spectateurs, dont Alexandre Dumas qui en fait la chronique, jusqu’au 8 novembre[8].

Notes et références

  1. « A prépaus de las coursos de tauros », Blog torosencasteljaloux
  2. « Affiche Plaza de Toros de Roubaix », Bibliothèque numérique de Roubaix
  3. Le Monde du 16 juillet 2010
  4. « Quand Roubaix prenait le taureau par les cornes », La Voix du Nord, supplément au journal du 8 décembre 2014, par les étudiants de l'ISCOM Lille
  5. « Tauromachie en 1899. Taureau contre Lion. », Blog Attelage patrimoine, 18 février 2012.
  6. « Le Havre, Une corrida en plein coeur de la ville en juillet 1868. Alexandre Dumas père se fait le chroniqueur des festivités », Blog Association 'Autour du Père Tanguy', 5 décembre 2012.
  7. « Le Parc Barbieux dit le Beau Jardin », Blog du Parc Barbieux de Roubaix
  8. « Le Havre et la tauromachie », actu.fr, 12 avril 2012.

Bibliographie

  • Pierre-Alban Delannoy (professeur à la Faculté des lettres de Lille), Torodrome - une histoire de la corrida à Roubaix (Préface de Marc Thorel; Éditeur : Union Des Bibliophiles Taurins De France)

Voir aussi

Article publié sur Wikimonde Plus.

Liens externes

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).