Encyclopédie Wikimonde

Association de psychanalystes et psychothérapeutes jungiens

Aller à : navigation, rechercher
Association de psychanalystes et psychothérapeutes jungiens
Cadre
But Réunir des professionnels se référant à l'œuvre de Jung
Zone d’influence France
Fondation
Fondation 2014
Identité
Siège Paris, France
Personnages clés Carl Gustav Jung , Marie-Louise von Franz, Elie Humbert
Président Henri de Vathaire
Membres Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Site web http://www.appj.fr

L'Association de psychanalystes et psychothérapeutes jungiens (APPJ) est une société de psychanalyse jungienne fondée à Paris en 2014.

Description

Association à but non lucratif, elle est régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901.

L'APPJ est une société savante qui regroupe des psychanalystes et des psychothérapeutes, se référant, dans leur pratique clinique et leur approche théorique, à l'œuvre du psychiatre suisse Carl Gustav Jung (1875-1961)[1].

Historique

L'APPJ[2],[3],[4],[5] a été fondée par des psychanalystes issus de la Société française de psychologie analytique (SFPA), dans le but de construire une expérience du travail en commun.

On compte parmi ses membres deux anciens présidents de la SFPA, ainsi que deux anciennes directrices de l'Institut de formation C. G Jung et un total de cinq anciens didacticiens de la SFPA.

Si en janvier 2016, l'ensemble des membres est constitué de membres ou anciens membres de la SFPA et de l'IAAP, l'Association de psychanalystes et psychothérapeutes jungiens annonce avoir pour vocation d'accueillir des professionnels déjà en exercice et en recherche d'un approfondissement de l'orientation jungienne. Cette formation continue[Quoi ?] permet ainsi de diversifier l'origine de ses membres.

Par ailleurs, l'APPJ a reçu la caution morale[réf. souhaitée] de différentes personnalités du monde jungien, membres d'honneur de cette association. On note parmi ceux-ci la présence de deux anciens présidents de la SFPA et directeurs de l'institut de formation C. G Jung (Denyse Lyard[6] et Gilbert Masse[7]), de Michel Cazenave, homme de culture et de radio (France Culture), philosophe et écrivain, ainsi que celle de Juliette Vieljeux[8], ancienne présidente des Cahiers jungiens de psychanalyse, présidente des Éditions Le Martin Pêcheur/ domaine jungien, qui a établi la Bibliographie raisonnée des écrits de Jung.

Objet

L'objet de l'APPJ est de réunir des professionnels de la psychanalyse et de la psychothérapie en vue de s'initier à ou d'approfondir l'approche clinique de la pensée de Jung et de ses successeurs. Ces professionnels adhèrent aux valeurs humanistes, qui découlent de l'approche jungienne de la psyché.

Cette association se veut innovante dans son fonctionnement. En lien étroit avec « l'esprit du temps » (Zeitgeist) sont mises en œuvre, au sein de cette structure, des valeurs émergentes du monde actuel :

  • la coopération, à la rencontre de l'altérité dans la reconnaissance et la prise en compte de la diversité et de l'unicité de chacun,
  • l'horizontalité des relations, qui se substitue aux relations hiérarchiques,
  • la communication non violente ou CNV,
  • la méthode du consensus ou prise de décision par consentement

Enjeu pour le monde jungien

L'émergence de cette association impulse une nouvelle forme à la pensée jungienne et à la pratique analytique jungienne en France.

Loin de renier son histoire et la formation d'origine de ses premiers membres, sa création s'inscrit dans l'histoire collective de la psychanalyse jungienne, dont elle souhaite revivifier l'esprit. Elle s'inscrit également dans la pensée jungienne, qu'elle applique, c'est une nouveauté, aux groupes et organisations.

Le fonctionnement de cette association est détaillé sur son site. Certaines propositions permettent d'approcher ce remaniement de l'expérience groupale, à partir de la pensée de Jung. Deux grands concepts jungiens (le Soi et l'ombre) ont, en effet, présidé au choix des méthodes de travail et d'organisation.

L'ombre est un archétype à l'œuvre dans les relations individuelles, mais également au niveau groupal. Elle est partie prenante de l'entièreté du fonctionnement psychique. A ce titre, loin de chercher à l'éliminer, l'enjeu est, au contraire, de l'intégrer à la vie consciente. Pour cela, l'APPJ propose l'utilisation de certains outils pour la rendre visible puis l'analyser et s'assurer ainsi qu'elle ne détruira pas le groupe. Au rang de ces différents outils, on trouve la CNV par exemple, qui loin d'être un exercice idéalisant, devient une approche sans complaisance, de la relation à soi d'abord et ensuite de la relation à l'autre, concrétisant une transformation des automatismes émotionnels et mentaux. À travers l'appropriation des divers outils proposés, chacun est ainsi mis à l'épreuve à titre individuel dans le collectif, un collectif qui en ressort consolidé.

Quant à l'expérience du Soi, union paradoxale du multiple et de l'Un, il s'agit cette fois, au niveau groupal, d'unifier et tenir ensemble, sans clivage ni expulsion, la reconnaissance de la diversité ainsi que l'unicité de chacun. Un outil tel que la méthode de décision par consentement peut en favoriser la survenue. Certains espaces, comme le groupe de pairs en atelier clinique, en permettent également l'expression. L'horizontalité qui prévaut dans ces groupes, là où un système hiérarchique favorisait la projection sur les leaders de la fonction parentale, crée de fait les conditions nécessaires à son émergence, au fil de la construction d'un espace commun.

Activités scientifiques

Les membres de cette association sont impliqués dans l'étude et la diffusion de la pensée de Jung et des Jungiens contemporains, ainsi que dans le développement de cette pensée et la poursuite des recherches au niveau clinique (pathologies d'émergence actuelle, thérapie d'enfant, jeu de sable…).

Plusieurs de ses membres collaborent aux Cahiers jungiens de psychanalyse[9].

Certains ont également publié des ouvrages spécialisés [10],[11],[12],[13] et participé à la rédaction de nombreux dictionnaires de référence : Dictionnaire Jung [14], Dictionnaire international de la psychanalyse [15] et Dictionnaire de Psychologie [16] , ainsi qu'à des ouvrages collectifs anglo-saxons, italiens, brésiliens etc.

On note également l'implication de différents membres dans le monde éditorial jungien, à travers des activités au sein du comité éditorial des Cahiers Jungiens de Psychanalyse[17] ou aux éditions Le Martin Pêcheur / Domaine Jungien[18].

Enfin, l'association compte parmi ses membres des traducteurs de l'œuvre de Jung pour les éditions Albin Michel (récemment, Viviane Thibaudier pour le Séminaire de 1925 publié en 2015[19], Cyrille Bonamy et Viviane Thibaudier pour les Conférences Tavistock publiées en 2011)[20].

Notes et références

  1. Présentation de l'association sur son site.
  2. Lien vers l'APPJ sur le site de la "Société Belge de Psychologie Analytique"
  3. Lien vers l'APPJ de l'"Antenne Romande du CG Jung Institut de Zürich"
  4. Lien vers l'APPJ sur le site "cgjung.net"
  5. Mention sur la page de présentation de l'éditeur jungien "Le Martin Pêcheur"
  6. Membre de la SFPA de 1979 à 2015, Denyse Lyard a occupé les fonctions de directeur de l'Institut CG Jung de Paris, de formatrice, de présidente. Elle a introduit l'œuvre de Michael Fordham et surtout celle d'Erich Neumann, support de sa clinique et de son enseignement.
    « Les analyses d'enfants, une clinique jungienne », Paris, Albin Michel, Collection : Bibliothèque Jungienne, 1998.
    Articles publiés dans la revue des "Cahiers Jungiens de psychanalyse"
  7. Articles publiés dans la revue des "Cahiers Jungiens de psychanalyse"
  8. Présidente de l'association Le Martin-Pêcheur / Domaine jungien. Psychanalyste, membre honoraire de la Société Française de Psychologie Analytique. Ancienne présidente des Cahiers jungiens de psychanalyse, est l'auteur de Jung, Catalogue chronologique des Écrits (Cahiers Jungiens de Psychanalyse, 2004).
    Articles publiés dans la revue des "Cahiers Jungiens de psychanalyse"
  9. Quinze rédacteurs pour un total de 121 articles recensés à l'ouverture du site de l'APPJ en 2016, information disponible sur le site de l'APPJ dans les fiches individuelles des membres et sur le site des Cahiers jungiens de psychanalyse
  10. Allain-Dupré, B., Guérir de sa mère, de la blessure à la réalisation de soi, Paris, Eyrolles, 2013. Réédition augmentée en avril 2016. Cet ouvrage a fait l'objet d'une émission sur France InterFrance Inter.
  11. Thibaudier, V., 100% Jung, Paris, Eyrolles, 2011 (ouvrage traduit en brésilien, italien et chinois)
  12. Bonamy, C. et Vandenbroucke, B ., Le jeu de sable. une pratique psychanalytique, Paris, Martin Pêcheur Domaine Jungien, 2015
  13. Erreur Lua dans Module:Outils à la ligne 73 : attempt to index local 'frame' (a nil value).
  14. Dictionnaire Jung, Paris, Ellipses, 2008, (sous la direction d'A. Agnel)
  15. Erreur Lua dans Module:Outils à la ligne 73 : attempt to index local 'frame' (a nil value).
  16. Erreur Lua dans Module:Outils à la ligne 73 : attempt to index local 'frame' (a nil value).
  17. Cahiers Jungiens de Psychanalyse
  18. Les éditions - Le Martin-Pêcheur / Domaine jungien
  19. Introduction à la psychologie jungienne
  20. Sur les fondements de la psychologie analytique

Articles connexes

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).