Encyclopédie Wikimonde

Association Vendée militaire

Aller à : navigation, rechercher

L'Association Vendée militaire est une association française d'orientation légitimiste commémorant la guerre de Vendée et de la Chouannerie. Son site Vendée Militaire permet de se rendre compte des activités. La Vendée Militaire a été créée en 1976 par Dominique Lambert de la Douasnerie[1].

Activités

Publications

Dominique Lambert de La Douasnerie, auteur de différents ouvrages sur la Vendée, comme Souvenirs de l'épopée vendéenne, vieilles archives vieilles histoires,(Paris,ed. Christian), Le drapeau blanc en exil (Paris, ed. Guénégaud), le champ des martyrs d'Avrillé... dirige la revue trimestrielle Savoir depuis 1976, constituée d'articles historiques, à laquelle s'ajoute la bimestrielle Lettre aux amis de la Vendée militaire[1].

L'association publie également une série intitulée Paroisses et Soldats de l'Armée Vendéenne. Cette série de plus de 100 cahiers publie des recherches sur la Vendée militaire, et des notices biographiques des insurgés et la liste des victimes paroisse par paroisse. Ainsi les localités comme Andrezé, Le Voide, Maulévrier, La Chapelle-du-Genêt, Saint-Florent-le-Vieil, Chanzeaux, Beaupréau, La Poitevinière ont été étudiées. La série publie aussi des textes rares, comme les mémoires de François Blon, cousin de Jacques Cathelineau.

Commémorations de la chouannerie

La Vendée militaire organise chaque année son assemblée générale au cours d'une Journée vendéenne. À l'occasion de ces journées, la Vendée militaire pose des plaques commémoratives ou inaugure des monuments. Ces plaques et ces monuments sont destinés à perpétuer le souvenir d'un officier ou d'un soldat vendéen, d'un combat ou d'un massacre de Vendéens. La Vendée militaire sauve ou met en valeur des tombes de combattants vendéens dans les cimetières de l'ancien territoire insurgé (ainsi à La Poitevinière, à Montfaucon, etc.), et à l'étranger celles des serviteurs de la famille royale en exil (ainsi à Lanzenkirchen, Autriche). Une promenade-conférence est toujours au programme de nos journées vendéennes. D'autres promenades vendéennes sont organisées en complément des veillées vendéennes. Elles permettent de découvrir, sur place, les détails de l'histoire de la guerre de Vendée.

De temps en temps, la Vendée Militaire organise un voyage de 11 à 12 jours “sur les pas de la famille royale en exil”. Il s'agit de l'exil, à partir de 1830, de Charles X et de sa famille. Ces voyages conduisent les pèlerins en Autriche (Vienne, Frohsdorf, Brunnsee), en Italie (Venise), en Slovénie (Goritz), etc. La Vendée militaire a déjà organisé cinq voyages autour de Charles X, du duc et de la duchesse d'Angoulême, du comte et de la comtesse de Chambord, de Louise de Parme et des fidèles serviteurs de la famille royale. Ces voyages ont fait l'objet d'un ouvrage, Erreur Lua dans Module:Outils à la ligne 73 : attempt to index local 'frame' (a nil value)..

Activités politiques et religieuses

Monarchiste légitimiste (Gonzalve de Bourbon est un temps président d'honneur de l'association), Vendée militaire tente de réunir catholiques et royalistes autour des idéaux de la Chouannerie[1],[2].

La généalogie

L'association dispose d'un Cercle des descendants (et apparentés) des soldats vendéens et chouans et des victimes de la Révolution dans l'Ouest, réservé aux descendants de vendéens ou de chouans, ou d'une victime de la Révolution.

Notes et références

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 Erreur Lua dans Module:Outils à la ligne 73 : attempt to index local 'frame' (a nil value).
  2. Erreur Lua dans Module:Outils à la ligne 73 : attempt to index local 'frame' (a nil value).

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).