Encyclopédie Wikimonde

Art money

Aller à : navigation, rechercher

L'Art Money est une monnaie alternative et un support artistique novateur développé dans la mouvance de l'art contemporain par des artistes à partir d'œuvres d'art originales . Ces œuvres monnaies sont gérées par une organisation indépendante la Bank Of International Art Money (BIAM). Celle-ci est dirigée par ses fondateurs selon les sept règles de base. Les fondateurs de la BIAM sont Lars Kraemmer et Flemming Vincent.

Histoire

En décembre 1997, à Copenhague au Danemark, Lars Kraemmer en manque d'argent a l'idée de créer lui-même son papier monnaie, à partir d'une de ses créations. Il est rapidement rejoint en 1998 par Vincent Flemming qui lui apporte ses compétences informatiques, au début de l'arrivée d'Internet dans ce pays. Les deux hommes décident alors de structurer leur projet sous forme d'une banque avec un portail électronique et des règles simples et précises.

Ces deux éléments seront la clé du succès de l'Art Money.

Les 7 règles de base

  1. Les billets sont créés par des artistes enregistrés à la BIAM. Chaque artiste ne peux vendre plus d'art money qu'il ne peut en produire artistiquement. Les photocopies d'œuvres et autres moyens d'impression sont exclus.
  2. Le billet doit être plat et mesurer 12 X 18 cm. Tous les matériaux durables peuvent être utilisés. Chaque billet doit présenter un numéro de série, celui-ci comportant l'année de production, www.art-money.org, le nom lisible de l'artiste, et la signature de l'artiste.
  3. Le billet doit être une œuvre d'art originale et porter des signes physiques évidents du travail de l'artiste.
  4. Le billet prend, dès sa parution, une valeur de 27 euros, il augmente ensuite de 5 euros chaque année pendant 7 ans.
  5. Chaque artiste enregistré peut acheter de l'art ou des services chez les autres artistes catalogués à la BIAM jusqu'à 50% de leur prix.
  6. Les billets peuvent être utilisés comme moyen d'achat dans les commerces et sociétés enregistrés à la BIAM, selon les règles respectives en vigueur de chaque partenaire. Un Art Money peut être utilisé dans n'importe quelle situation ou n'importe quel endroit où il est reconnu.
  7. Un billet d'Art Money ne peut être remboursé (en liquide) chez l'artiste.

Les Buts

Offrir aux artistes une liberté financière ainsi qu'une exposition mondiale de leurs travaux à partir du site Internet de l'organisation, de plusieurs galeries exposant leurs œuvres, ainsi que des manifestations régulièrement organisées.

Intégrer une monnaie d'échange alternative avec les monnaies locales pour ainsi faire un pas vers un marché plus équitable, indépendant de tout contexte social, économique ou culturel. Dynamique conduisant à un monde tourné vers le choix des individus et des libertés personnelles.

Proposer un objet d'art impliqué socialement, en effet l'utilisation des billets au cours d'achats privés amène les différents parties dans un type d'échange singulier et plus intime. Ce processus développe les réseaux, les rencontres et ne connaît pas de frontières.

L'Art Money se pose donc comme un lien humain qui traverse les différentes barrières culturelles, ethniques, linguistiques, politiques et religieuses, transportant avec lui l'idée d'un monde de paix.

Globalement participer à créer un monde plus beau esthétiquement, socialement et politiquement.

Les Utilisations

Il est possible d'acheter des billets artistiques en ligne sur le site Internet de la BIAM, au cours des différentes manifestations, ou directement à l'artiste selon la législation en vigueur dans le pays où se fait la transaction. Le prix d'un billet est fixé par la BIAM selon la règle 4, quel que soit le nom de l'artiste ou le pays. Le billet est donc un objet de collection attractif, du fait de sa nature d'œuvre unique et de l'augmentation progressive du tarif.

Le producteur d'un billet d'Art money doit être artiste et validé par la BIAM, peu importe la forme de son art. La quantité de billets produit par ce dernier ne doit pas dépasser la valeur de sa propre capacité de production artistique. Chaque artiste est personnellement responsable de sa production et ne peut la déléguer à d'autres. L'adhésion à la BIAM est gratuite.

Des commerces et sociétés du monde entier acceptent le payement en Art Money. La société décide elle même du pourcentage payable en billet artistique. Art money fonctionne alors comme un complément à la monnaie locale, beaucoup de commerce l'utilise comme un système de bons de rabais. N'importe quelle société peut être enregistrée gratuitement à la BIAM. Les sociétés et commerces enregistrés à la BIAM appliquent et respectent les différentes règles relatives au commerce des billets artistiques.

Des individus du monde entier soutenant le projet de développement de cette monnaie alternative, peuvent être enregistrés comme hôte des artistes et des possesseurs de billets artistiques, dans le programme “ Hôtes et Voyages”. Ce programme permet à un voyageur de rester une nuit ou plus chez un hôte en échangeant un Art money par nuité. Ce système permet aux hôtes de rencontrer chez eux des voyageurs intéressés par le projet et de collectionner en même temps des œuvres originales.

Pour l'instant la BIAM parle anglais. Chaque communication effectuée sur le site se fait en anglais quelle que soit la langue maternelle.

Les Manifestations

En France :

Exposition du plasticien Frédéric Boulleaux au cinquième festival de la bande dessinée de Hérouville-Saint-Clair, Des Planches et des Vaches, du 17 mars au 2 avril 2006.

Exposition et conférence à l'Université de Caen organisées par Frédéric Boulleaux dans le cadre de la manifestation, un mois un peintre, du 1 mars au 31 mars 2007. Invité d'honneur Lars Kraemmer.

Exposition des réalisations de Philippe Evreux au premier festival artisanal de Drumettaz-Clarafond (Savoie) le 13 et 14 juillet 2007.

Exposition du 4 au 30 septembre à la Galerie "l'Art de rien" à Paris, au cours de la manifestation "The BIC show".

Exposition des réalisations de Philippe Evreux, Roland Vazquez, Arnaud Velten et WA [1], le samedi 22 septembre 2007 à Saint-Jean-de-Maurienne dans le cadre de l'inauguration de L'aura oeuvre monumentale de l'association Solid'art. [2]

Opération WA (harmonie)

À l'occasion de la journée Solid'art, un compte d'artiste s'appelant WA a été créé. Celui-ci a permis aux visiteurs de faire des billets directement au cours d'un atelier de création (développement d'une matrice de création). Chaque personne sur la matrice à deux espaces, a dessiné deux billets, un pour elle, puis au choix un autre destiné soit à Solid'art (quelques billets ont été offerts à l'association), soit au collectif d'artistes WA, qui les exposera en France ou au Danemark (sur le site de la BIAM).

Ce concept d'atelier appelé Meta art money o matik, permettra d'une part au collectif WA d'ouvrir d'autres ateliers sous le même nom dans d'autres événements, et d'autre part aux gens de faire des billets (my first art money), afin de comprendre complètement le concept du projet (de l'idée à la production).

Article : Le Dauphiné libéré (Rhône Alpes) du 15 avril 2007, La belle histoire ... L'Art Money, une monnaie alternative et un support artistique accessible à tous

En Belgique :

Exposition à l'Institut Culturel Danois du Benelux à Bruxelles, mars-avril 2007

Au Danemark :

Le 15 Septembre 2007 : participation des art-moneyeurs français à l'exposition Pressen, Copenhague, (Danemark).

Nombreuses autres manifestations en cours ou à venir, voir le site officiel.

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus.