Encyclopédie Wikimonde

Arsenal: Taste the Power

Aller à : navigation, rechercher

Arsenal
Taste the Power
Éditeur Tactical Software
Développeur Tactical Software
Concepteur Eric Mathiaut

Date de sortie
Genre Stratégie en temps réel
Plate-forme DOS
Windows

Arsenal: Taste the Power, également écrit A.R.S.E.N.A.L : Taste the Power, est sorti en 1998 sur DOS et Windows. Le jeu a été développé et édité par Tactical Software. C'est un jeu de stratégie en temps réel dans lequel le joueur utilise des véhicules de la seconde guerre mondiale. Le jeu a été suivi d'une suite, Arsenal: Extended Power, sortie en 2002.

Modes de jeu

Tutoriel : Le tutoriel permet de s'entraîner sur 10 missions avec une difficulté progressive.

Partie personnalisée : Une partie personnalisée permet de jouer à 8 : le joueur contre 7 ordinateurs. Le moteur du jeu permet de créer des cartes aléatoires, ce qui fait que les parties ne sont jamais les mêmes.

Campagne : Le jeu propose de jouer deux campagnes de 10 missions chacune.

Système de jeu

Arsenal: Taste the Power utilise des cartes toroïdales. C'est-à-dire que les cartes sur lesquelles le joueur joue n'ont pas de bords. Si le joueur prend un char et s'en va vers l'ouest de la carte, il reviendra sans s'en rendre compte à son point de départ, comme s'il avait fait le tour de la planète. Ceci est complètement différent de jeux comme Age of Empires ou Cossacks: European Wars (d'autres jeux de stratégie en temps réel) où les cartes ont des bords. Si un joueur part à l'ouest, il rencontrera inévitablement un mur et sera forcé de faire demi-tour. Les cartes toroïdales sont donc le point central du gameplay de Arsenal: Taste the Power puisqu'on peut attaquer le même ennemi en allant dans toutes les directions.

Une autre caractéristique du jeu est que tous les véhicules ont besoin de carburant pour fonctionner. Si un véhicule n'a plus de carburant, il est en panne d'essence et doit attendre qu'un autre véhicule vienne le dépanner. Il est donc nécessaire d'avoir des camions citernes prêt à ravitailler des unités à n'importe quel moment.

Les unités gagnent de l'expérience au combat. Si un char tuent beaucoup d'ennemis dans des batailles, il deviendra de plus en plus résistant.

Chaque camp dispose d'un quartier général. On peut capturer un quartier général ennemi en s'y rendant avec un bulldozer. Capturer un QG ennemi permet d'acquérir sa technologie ultime comme l'arme atomique ou bien l'arme chimique.

Un autre point important du jeu est qu'il est nécessaire d'aplanir le terrain avec de construire un bâtiment. Il est donc préférable d'envoyer ses bulldozers construire des bâtiments sur un terrain à peu près plat, sinon ils risquent de perdre énormément de temps à aplanir le terrain.

Économie

Le joueur doit gérer trois ressources : les finances (l'argent), le métal et le carburant. Pour augment ses finances, le joueur doit construire des habitations dans lesquelles s'installeront des civils qui rapporteront de l'argent[1]. Pour amasser du métal, le joueur doit trouver une mine et l'exploiter en installant un haut-fourneau à proximité et en créant des camions-bennes pour transporter le minerai. Et pour avoir du carburant, le joueur doit trouver une plate-forme de forage en mer, installer une raffinerie sur la côte et faire des aller-retours avec des pétroliers.

Véhicules du jeu

Le jeu contient 22 véhicules et 4 bâtiments de défense.

Véhicules Terrestres : bulldozer, camion benne, camion citerne, jeep, artillerie, char léger, char moyen, char lourd, lanceur toxique

Marine : pétrolier, sous-marin, destroyer, croiseur, cuirassé, transport de troupes, porte-avions

Aviation : chasseur, chasseur aéronaval, chasseur bombardier, bombardier, bombardier atomique, kamikaze

Défense : batterie de canon, batterie antiaérienne, batterie lance-roquettes, bombe volante

Liens externes

Références

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).