Encyclopédie Wikimonde

Association théâtrale des étudiants de Paris 3

Aller à : navigation, rechercher

L'Association théâtrale des étudiants de Paris (ATEP) est une association loi 1901 créée originalement par Ariane Mnouchkine, le 27 octobre 1959, après son retour à Paris suite à ses études à l'Université d'Oxford[1]. Elle a été abandonnée en 1964 au moment où la troupe devient professionnelle et ses membres créent le Théâtre du Soleil, s'installant, quelques années plus tard, à La Cartoucherie de Vincennes. Au début des années 1970, à l'ouverture de l'Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3, des étudiants reprennent l'association qui devient depuis l'ATEP3 (Association théâtrale des étudiants de Paris 3).

Histoire

L'ATEP

Fondée par Ariane Mnouchkine avec le soutien de la photographe Martine Franck, l'ATEP (Association Théâtrale des Étudiants de Paris) commence son histoire le 27 octobre 1959, à l'Université de la Sorbonne (où les deux se sont rencontrées). La création de cette association suit une initiative de « théâtre étudiant universitaire » suivant la mêle lignée du travail réalisé par Jean-Pierre Vincent et Patrice Chéreau au lycée Louis-le-Grand, et par Jacques Nichet à l'École Normale Supérieure (rue d'Ulm à Paris). Ainsi, Mnouchkine (comédienne et metteuse en scène) en devient la première présidente et animatrice.

Cette association a la particularité d'accueillir des étudiants de différentes disciplines (théâtre, médicine, droit, sciences politiques, etc.),de toutes les universités de Paris, et de leur proposer une formation pleine d'influences diverses (orientales, anglaises, méthode de Jacques Lecoq, etc.) désirant combler la formation pratique limitée dans l'université française[2],[3]. Il s'agit d'une jeune troupe cosmopolite (de fait, pour 1961 elle compte parmi ses membres des étudiants venus de la Suède, le Guatemala, la Yougoslavie, la Martinique, l'Égypte, Le Canada et l'Australie[3]) désireuse de tester des nouvelles formes de théâtre, toujours en favorisant le travail collectif tel une tribu ou famille théâtrale, en ayant pour but celui d'établir des nouvelles relations d'échange avec le public et de faire du théâtre populaire de qualité, tout en se distinguant du théâtre bourgeois. Le travail d'Ariane Mnouchkine prend la forme d'une recherche autour de la capacité du théâtre à représenter l'époque contemporaine[2].

La principale activité de l'ATEP est la production et mise en scène de pièces de théâtre, cependant ceci n'est pas sa seule mission. De fait, l'ATEP organise également des cours gratuits de jeu théâtral, de scénographie et de design avec des professionnels du spectacle vivant (souvent avec des membres de l'École internationale de théâtre Jacques Lecoq), tout comme des conférences (notamment Jean-Paul Sartre), et elle accueille des troupes étrangères[3],[4].

Après Ariane Mnouchkine, la présidence de l'ATEP passe par des comédiens et metteurs en scène comme Jean-Claude Penchenat et Philippe Léotard, sans oublier son parrain et président d'honneur Roger Planchon (nommé par Ariane Mnouchkine), entre autres, jusqu'à la fondation du Théâtre du Soleil en 1964 qui entraîne l'abandon de l'ATEP en tant que-t-elle[4]. De plus, afin d'enrichir le travail de l'association, l'ATEP organise en 1959 une lecture de Jean-Paul Sartre sur le thème de "Théâtre épique et théâtre dramatique"[1].

L'ATEP créée en tant que troupe de théâtre amateur, deviendra en mai 1964 la troupe professionnelle du Théâtre du Soleil, suite à la représentation de sa première création (Gengis Khan de Henry Bauchau, 1961) aux arènes de Lutèce[5]. Les membres de la troupe sont alors Ariane Mnouchkine, Georges Donzenac, Myrrha Donzenac, Martine Franck, Gérard Hardy, Philippe Léotard, Roberto Moscoso, Jean-Claude Penchenat, Jean-Pierre Thailhade et Françoise Tournafond[1].

Productions de l'ATEP

1960

- Noces de sang de Federico García Lorca. Mise en scène par Dominique Sérina. Costumes Ariane Mnouchkine[1],[6].

1961

- Gengis Khan d'Henri Bauchau. Mise en scène Ariane Mnouchkine. Costumes Françoise Tournafond. Technique Jean-Claude Penchenat. Joué aux Arènes de Lutèce, en juin[1],[6].

1964

- Les Petits bourgeois de Maxime Gorki. Mise en scène Ariane Mnouchkine. Joué à la MJC (Maison des Jeunes et de la Culture) de la Porte de Montreuil et au Théâtre Mouffetard[6].

L'ATEP3

Ancien logo de l'ATEP3
Logo de l'ATEP3 2011-2014
Logo de l'ATEP3 depuis 2014

Créée lors de l'ouverture de l'Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3 selon l'initiative menée par Ariane Mnouchkine en 1959, l'Association Théâtrale des Étudiants de Paris 3 (ATEP3) a pour objectif de faire vivre la création au sein de l'Université Paris 3. L'ATEP3 souhaite donner à la création étudiante, et notamment au spectacle vivant, les possibilités d'exister et de s'épanouir auprès du public étudiant, mais entend également contribuer à la promotion des créations des étudiants, riches en créativité et en qualité, de la Sorbonne Nouvelle à l'extérieur de l'université.

Dès l'ouverture de l'Université Paris 3, la plus vieille association de cette université s'est impliquée dans un partenariat durable avec son administration à travers divers projets. Pour 2014, l'ATEP3 mène trois actions principales : des ateliers pratiques artistiques (écriture/lecture, jeu théâtral, comédie musicale, danse...) animés principalement par des doctorants et/ou des étudiants en Master 2, des expositions photographiques, et le festival annuel de spectacle vivant « À Contre Sens », anciennement appelé « La Fête théâtrale », créé en 1995.

L'ATEP3 est une Association Loi 1901, apolitique, laïque et à but non lucratif.

Depuis la constitution de l'équipe 2009-2010, l'association s'est mis à la tâche de reformater l'ATEP3 en vue de proposer plus d'activités et d'améliorer celles existantes.

Président Année
Rémi Sabau 2009-2010
Amandine Gilbert 2010-2011
Alain Ramírez Méndez & Anne-Sarah Faget 2011-2012
Alain Ramírez Méndez 2012-2015
Tristan Héraud 2015-2017
Baptiste Choquet & Margot Lahalle 2017-2018
Alicia Gicquel 2018-2019

Activités de l'ATEP3

À partir de la transition de l'ATEP vers l'ATEP3, l'association laisse de côté son statut de « troupe théâtrale » et consacre ses efforts à créer un environnement artistique, au sein de la Sorbonne Nouvelle, idéal pour les jeunes artistes de demain. Bien qu'elle monte, parfois, des pièces théâtrales, la plupart du temps l'ATEP3 aide les troupes théâtrales issues de l'université à se produire.

Le festival de l'ATEP3

Logo du Festival À Contre Sens

Anciennement nommé « Fête Théâtrale », crée en 1995, le festival est l'événement central de l'ATEP3 et se nomme depuis l'édition 2009 : « À Contre Sens ».

L'Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3 et son Institut d'Études Théâtrales (situé dans le Centre Censier) propose depuis son ouverture une formation théâtrale de qualité qui fonde son intérêt sur l'excellence théorique. Malgré la richesse culturelle du lieu, il s'agit d'un campus où l'on ne distingue pas à première vue les pratiques et expérimentations culturelles, malgré le vivier de nouveautés que ces murs abritent. « Pas d'équipement proprement dédié au spectacle et c'est pour cela que l'ATEP3 se devait agir à Contre Sens » dit Rémi Sabau, ancien président de l'ATEP3.

Dans l'idée de valoriser la création étudiante au sein même de l'université, le festival se déroule une fois par an dans la totalité de celle-ci et non pas seulement dans les 4 salles pratiques traditionnelles de l'université. Le parvis, le hall central, le hall des amphithéâtres, les couloirs, la Théâtrotèque Gaston Baty, les toilettes situées au premier étage du bâtiment principal, le hall de la Bibliothèque Universitaire, la cinémathèque, la cafétéria, les salles de cours… toute l'université devient potentiellement une grande scène pour les jeunes artistes issues de la Sorbonne Nouvelle. En allant à contre-sens, le festival va vers le public plutôt que l'inverse.

Théâtre, danse, comédie musicale, jonglage, cirque, marionnette, performance… tout type de spectacle vivant trouve sa place dans ce grand événement annuel fait par et pour les étudiants[7].

Édition Dates Jours Thème Cies. Spectateurs
2010 15 au 22 mai 7 -- 18 650-700 environ
2011 2 au 6 mai 5 Présence et Indifférence : Théâtre au présent 9 863
2012 11 au 20 avril 7 Onz'salles 12 1092
2013 15 au 27 avril 12 Mensonge et Vérité 12 1275
2014 31 mars au 12 avril 12 La Dualité 32 3252
2015 7 au 18 avril 11 -- 31 inconnu
2016 29 mars au 9 avril 11 -- 20 1759
2017 22 mars au 5 avril 13 -- 22 1500 environ
2018 14 au 28 mars 13 -- 25 1200 environ
2019 11 au 23 mars 12 -- à venir à venir



Les Prix du festival

En 2014, afin de fêter les 55 ans de l'association tout comme de valoriser la qualité croissante, d'une année sur l'autre, des spectacles présentés (récompensés et reprogrammés dans d'autres festivals en France et à l'étranger), et l'ampleur et notoriété que le festival atteint (tous les ans, l'association reçoit de plus en plus de candidatures de compagnies étrangères et d'autres régions de France), l'Équipe ATEP3 décide discerner deux prix aux compagnies.

  1. Le 1er Prix du Festival (ou Prix du Jury) est attribué par l'équipe ATEP3 selon plusieurs critères de qualité.
  2. Le Prix du Public, comme son nom l'indique, est attribué par les spectateurs du festival.
Édition Prix Compagnie Spectacle
2014
  • 1er Prix
  • Prix du Public
  • Prix d'Honneur
  • Les Grandoliquents
  • Baal Compagnie
  • En Eaux Troubles / Satinka
  • La Paix chez soi
  • P'tite Souillure
  • prix spécial pour 3 participations consécutives dans le festival (2012, 2013, 2014)
2015
  • 1er Prix
  • Prix du Public
  • Avant l'Aube
  •  ?
  • L'Âge Libre
  •  ?
2016
  • 1er Prix
  • Prix du Public
  • Prix lycéens
  • Bacchantes The Road
  • Collectif Oupeknek
  • In Carne
  • Hommage à un ami disparu
  • Les Paraphiles
  • Overdose 90'
2017
  • 1er Prix
  • Prix du Public
  • Auteurs des flammes
  • Insub' Collectif
  • Dans le plus simple appareil
  • Cheer Up!
2018
  • 1er Prix
  • Prix du Public
  • En Mauvaise Compagnie
  • Mell Aïm
  • Ils s'actualisèrent et eurent beaucoup d'enfants
  • En Solitaire

Quelques Compagnies

Au fil du temps, par le biais du festival, l'ATEP3 a facilité et encouragé la création de jeunes compagnies prometteuses qui cherchent à se consolider dans le milieu artistique après leur première passage dans A Contre Sens. En effet, grâce à ses activités (festival, ateliers, expositions, tables rondes...) l'association cherche à créer des opportunités pour les jeunes étudiants de la Sorbonne afin qu'ils puissent monter et présenter leurs premiers spectacles au sein de l'université, voire parfois ailleurs (Théâtre de la Bastille, Théâtre du Soleil, etc.), sur une scène devant un maximum de public possible.

Voici quelques-unes des compagnies issues de la Sorbonne Nouvelle et du festival de l'ATEP3 :

  • Compagnie les Idées en l'Air (théâtre, performance)
  • Compagnie du Altar (théâtre, danse)
  • In Carne (théâtre)
  • Avant l'Aube (théâtre)
  • Baal Compagnie (théâtre)
  • Collectif du K (théâtre)
  • Cie. Bruta Flor (théâtre)
  • Cie. En Eaux Troubles (théâtre)
  • Cie. Les Grandoliquents (théâtre)
  • Cie. Naranja-Escena (théâtre)
  • Cie. Satinka (danse et jonglage)

Ateliers

Dans la volonté de créer des liens importants entre la théorie et la pratique, l'ATEP3 propose aux étudiants, depuis septembre 2011, plusieurs ateliers pratiques au sein de l'université, projet qui a inspiré la création d'ateliers au sein du Service d'Action Culturelle de Paris 3, en juin 2012. Les ateliers sont animés généralement par des étudiants de master 2 et des doctorants, voire par des artistes en voie de professionnalisation (parfois issus des compagnies et associations partenaires de l'ATEP3 : compagnie Les Idées en l'Air, compagnie du Altar, association franco-mexicaine Al Alma, compagnie franco-mexicaine Naranja-Escena, compagnie Satinka, compagnie Les Silencieux).

L'association propose un atelier d'écriture (Premières Plumes), existant depuis septembre 2011, et des ateliers d'expérimentation qui changent tous les ans. Chaque atelier se déroule soit sur une semaine (sous forme de stage) soit sur le long d'un ou deux semestres (à la cadence d'une fois par semaine). Pendant ce temps l'intervenant-étudiant/semi-professionnel a la possibilité de tester un des aspects de sa recherche et le faire partager avec d'autres jeunes étudiants. Parfois, ces ateliers proposent des spectacles de fin d'année lors du festival annuel A Contre Sens.

Notes et références

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3 et 1,4 Erreur Lua dans Module:Outils à la ligne 73 : attempt to index local 'frame' (a nil value).
  2. 2,0 et 2,1 Ariane Mnouchkine, 21/10/2014
  3. 3,0, 3,1 et 3,2 Erreur Lua dans Module:Outils à la ligne 73 : attempt to index local 'frame' (a nil value).
  4. 4,0 et 4,1 Histoire du Théâtre du Soleil
  5. Ariane Mnouchkine
  6. 6,0, 6,1 et 6,2 Erreur Lua dans Module:Outils à la ligne 73 : attempt to index local 'frame' (a nil value).
  7. A Contre Sens

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).