Encyclopédie Wikimonde

Arlette Arnaud-Landau

Aller à : navigation, rechercher

Arlette Arnaud-Landau
Fonctions
2e vice-présidente du Conseil régional d'Auvergne
En fonction depuis le
Maire du Puy-en-Velay
Prédécesseur Serge Monnier
Successeur Laurent Wauquiez
Biographie
Nationalité Drapeau de la France Française
Parti politique PS

Arlette Arnaud-Landau, né le 15 mars 1952, est une femme politique française. Membre du Parti socialiste, elle est vice-présidente du Conseil régional d'Auvergne depuis 2004. Elle fut maire du Puy-en-Velay de 2001 à 2008.

Biographie

Jeunesse

Après avoir vécu à Saint-Didier-en-Velay et Lavoûte-Chilhac, elle passe sa jeunesse au Puy-en-Velay, à la caserne Romeuf, où son père était gendarme. À sa retraite, il est pendant 18 ans maire de Lavoûte-sur-Loire où ses grands-parents étaient agriculteurs.

En 1973, alors enceinte de son premier fils, elle doit interrompre ses études. Elle passe cette année-là le concours de la fonction publique et fait ses premiers pas dans la vie active au Trésor public.

Elle s'engage très vite pour l'alphabétisation des immigrés, au planning familial et s'investit dans l'association Velay Gym. En 1983, elle est nommée chargée de mission départementale aux droits des femmes, où elle reste en poste jusqu'en 2001. Elle est décorée de l'ordre national du Mérite par la secrétaire d'État Véronique Neiertz, le 11 février 1983. À cette occasion, la ministre dit d'elle : « C'est une femme engagée sur tous les terrains où elle a débusqué l'injustice ou l'inégalité ».

Arlette Arnaud-Landau affirme que c'est de sa vie à la caserne Romeuf - où elle vit des moments « épiques » notamment Mai 68 – que s'est construit son esprit du collectif.

Elle entre très tôt dans la vie associative et fait partie des membres fondateurs de radio Libre Fréquence, première radio libre de la Haute-Loire.

Elle crée au Puy-en-Velay le Centre d'information aux droits des femmes et l'association "Justice et Partage", d'aide aux victimes.

Famille

Elle est mariée et mère de quatre enfants (dont l'ancien syndicaliste étudiant Bruno Julliard) et a deux petits-enfants. Son époux, Jacques Landau, dont le père, chef du maquis de l'Aubrac a été tué par les Allemands en gare de Pradelles en juillet 1944, a été trésorier principal et dirigeant syndical CGT.

Carrière politique

Arlette Arnaud-Landau est élue maire du Puy-en-Velay en mars 2001, dès le premier tour, à la tête d'une liste de gauche plurielle ouverte au monde associatif et à la société civile. Son élection crée une rupture dans une ville que la droite tenait depuis longtemps[1]. En 2004, elle est élue vice-présidente du Conseil régional d'Auvergne[2] auprès de Pierre-Joël Bonté. Sa délégation à l'apprentissage et à la formation professionnelle lui a permis notamment de créer en Auvergne l'École de la deuxième chance[3].

Au cours de son mandat, sous l'impulsion de l'équipe municipale, la ville a engagé une opération de rénovation de l'habitat et a développé le tourisme et l'économie par le biais de multiples rénovations et constructions (théâtre municipal, Centre des arts et du patrimoine, musée, palais des sports…)

Dans sa démarche politique elle inspira son fils, Bruno Julliard-Landau, qui sera élu en 2005 président de l'UNEF (Union nationale des étudiants de France), principal syndicat étudiant français.

En mars 2008, elle perd les élections municipales au premier tour avec 40 % des voix face à Laurent Wauquiez (56 %). Elle reste malgré tout conseillère municipale dans l'opposition.

En mars 2010, elle est tête de liste pour représenter le PS en Haute-Loire au premier tour des élections régionales. Elle est réélue au Conseil régional d'Auvergne et reste deuxième vice-présidente chargée de la formation professionnelle, auprès du président René Souchon.

Notes et références

  1. "Arlette Arnaud-Landau (PS), une féministe en terre conservatrice", Manuel Armand, Le Monde, 17 avril 2004
  2. Arlette Arnaud-Landau / Auvergne / Régions / Accueil - Association des Régions de France (ARF)
  3. http:// www.e2c-auvergne.fr

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).