Encyclopédie Wikimonde

Association Intermèdes Robinson

Aller à : navigation, rechercher

L'Association Intermèdes-Robinson est une association à but non lucratif créée en 2005 par des acteurs sociaux volontaires, afin de promouvoir des expériences de vie sociales, éducatives et communautaires. L'association propose des ateliers éducatifs de rue à destination d’enfants, familles et personnes isolées en situation précaire du nord Essonne dans les quartiers, bidonvilles, et hôtels sociaux.

Intermède Robinson est une structure Jeunesse Éducation Populaire, mais aussi agréée par la CAF « Espace de Vie Sociale » à Longjumeau et Centre social à Chilly-Mazarin et affilié MJC.

Association Intermèdes Robinson
Logo de l’association
Cadre
But Éducation et travail social
Fondation
Fondation 2005
Identité
Siège Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 609 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Président Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 609 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Financement Public et privé
Membres Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 609 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Site web Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 609 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Historique

Le travail de l’association repose sur le constat que les enfants des familles précaires n’ont plus accès aux temps et espaces de loisirs classiques, proposés sur leur ville, et rend compte de nombreuses situations de carences en tout genre, conduisant les familles au repli et à l’isolement.

En 2005, lorsqu’elle est créée, le cœur de son action se situe autour d’ateliers en pied d’immeuble au niveau du quartier Sud de Longjumeau et d’une parcelle maraîchère mise à disposition par une commune voisine, défrichée puis cultivée collectivement. Des ruches vont également être aménagées.

Ces ateliers s’adressent aussi bien aux enfants, y compris les plus jeunes, accompagnés ou non, qu’à leurs parents ou toute autre personne. Ils servent également de points de rassemblement pour des adolescents qui trouvent dans l’association un lieu de bénévolat et d’organisation de leurs loisirs. Ils sont aussi une possibilité pour les personnes isolées de retrouver une vie sociale. Au fil du temps et des rencontres, les projets se sont multipliés et ajustés en fonction des besoins exprimés.

En 2005 l’association employait une permanente, et compte aujourd’hui 10 salariés, des services civiques et stagiaires. Elle est également soutenue par de nombreux bénévoles.

Fin 2008, elle a lancé ses premiers ateliers dans le bidonville de Moulin-Galant, au croisement des communes de Corbeil-Essonne, Villabé et Ormoy et s’attache à suivre les familles sans cesse appelées à reconstruire leur espace de vie à la fréquence des expulsions et destruction des camps qui se succèdent.

En 2014, elle démarre des ateliers dans les hôtels sociaux, auprès des personnes hébergées par le 115.

En 2015 l’association est agréée Organisme de Formation et ouvre l’Institut de Pédagogie Sociale. En plus de son activité dans l’espace public, elle propose 3 sessions de formation en Pédagogie Sociale.

Depuis 2015, les projets autour de la cuisine communautaire mais aussi autour de la danse et du chant, prennent de l’ampleur.

En 2017, avec le bailleur social du quartier de Bel Air à Longjumeau, un nouveau jardin a été inauguré. La parcelle est toujours cultivée collectivement et les ateliers donnent lieu, là encore, à de nombreuses rencontres et échanges intergénérationnels et interculturels.

2019 a été l’année d’une tournée d’été de la troupe Aven Savore, aux côtés du Haïdouti Orkestar et d’Ibrahim Maalouf sur différents festivals.

Buts

Les objectifs de l'association sont :

  • développer et inventer de nouvelles modalités d’animation, d’éducation, de vie sociale et collective, en dehors des structures et des institutions traditionnelles
  • intervenir directement sur les lieux de vie précaire[1]
  • assurer une permanence sociale pour les habitants du quartier où intervient l'association[2]
  • aider les familles marginalisées dans leurs démarches pour la scolarisation des enfants. [3],[4]

Organisation et fonctionnement

Depuis 2005, en s’appuyant sur les principes de la pédagogie sociale, l’association réalise toute l’année, hors les murs, différentes actions éducatives d’accès libre et gratuit, ouvertes à tous: ce sont des ateliers de rue hebdomadaires en pied d’immeuble à Longjumeau (quartier Sud), Chilly-Mazarin, Massy (quartier Opéra), ainsi que dans les bidonvilles[5] et hôtels sociaux du Nord Essonne.[6],[7]

Elle propose également des ateliers de jardinage urbain, de cuisine communautaire de rue, et dans ses locaux, et développe un programme d'alimentation gratuite en partenariat avec la Banque Alimentaire.

La structure permet à des groupes d’enfants de partir pendant les vacances, en mini séjours et séjours vacances famille ; des sorties collectives dans l'environnement proche sont également co-organisées avec les familles elles-mêmes, en partenariat avec la CAF, et avec le soutien de la Région Ile de France. Des soirées conviviales sont organisées avec les habitants volontaires, tous les derniers vendredi du mois, mais aussi des fêtes de quartier plus ponctuelles[6].

Des groupes d'accompagnement à la scolarité (dans le cadre du dispositif CLAS soutenu par la CAF) sont proposés aux enfants, et des ateliers sociolinguistiques ont été ouverts pour les parents ne maitrisant pas le français. L’association mène depuis 2015, une action autour de la danse et du chant. En 2016, encouragée et accompagnée par des membres de Kesaj Tchavé, troupe slovaque, elle a créé une troupe de danse et chant tzigane, « Aven Savore », composée d’enfants et d’adolescents d’origines très diverses. Aven Savore (qui signifie « Venez tous » en langue tzigane) se produit avec des formations musicales reconnues et des artistes internationaux. [8]

Au niveau de ses locaux, l’association assure une permanence sociale, médicale, et un accueil de loisirs avec des clubs d'enfants les mercredis et congés scolaires. En 2016 elle a agrandi sa capacité d’accueil avec l’ouverture d’une cuisine dédiée aux ateliers alimentaires et a ouvert plus récemment une cantine sociale pour accueillir les enfants exclus du dispositif communal.

Pédagogie sociale

La Pédagogie sociale est une pédagogie influencée par de grands auteurs/ éducateurs, tels que célestin Freinet, Janus Korczak ou Paulo Freire. La pédagogie sociale vise à expérimenter de nouvelles façons de vivre et travailler et éduquer ensemble, avec tous les âges et à partir de toutes les cultures. Elle repose sur des grands principes[9] (inconditionnalité de l’accueil, recherche de l’autonomie ) et se définit également par la production d’outils adaptés à ses activités (pratiques de conseils ou d’assemblées, journal, correspondance, organisation du travail communautaire, etc).

Notes et références

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).