Encyclopédie Wikimonde

Attaque du 19 juin 2017 sur les Champs-Elysées

Aller à : navigation, rechercher

Attaque du 19 juin 2017 sur les Champs-Élysées

Localisation Avenue des Champs-Élysées (Paris 8e)
Cible Fourgon de gendarmerie
Coordonnées Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 566 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Date 19 juin 2017
15 h 42 (UTC+1)
Type Attentat-suicide
Attaque à la voiture-bélier
Armes Voiture, bonbonne de gaz, AK-47, explosifs, arme de poing
Morts 1 (le terroriste)
Blessés 0
Auteurs présumés Adam Djaziri
Participants 1
Organisations Drapeau de l'État islamique État islamique (allégeance du suspect)
Mouvance Terrorisme islamiste

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Attaque du 19 juin 2017 sur les Champs-Elysées

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

(Voir situation sur carte : Île-de-France)
Attaque du 19 juin 2017 sur les Champs-Elysées

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Attaque du 19 juin 2017 sur les Champs-Elysées

Géolocalisation sur la carte : 8e arrondissement de Paris

(Voir situation sur carte : 8e arrondissement de Paris)
Attaque du 19 juin 2017 sur les Champs-Elysées

L'attaque du 19 juin 2017 sur les Champs-Élysées est une attaque terroriste perpétrée sur l'avenue des Champs-Élysées à Paris. L'assaillant meurt au cours de cette attaque.

Contexte

L'attaque s'est déroulée deux mois après l'attentat du 20 avril 2017 sur les Champs-Élysées contre des policiers où l'un d'eux avait trouvé la mort.

Durant le mois de mai et de juin, plusieurs attaques revendiquées par l'État islamique, ont touché l'Europe comme celui de Manchester ou ceux de Londres. Cette attaque intervient également 2 semaines après l'attaque contre des policiers à Notre-Dame de Paris.

Déroulement

L'attaque est perpétrée le 19 juin après-midi sur l'avenue des Champs-Élysées, avenue sur laquelle un attentat mortel avait déjà été commis deux mois plus tôt contre les forces de l'ordre. Un homme conduisant une voiture de type Renault Mégane qui venait depuis la place Charles-de-Gaulle a foncé contre un fourgon de la Gendarmerie nationale française où se trouvaient 8 gendarmes. La voiture a ensuite pris feu et l'assaillant est extrait rapidement de la voiture par les gendarmes. Une fois le feu maîtrisé, des munitions, des armes de poings, une kalachnikov, des explosifs ainsi qu'une bonbonne de gaz sont retrouvés[1].

Profil du terroriste

Adam Djaziri
Terroriste islamiste
Information
Naissance
Drapeau de la France France
Décès (à 31 ans)
Paris (France)
Sexe Masculin
Cause du décès Attentat-suicide à la voiture-bélier
Attentat
Affaires Attaque du 19 juin 2017 sur les Champs-Elysées
Pays Drapeau de la France France
Régions Île-de-France
Ville Paris

Le terroriste présumé, Adam Djaziri, est un homme âgé de 31 ans issu d'une famille salafiste était fiché S pour son appartenance à la mouvance islamiste radicale depuis septembre 2015[2]. L'exploration du contenu de l'ordinateur portable retrouvé dans la voiture a permit de découvrir qu'il avait envoyé sous un faux nom à plusieurs médias le 29 mai 2017 une lettre de menaces[3].

Adam Djaziri avait sollicité un permis de port d'armes pour la pratique de tir sportif[4]. Depuis 2014, il faisait l'objet d'un mandat d'arrêt tunisien pour des faits de terrorisme[5].

Revendication

Une lettre d’allégeance à l'État islamique est trouvée dans le domicile du terroriste mais le groupe terroriste ne revendique pas l'attaque[2].

Conséquences

Lors d'une conférence de presse à Bruxelles, pour son premier sommet européen, Emmanuel Macron, le président de la République française a qualifié ce dysfonctionnement ainsi « Des cas particuliers éclairent des dysfonctionnements organisationnels, logistiques, très pratiques » et demande de croiser fiche S et permis de port d'armes « J'ai demandé aussi que toutes les évolutions législatives nécessaires pour aller au bout de tels recoupements puissent être apportées par voie d'amendement au projet de loi présenté ce matin en conseil des ministres »[6],[7],[8],[9].

Notes et références

  1. Stéphane Sellami, Aziz Zemouri, « Champs-Élysées : deux kalachnikovs et deux bonbonnes de gaz retrouvées », Le Point,‎ (lire en ligne)
  2. 2,0 et 2,1 « Champs-Élysées : le terroriste avait prêté allégeance à l'État islamique », lefigaro.fr, (consulté le 20 juin 2017)
  3. http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/terrorisme/attaque-de-gendarmes-sur-les-champs-elysees/attentat-rate-des-champs-elysees-adam-djaziri-a-alerte-des-medias-trois-semaines-avant-son-passage-a-l-acte_2257327.html
  4. http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/terrorisme/attaque-de-gendarmes-sur-les-champs-elysees/terroriste-un-port-d-armes-qui-fait-polemique_2246269.html
  5. http://www.lci.fr/faits-divers/tentative-d-attentat-sur-les-champs-elysees-l-assaillant-adam-d-faisait-l-objet-d-un-mandat-d-arret-en-tunisie-pour-des-faits-de-terrorisme-2056068.html
  6. http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20170620.OBS0968/attentat-des-champs-elysees-permis-de-port-d-armes-et-fiche-s-comment-est-ce-possible.html
  7. http://www.europe1.fr/societe/la-france-va-croiser-fiches-s-et-permis-de-port-darmes-3369362
  8. http://www.huffingtonpost.fr/2017/06/23/emmanuel-macron-veut-croiser-les-fichiers-s-et-les-permis-de-det_a_22583801/
  9. http://www.rtl.fr/actu/politique/attentat-rate-pres-des-champs-elysees-macron-reconnait-un-dysfonctionnement-7789079487

Voir aussi

Articles connexes

Cet article « Attaque du 19 juin 2017 sur les Champs-Elysées » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 175 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).