Encyclopédie Wikimonde

Association française de l'accompagnement professionnel personnalisé

Aller à : navigation, rechercher
Association française de l'accompagnement professionnel personnalisé
[[Fichier:Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value). |frameless |upright=1 |alt=Logo de l’association ]]
Cadre
Forme juridique Association loi de 1901
Fondation
Identité
Siège Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Président Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Membres Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Site web http://www.afapp.org

L'Association française de l'accompagnement professionnel personnalisé ou AFAPP est une association loi de 1901 dont le but est de définir et promouvoir la notion d’accompagnement professionnel personnalisé (APP) de type (coaching), que cet accompagnement soit individuel ou collectif.

Historique

En 2010, un groupe-projet sous la présidence de Dominique Jaillon, sociologue, fonde l’AFAPP. Les membres fondateurs de l’association sont des praticiens de l’accompagnement, enseignants, chercheurs, formateurs, consultants, coachs, managers, responsables RH, psychologues, psychosociologues, psychanalystes.

L’objectif général n’est pas de créer une nouvelle association de professionnels avec un processus d’accréditation et un objectif de développement du marché de l’accompagnement. Il est de développer une réflexion sur l’évolution des pratiques de l’accompagnement en référence à l’ensemble des sciences humaines et dans une perspective de reliance[Quoi ?] entre ces différentes disciplines.

L’AFAPP se propose ainsi de se constituer comme un :

  • Lieu de recherche et de réflexion sur les pratiques de l’accompagnement et sur leurs modalités de mise en œuvre dans différents dispositifs, son cadre de référence se rapporte de manière explicite à l’ensemble des sciences humaines: philosophie, psychologie, psychosociologie, sociologie clinique, analyse institutionnelle, analyse systémique, psychanalyse et plus généralement à l’ensemble des recherches visant à penser les articulations entre les notions d’individu, de groupe, d'organisation et d'institution.
  • Lieu de recherche-action, de confrontation et d’échanges pour les professionnels de l’accompagnement, qu’ils soient enseignants, chercheurs, formateurs, consultants, coachs, managers, responsables RH, psychologues, psychosociologues, psychanalystes.
  • Lieu d’organisation d'événements - conférences, colloques, séminaires, ateliers et publications - destiné à soutenir toute forme d’accompagnement professionnel personnalisé (APP).

L’APP tel qu’il est revendiqué par l’association, relève d’une pratique d’accompagnement réflexif. Ce dernier est défini à la fois comme une activité :

  • d’introspection qui consiste à se prendre soi même en tant qu’accompagnant, comme objet d’observation à des fins d’analyse et de compréhension de ses actions. Il s’agit dans cette perspective, de mobiliser de manière conjointe le sujet réflexif, le sujet émotionnel et le sujet psychique afin que l’individu puisse se ré-approprier son histoire et la mette en relation avec son présent ;
  • d’extrospection, pour comprendre comment la société façonne l’individu et influence sa manière d’être au monde. Ainsi que l'indique Danilo Martucelli, « Il s’agit de comprendre que le changement personnel n’est pas avant tout une affaire de travail sur soi mais plutôt de remariage avec le monde »[1] ;
  • de recherche sur la dimension sociale, éthique et politique de l’accompagnement.

Orientation des travaux de l’AFAPP

L’association se réfère à deux principes directeurs. D’une part, l’élaboration d’une réflexion théorique sur l’accompagnement professionnel personnalisé qui s’intéresse aux recherches produites dans le champ de la pédagogie et de l’accompagnement des adultes. Il s’agit en effet d’un domaine en pleine évolution notamment avec les démarches portfolios, qui mettent l’accent sur la capitalisation des acquis de l’expérience pour en dégager des savoirs d’action, sur l’histoire de vie de l’accompagné, mais surtout qui mettent l’apprenant et l’accompagnant dans une position de co-construction du savoir. La réflexion doit également s’appuyer sur des dispositifs novateurs comme le dessin réflexif, l’autobiographie réflexive, la pratique du journal de l’accompagnement, par exemple et sur des recherches produites dans le champ des démarches de bilan de compétence, de VAE, dans celui aussi de la souffrance au travail et des risques psychosociaux, etc.

D’autre part, une nécessaire réflexion sur la dimension éthique des pratiques d’accompagnement professionnel, dans la mesure où nous sommes dans un contexte d’émergence du sujet au travail. Cette insistance nouvelle sur l’éthique va de pair avec l’importance attribuée à la personne, l’individu, le sujet, devenu très largement point de référence, pivot à partir duquel se lisent les rapports sociaux.

En termes de repères philosophiques ou sociologiques, l’AFAPP se situe du côté de la liberté du sujet en référence à la position de Jean-Paul Sartre qui écrivait : « ce qui est important ce n’est pas ce que l’on a fait de moi mais ce que je fais de ce que l’on a fait de moi »[2]. Position reprise et proposée en ces termes en 1987 par Vincent de Gaulejac : « l’individu est le produit d’une histoire dont il cherche à devenir le sujet »[3].

Cette liberté du sujet professionnellement accompagné est ainsi envisagée seulement pour celui qui découvre qu’il y a du possible et du réalisable par lui et avec les autres : sujet mis en tension dialectique - pour reprendre les travaux de Vincent de Gaulejac dans son ouvrage Qui est « je » ?[4] entre :

  • celui qui pense – du côté de la conscience (sujet réflexif) ;
  • celui qui doit advenir face aux processus intrapsychiques – du côté de l’inconscient (sujet du désir) ;
  • celui qui cherche à advenir face aux déterminations sociales – du côté de l’individu social (sujet socio-historique).

Activités

Conférences et séminaires

L’association organise régulièrement des conférences et séminaires sur des thèmes en lien avec l’accompagnement[5].

Le séminaire fondateur de janvier 2010 se voulait orienté sur l’accompagnement des processus de construction identitaire avec notamment les interventions de Maela Paul, chercheur à l’Université de Nantes à propos de l’accompagnement en tant que posture professionnelle spécifique et Olivier Devillard, coach, directeur de l’IFOD sur la culture d’entreprise et le « Nous » invisible.

Le second (octobre 2010) a porté sur l’importance de l’histoire de vie dans l’accompagnement du sujet au travail. Sont intervenus Christine Delory-Momberger, professeur en sciences de l’éducation à l’université de Paris 13, Présidente de l’ASHIVIF-RBE (Association des histoires de vie en formation - Recherche biographique en éducation) sur le thème Histoire de vie et accompagnement et Philippe Missotte, anthropologue, chercheur et formateur (Collège coopératif, université de Paris III) sur l’accompagnement des adultes par la recherche-actionl’autobiographie raisonnée au développement de projet et sur l’héritage d’Henri Desroche

Le troisième séminaire (février 2011) touchait plus particulièrement à l'apport de la sociologie dans l'accompagnement des processus de construction identitaire avec les interventions de Nicole Aubert, sociologue et psychologue, professeur à l'École supérieure de commerce de Paris (ESCP-Europe) et au Laboratoire de changement social (LCS) sur la société hyper – moderne, ses ruptures et contradictions. Danilo Martuccelli , sociologue, professeur à l'université Paris V-René Descartes et au Centre de recherche sur les liens sociaux (CERLIS) a quant à lui, développé le concept de société singulariste.

Le quatrième (mai 2011) était consacré à l’apport de la Gestalt avec Claudia Gaulé et Daniel Cortesi, Gestalt-praticiens, formateurs et superviseurs de coachs. Il s’agissait ici de rappeler les origines de la Gestalt, son développement et ses impacts sur l’accompagnement dans les entreprises: approche thérapeutique, mode d’accompagnement des entreprises et philosophie de vie.

Lors du cinquième (février 2012) Daniel Feldhendler de l’université Goethe de Francfort, formateur en théâtre-récit, dramaturgie relationnelle et psychodrame est intervenu sur le thème du théâtre et récit de vie: Pour une dialectique de l'accompagnement en action.

Avec le sixième séminaire (mai 2012) ce sont les contributions de l’existentialisme sartrien à l’accompagnement professionnel qui ont été évoquées avec l’intervention de Irène Ehrlich, psychologue, psychosociologue, membre du Laboratoire de changement social, université Paris 7 - Denis Diderot. L’année 2013 a vu se dérouler plusieurs séminaires:

Le septième séminaire a porté sur la théorie et la pratique de l'intervention socianalytique dans les organisations. Christiane Gilon et Patrice Ville, sociologues, se sont attachés à souligner l’articulation des concepts d’individu, de groupe, d’organisation et d’institution.

Lors du huitième, Jean-Louis Cressent, coach et superviseur, s’est plus particulièrement intéressé à la qualité de la présence et du développement perceptif dans la relation d'accompagnement.

Anne-Lise Ulmann, maître de conférence au CNAM et Olivier Minne, ancien proviseur, ont, au cours du neuvième, orienté leur réflexion sur l’intervention dans une organisation à partir de l'analyse des situations de travail, l’une en qualité d’intervenant externe, l’autre à partir de son retour d’expérience de proviseur dans un établissement scolaire.

Lors du dixième séminaire, Muriel Molinié a introduit la conférence de Gaston Pineau, professeur émérite à l’Université François Rabelais de Tours, qui a développé une réflexion autour du thème autoformation et accompagnement, entre autonomie et hétéronomie [6].

L'année 2013 s’est terminée par un colloque international intitulé Imaginaires, récits de soi et relation à l’altérité. Organisé par Muriel Molinié (AFAPP et université de Cergy-Pontoise) et Hugues Pouyé (Cours municipaux d’adultes de la Ville de Paris) celui-ci s’est tenu le 2/12/2013 au Pavillon de l’Arsenal à Paris sur le thème suivant: accompagner et valoriser l’expérience de la mobilité et de la migration dans la cité. Quatre conférenciers sont intervenus: Danilo Martucelli, sociologue, univ. Paris Descartes, membre de l'IUF, CERLIS-CNRS a communiqué sur La mobilité et l’imaginaire de la mobilité, inflexions contemporaines[7]. Diane Farmer, Pr des Universités, Dir. du Centre de recherche en éducation franco-ontarienne / OISE, Univ. de Toronto et Gail Prasad, doctorante, OISE, Univ. de Toronto ont communiqué sur Mise en récits de la mobilité chez les élèves plurilingues : Expériences canadiennes. Enfin, Martine A. Pretceille, Pr émérite des universités a communiqué sur la Relation d'accompagnement et l’éthique de l’altérité[8].

L’année 2014 a été consacrée à une série d’événements et rencontres associatives organisés par l’AFAPP avec de nombreux partenaires scientifiques : tout d’abord, la thématique Accompagner et valoriser l’expérience de la mobilité et de la migration dans la cité a été déclinée en quatre demi-journées coordonnées par Muriel Molinié et Hugues Pouyé: médiations artistiques, expériences migratoires et pluralité linguistique et culturelle ; une approche clinique de l’activité didactique en contexte migratoire ; accompagner et valoriser les parcours migratoires des doctorants et docteurs étrangers en France dans le monde de la recherche et de l’innovation ; médiations par la photographie et le collage, expériences migratoires et pluralité linguistique et culturelle.

Le 10 octobre 2014 s'est tenu à l’AP-HP (Assistance publique des hôpitaux de Paris) le premier colloque national, sur le thème: Coaching interne, politique RH et accompagnement professionnel personnalisé, en partenariat avec l’AP-HP et la revue Le sujet dans la Cité.

Ateliers d'analyse des pratiques

L’AFAPP organise également des rendez vous d’analyse des pratiques dont l’objectif est de confronter et mettre en perspective la pratique d’accompagnement personnalisé ou collectif entre pairs et de s’inscrire dans une approche prenant en compte les dimensions individuelles, collectives, organisationnelles, institutionnelles et environnementales.

Publications

L’AFAPP est partenaire de la revue Le sujet dans la cité. Sous la direction de Dominique Jaillon, l’ouvrage intitulé: Du coaching à l’accompagnement professionnel personnalisé vise à clarifier les enjeux théoriques et éthiques qui fondent la démarche de l’accompagnement professionnel personnalisé et à mettre en débat les professionnels plaçant l’articulation individu-groupe-organisation-institution au centre de leurs pratiques d’accompagnement des acteurs sociaux. Par la complémentarité des regards convoqués, ce volume apporte une contribution au combat intellectuel nécessaire pour que les sciences humaines contribuent aux processus d’émancipation de sujets libres et d’acteurs conscients de leurs choix [9].

Notes et références

  1. Danilo Martucelli, La société singulariste, Armand Colin (26 mai 2010), (ISBN 978-2200248642)
  2. Jean-Paul Sartre, Qu'est-ce que la littérature ?, Gallimard, 1948, (ISBN 978-2070323067)
  3. Vincent de Gaulejac, La névrose de classe, Hommes et Groupes (3e éd. rev. et augm du 5 mai 1992), (ISBN 978-2869840140)
  4. Vincent de Gaulejac, Qui est « je » ?, Seuil, 12 mars 2009, (ISBN 978-2020993715)
  5. Vidéothèque AFAPP
  6. Compte-rendu de Conférence de Gaston Pineau, H Fromont, Repaira (Réseau des professionnels de l'accompagnement et de l'intervention par la recherche-action)
  7. Intervention de Danilo Martucelli, colloque international 2 décembre 2013
  8. Intervention de Martine A Pretceille, colloque international 2 décembre 2013
  9. Dominique Jaillon, Rendre lisible une conception sociologique et socianalytique de l'accompagnement du sujet dans la Cité, espace éditorial Le sujet dans la Cité/L’Harmattan, Hors-série Le sujet dans la Cité - Actuels n° 3, mars 2014

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).